En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Publi-rédactionnel
  2. // Top 10
  3. // Les dream teams

Les plus belles dream teams de l’histoire du foot - France 84

Composer une équipe de superstars n’a jamais été une garantie de remporter tous les matchs... Encore faut-il trouver un moyen de faire cohabiter tous ces ego démesurés, comme Luke Cage, Jessica Jones, Iron Fist et Daredevil s’unissant pour former les Defenders et défendre New York. En s’inspirant de la bande des super-héros de la série diffusée par Netflix à partir du 18 août, So Foot a décidé de répertorier quelques-unes des plus belles dream teams de l’histoire du foot : des joueurs magiques qui ne s’entendaient pas forcément en dehors du terrain, mais qui savaient associer leurs talents pour faire face à l’adversité !

Modififié

France 84 Platini + Tigana + Fernandez + Giresse

Michel Platini + Jean Tigana + Luis Fernandez + Alain Giresse

Si l’équipe de France fait partie des plus grandes nations du football entre 1982 et 1986, remportant au passage son premier titre en 1984, c’est avant tout grâce à l’association au milieu de terrain d’un Parisien bagarreur, de deux Bordelais hauts comme trois pommes et du meilleur joueur français de tous les temps. Malgré le traumatisme de Séville 82, Michel Hidalgo conserve l’idée du quatuor qu’il a mis en place lors de la compétition en Espagne, et remplace seulement Bernard Genghini par Luis Fernandez, plus à l’aise dans les tâches défensives. Platini, Giresse, Tigana et Fernandez : on tient là le plus beau carré magique de l’histoire des Bleus. Avec ces quatre-là positionnés autour du rond central et dépositaires de toute l’animation du jeu, la France survole l’Euro 84 organisé à domicile et s’impose en finale contre l’Espagne (2-0). En 18 rencontres où il est réuni, le carré magique s’impose 14 fois et ne s’incline qu’une seule fois, en demi-finale de la Coupe du monde 1986, alors que la France semblait pourtant en mesure de remporter la compétition. Qu’importe : la France de Platini ne sera jamais championne du monde, mais elle reste dans toutes les mémoires pour les matchs de légende qu’elle a disputés, et pour ce carré magique qui permettait à chacun de se sublimer.