1. // Bilan
  2. // Année 2012

Les photos de l’année 2012 (1/2)

Cette année 2012 a été riche en émotions, entre la Ligue des champions remportée par Chelsea et la victoire de l'Espagne à l'Euro. Retour en images sur douze photos fortes, une pour chaque mois, qui ont marqué l'année par ce qu'elles symbolisent. Première partie, de janvier à juin.

Modififié
0 22

Janvier



À la fin du mois de décembre, Antoine Kombouaré est viré du PSG. Les dirigeants qataris parviennent à convaincre Carlo Ancelotti, ancien du Milan AC et de Chelsea, qui est donc intronisé à sa place. Le Paris Saint-Germain entre ainsi dans une nouvelle dimension, avec l'arrivée d'un entraîneur qui vante deux Ligues des champions (et pas seulement) à son palmarès. Mais pour son premier match officiel à la tête du club francilien, on est loin des paillettes. Ancelotti se rend au Moustoir pour y affronter Saint-Colomban Locminé, club de CFA 2 (cinquième division), en Coupe de France. Le pire, c'est que Carlo va sacrément galérer, avec au final une victoire 2-1 obtenue à la 92e minute, grâce à un but de Lugano. À la fin de la partie, l'entraîneur de Locminé, Didier Noblet, vient se prendre en photo avec le coach italien. Voilà comment Carlo Ancelotti débute son aventure sur le banc du PSG et découvre sa nouvelle réalité. Celle d'un coach star dans un pays qui n'en a que trop peu connu lors de ces dernières années.

Février



Voilà une histoire qui commence en réalité le 15 octobre 2011. Liverpool affronte Manchester United, son rival. Les deux équipes font match nul, 1-1, mais l'intérêt n'est pas là. À la fin de la rencontre, Patrice Évra, le défenseur de United, affirme que Luis Suárez, attaquant de Liverpool, a proféré « des mots insultants » envers lui et que ceux-ci « comprenaient une référence à la couleur de peau » . Une bataille judiciaire commence entre les deux hommes, qui aboutit finalement à une suspension de huit matchs pour l'Uruguayen. Il fait son retour le 6 février et, cinq jours plus tard, il est sur la pelouse pour affronter United, à Old Trafford. Au début de la rencontre, Évra lui tend la main (même s'il semble retirer sa main au moment où Suárez arrive) et Suárez lui met un énorme vent. Pendant toute la rencontre, l'ambiance est électrique. United s'impose finalement 2-1, et Patrice Évra, à la fin de la rencontre, s'en va narguer Suárez en sautillant à quelques mètres de lui, bras écartés, devant ses supporters. Depuis, les deux hommes ont fait la paix. Ou du moins, il se sont serré la main.

Mars



17 mars. On joue un simple quart de finale de Coupe d’Angleterre, à White Hart Lane, entre Tottenham et Bolton. En plein milieu de la rencontre, Fabrice Muamba, milieu de terrain des Wanderers, s’écroule. Arrêt cardiaque. Les médecins interviennent immédiatement, dans un silence ahurissant, tandis que l’arbitre de la rencontre, Howard Webb, décrète la fin de la rencontre. Pendant 78 minutes, Fabrice Muamba reste en état de mort clinique, avant de revenir de nulle part. Pendant des semaines, l’Angleterre toute entière se mobilise pour lui apporter des messages de soutien. Un mois après son malaise, le Congolais sort finalement du London Chest Hospital. Quelques jours plus tard, il se présente sur la pelouse du Reebok Stadium de Bolton, pour venir saluer ses supporters. Il reçoit de longues minutes d’applaudissements, qui émeuvent le joueur aux larmes. Fabrice Muamba ne rejouera plus au foot, mais ce jour-là, il a reçu une exceptionnelle dose d’affection et d’amour.

Avril



Real-Barça. Barça-Real. Barça-Real. Real-Barça. Depuis le début de la saison 2010/11, et l'arrivée de Mourinho, on en bouffe à toutes les sauces. Avantage aux Catalans, même si le Real a remporté une Coupe du Roi en battant le Barça en finale. En ce mois d'avril 2012, le Real est en tête du championnat, mais le Barça de Guardiola est en train d'effectuer une remontée folle au classement. Au coup d'envoi du Clásico, qui se dispute au Camp Nou, les Blaugrana ne sont plus qu'à quatre longueurs du leader madrilène et ont donc la possibilité de revenir à un point. C'est le Real Madrid qui ouvre le score par Khedira. Mais en seconde période, le Barça pousse et finit par égaliser par Alexis Sánchez. On se dit que les vingt dernières minutes vont se résumer à un assaut catalan. Faux. Trois minutes plus tard, Cristiano Ronaldo part dans le dos de la défense barcelonaise et s'en va tromper Víctor Valdés. Le Portugais, avec un geste de la main, se permet de faire taire le Camp Nou. C'est le but de la victoire madrilène en terre ennemie, mais aussi, et surtout, le but du titre.

Mai



Depuis la « fucking disgrace » de 2009, Didier Drogba en avait fait une affaire personnelle. Un jour, il prendrait sa revanche. Sa revanche face au Barça, sa revanche en Ligue des champions. Après avoir éliminé les Catalans en demi-finale, « Didier Super » se dresse face au Bayern Munich en finale. Les Bavarois ouvrent le score à sept minutes du terme. Mais Drogba, dans les arrêts de jeu, égalisent et emmène les siens à la prolongation. Une prolongation au cours de laquelle il provoque un pénalty, que son pote Čech se charge d'arrêter. Arrive la séance des tirs au but. Mata rate, mais Čech, encore, stoppe les tentatives d'Olić et Schweinsteiger. Le ballon de la victoire est aux pieds de Drogba. Un homme généralement maudit lorsqu'il pose le ballon sur le point de pénalty (il en avait raté un quelques mois plus tôt en finale de la CAN, finalement perdue par la Côte d'Ivoire). Mais ce soir-là, c'était écrit. Drogba marque, envoie Chelsea sur le toit de l'Europe et court comme un enfant sur la pelouse de l'Allianz Arena, les larmes aux yeux. On pouvait difficilement conclure mieux une histoire d'amour de huit ans.

Juin



Mario Balotelli est un sacré spécimen. Pendant toute la saison, il a défrayé la chronique avec toutes sortes d’activité : lancés de fléchettes sur des jeunes du club, buts contre United, amendes en voiture, expulsion, passe décisive du titre de City. Une saison complète. Avec la Squadra Azzurra, il semble passer à côté de son Euro, notamment lorsqu’il rate des occasions colossales face à l’Angleterre, en quart de finale. Mais en demi-finale, il plane. Il plane d’abord au-dessus de la défense allemande pour ouvrir le score. Puis, quelques minutes plus tard, lancé par Montolivo, il part dans le dos de cette même arrière-garde et envoie un cachou dans la lucarne de Neuer. Supermario court, enlève son maillot et contracte ses muscles, immobile. Une image qui va faire le tour du monde, avec son lot de parodies et de détournements. Le monde entier, au moins pour un soir, a vu ce qu’il y avait derrière la carapace de l’attaquant.

La suite demain... Si vous êtes sages.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mainvault Niveau : DHR
Rien à dire , Balo a vraiment eu la meilleure inspiration du monde de faire cette photo. Didier Drogba quelle émotion aussi...
Pascal Pierre Niveau : Loisir
@Mainvault : certain que sa meilleur inspiration n'est pas lors de son face à face avec Casillas où il se met à marcher tel un poussin de Romanrantin pour finalement se faire reprendre par le défenseur sur lequel il avait 10 mètres d'avance.
Insupportable Balo.
Mainvault Niveau : DHR
J'avoue mais bon, à sa décharge , il se créait l'occasion tout seul ^^. Je suis supporter de la Mannschaft depuis tout tout petit ( sans grosse raison) et là, j'avais envie de pleurer et puis il m'a fait hurler de rire sur coup là.. :D
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
Les moments ok, mais la qualité des photos est pas terrible (mauvais angle). Balotelli: photo de l'année. Elle a inspiré pas mal de memes :)
Delavigne Niveau : DHR
Drogba qui créé tout le spectacle en C1, c'est sa C1, il le sait, sa dernière chance, et ne la rate pas (cette fois).
Sans conteste la plus belle image de cette année civil !
Fin-Connaisseur Niveau : District
Juste revoir la photo de Muamba me remet les larmes aux yeux ! Le public britannique sera a tout jamais le meilleur public du Monde
Südkurve28 Niveau : CFA
Les deux dernières photos sont un crève-coeur pour le supporter du Bayern et de la Mannschaft que je suis... Mais il faut reconnaître qu'elle ont vraiment contribué au lot d'émotion que 2012 nous a tous apportés footballistiquement parlant !
Les photos ne sont pas forcément magiques, mais les moments...

Sportivement, Drogba, incroyable cette finale. Ca me ferait presque croire au destin.

Humainement, Fabrice Muamba.

Photographiquement, c'est quand même la photo de Balotelli qui a été la plus marquante (et toutes les parodies !)
Que du beau monde. Tous des winners sauf Balo! Quel homme! Même Torres qui a pas mal pataugé ces derniers temps devient un winner avec cette belle photo avec sa fille. C'est pas Balo qui va faire la même chose avec son rejeton...
ChristoAlbertoL Niveau : District
" Le Portugais, avec un geste de la main, se permet de faire taire le Camp Nou. C'est le but de la victoire madrilène en terre ennemie, mais aussi, et surtout, le but du titre. "

Rien que pour ça, il mérite le Ballon d'or ...
@pascal pierre
On dit Romorantin.
Bien d'accord avec Fin-Connaisseur. Muamba, l'image de l'année pour moi. Des frissons :
http://www.youtube.com/watch?v=75t6vxpmhEE
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Merci Ratmort... juste eu du mal ce matin. Même la relecture n'a pas permis cette grossière faute. J'espère que les Romorantinais ne m'en voudront pas.
Honnêtement, il n'y a qu'avec le foot anglais que l'on a des moments vraiment émouvants, capables de te faire frissonner même si tu les regardes 10 fois d'affilée...
Particulièrement avec le retour de Cantona après sa suspension (je rêverais d'être à sa place à ce moment-là), le mythique You'll never walk alone, ou bien le fameux but de Rooney contre City en 2011... L'Angleterre est et restera le seul berceau du foot.
Cadeau
http://www.youtube.com/watch?v=2oq8qxffafM
le but de l'infernal Wayne Rooney avec les commentaires de Stéphane Guy :D
Désolé pour le troisième post d'affilée, mais concernant le You'll never walk alone, celui du dernier Liverpool-MU était incroyable, il m'a vraiment ému, c'était magnifique.
tyler_durden Niveau : DHR
Et Evra qui vient faire le con* juste à coté de Suarez tout en l'ignorant, c'est magique aussi, pourtant je le déteste.
j'avais oublié l'autre trou du c.. d'Evra
Bestounet : je regardais ton lien quand je suis tombé sur celui-la :
http://www.youtube.com/watch?v=YXnOch04 … =fvwp&NR=1

C'est juste dingue !
Massilia Sans System Niveau : District
A quand une interiew de Muemba pour savoir ce qui s'est passe dans sa tete au moment de cette photo?
Ca donne des frissons en tout cas.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 22