1. //
  2. // Présentation

Les pépites de Serie A

Certains sonnent comme des évidences quand d'autres n'ont pas encore fait leurs preuves. Mais une chose est certaine, une nouvelle fois, la Serie A regorge de pierres précieuses qui ne demandent qu'à être polies et traitées avec attention. Qu'ils viennent d'Argentine ou d'Italie, de Turquie ou du Sénégal, ces jeunes joueurs pétris de talent seront, peut-être, les futures stars de demain. Lumière sur quelques hommes qui pourraient bien valoir trois milliards.

Modififié
17 32

Gardiens

Mattia Perin (21 ans / Genoa)

Un jour, sans doute plus proche qu'on ne l'imagine, Gigi Buffon désertera les cages de la Squadra Azzurra et Salvatore Sirigu prendra sa place. Quand ce jour viendra, Mattia Perin deviendra logiquement numéro 2 puis, à terme, numéro un. Pour l'heure, Mattia régale dans les buts du Genoa, claque des parades dingues devant Tévez et Llorente et repousse (repoussait...) les pénaltys de Balotelli. Nommé à juste titre meilleur gardien de Serie B en 2012, alors que le Genoa évoluait encore au niveau inférieur, Perin vise maintenant cette distinction parmi l'élite. Chose qu'il ne tardera pas à obtenir s'il continue à écœurer les attaquants comme il l'a fait l'an passé. Sélectionné par Prandelli pour la Coupe du monde au Brésil cet été, le jeune portier a également été appelé par l'immense Antonio Conte pour sa première face aux Pays-Bas jeudi dernier. Pour cirer le banc, certes, mais comme le dit la formule : tout vient à point à qui sait attendre. C'est le talent qui l'assassinera, Mattia.

Marco Sportiello (22 ans / Atalanta Bergame)

Connu et reconnu en Europe pour son centre de formation, l'Atalanta Bergame pourra notamment se targuer d'avoir formé son actuel gardien titulaire, Marco Sportiello. Après avoir fait ses gammes dans le club lombard, le portier italien est allé soigner ses relances du côté du Sergegno 1913, de l'US Poggibonsi, puis de Capri, avant de finalement revenir à son premier amour : Bergame. Titulaire lors du lancement de la saison contre le Hellas Vérone (0-0), Marco Sportiello a gardé sa cage inviolée 90 minutes durant, laissant quelques certitudes à son entraîneur pour la suite de l'année. En quatre matchs de Serie A (un cette saison, trois l'an passé), l'homme au nom de coiffeur n'a encaissé que trois buts, les trois face à Catane. Gageons qu'avec ses débuts prometteurs dans le Calcio, Sportiello engrangera des points et du temps de jeu pour taper dans l'œil de plus grosses écuries.

Défenseurs

Alessio Romagnoli (18 ans / Sampdoria Gênes)

Renforcée par les arrivées d'Ashley Cole, de Manolas, d'Astori et de José Holebas notamment, la Roma de Rudi Garcia a prêté cette saison son joyau de 18 ans à la Samp qui ne devrait pas tarder à récolter les fruits de ce gamin aux pieds d'or. International espoir, l'Italien formé à l'AS Rome devrait profiter de cette saison pour accumuler les matchs et glaner de l'expérience avant de rejoindre le club romain avec qui il est sous contrat jusqu'en 2018. Aligné à plusieurs reprises par Rudi Garcia au centre de la défense giallorossa en deuxième partie de saison dernière, Alessio Romagnoli se présente comme un client potentiel pour la nouvelle Nazionale de Conte. À suivre de très près à moins de deux ans de l'Euro.

Šime Vrsaljko (22 ans / Sassuolo)

S'il convient de s'y reprendre à deux fois, voire à dix, avant de prononcer son nom correctement, le talent du jeune défenseur central croate ne fait, lui, pas l'ombre d'un doute. Titularisé lors de deux des trois rencontres disputées par la Croatie en Coupe du monde cet été, Vrsaljko s'apprête désormais à démarrer un nouveau challenge sous la tunique de Sassuolo après une année riche au Genoa. À 22 ans, le Croate fait montre d'une maturité exemplaire qui devrait, une fois encore, l'amener à briller tous les week-ends sur les terrains de Serie A.

Mattia De Sciglio (21 ans / AC Milan)

Mattia De Sciglio fait partie de ces jeunes pousses qu'on a l'impression de déjà connaître depuis mille ans. Pourtant, le latéral milanais n'a que 21 ans et à peine 60 matchs à son actif avec les Rossoneri. Seulement voilà, au même titre que Darmian, Perin, Zaza et El Shaarawy, De Sciglio incarne la jeunesse dorée de l'Italie. Celle sur qui devra probablement miser Antonio Conte dans les années à venir comme l'a fait Deschamps avec Pogba, Matuidi, Varane et consorts. Contrarié par une blessure à la cuisse lors du Mondial, De Sciglio n'a guère pu faire de miracles et a failli au Brésil, comme l'ensemble de ses partenaires. Remonté à bloc, celui que l'on compare sans cesse à Paolo Maldini en raison de son poste et de la propreté de ses interventions s'apprête à débuter sa quatrième saison à l'AC Milan. Lauréat du titre de meilleur latéral gauche il y a un an, Mattia De Sciglio se doit de confirmer sa progression cette année.

Dodô (22 ans, Inter Milan)

Avec son blaze à dormir debout et sa tête d'adolescent un peu naïf, la crédibilité du latéral gauche brésilien n'était pas à son maximum. Mais à force de persévérance et de prestations convaincantes avec le maillot de la Roma sur le dos, l'ancien défenseur des Corinthians s'est peu à peu hissé au rang des espoirs de la Seleção. Également mis dans l'obscurité par l'arrivée d'Ashley Cole à la Roma cet été, Dodô Pires a rejoint à l'intersaison l'Inter Milan sous forme de prêt avec option d'achat. Titulaire pour sa première face au Torino (0-0), le Brésilien a tenu son rang pendant 80 minutes avant de céder sa place à D'Ambrosio. Dodô, l'enfant do, l'enfant brillera bientôt.

Milieux

Kingsley Coman (18 ans / Juventus Turin)

Il n'a joué qu'un match sous ses nouvelles couleurs et, déjà, la presse italienne le place en haut de l'affiche. Placardé en une de Tuttosport au lendemain de la victoire de la Juve contre le Chievo (0-1), Coman a montré, en 68 minutes, qu'il pouvait être bien plus qu'une simple alternative à Fernando Llorente. En dépit de sa tresse de hippie et de ses frisettes blondes, le jeune Français formé au Paris Saint-Germain et débarqué de la capitale cet été est en pole position pour être l'un des grands frissons de Serie A. Positionné juste derrière Tévez lors du premier match de championnat il y a dix jours, Kingsley Coman pourrait permettre à Max Allegri de reposer ses troupes entre deux matchs de Ligue des champions. Plus qu'un joker de luxe, Coman est un titulaire en devenir. Paris le regrette déjà...

Salih Uçan (20 ans / AS Rome)

Sur le marché des transferts, c'est peu dire que la Louve a eu le nez fin. Si l'Italie ne le connaît pas encore, la Turquie a déjà eu l'occasion d'apprécier la technique de Salih Uçan lors de ses deux dernières années passées à Fenerbahçe. Sosie capillaire de Marouane Fellaini, l'international turc (1 sélection) vient de rejoindre la Roma sous forme de prêt avec option d'achat (un classique en Italie) et se présente comme le diamant brut de l'effectif de Rudi Garcia.

Leandro Paredes (20 ans / AS Rome)

Rome, encore et toujours. Énième recrue estivale du vice-champion 2014, Leandro Paredes a quitté cet été son Argentine natale et son club de Boca Juniors pour rejoindre les bords du Tibre et l'effectif XXL giallorosso. Comme son homologue turc Salih Uçan, le Calcio va devoir apprendre à connaître ce jeune milieu de terrain qui a inscrit cinq buts en 29 rencontres sous les couleurs de Boca. Si les quinze minutes disputées sur le sol italien n'ont pas permis de découvrir l'étendue de ses capacités, espérons que Rudi Garcia le laissera s'exprimer sur le pré de temps à autre cette saison.

Mario Pugliese (18 ans, Atalanta Bergame)

D'un Super Mario à un autre, il n'y a parfois qu'un pas que le tout jeune Pugliese pourrait franchir dès cette saison. À 18 ans et cinq mois, le milieu italien fait partie des nombreuses réjouissances issues du centre de formation de Bergame. Après avoir disputé une bonne trentaine de matchs avec les U 17 puis U 18, Mario Pugliese avance doucement, mais sûrement, vers l'équipe senior qu'il pourrait intégrer dans les prochaines années. Pour l'heure, le gamin a une saison à débuter avec l'Atalanta et une place de titulaire à assurer. Chaque chose en son temps.

Mateo Kovačić (20 ans / Inter Milan)

Au même titre que Mattia De Sciglio à Milan, Mateo Kovačić est de ces pépites que l'on ne présente plus. Vingt ans au compteur, près de 50 matchs de Serie A dans les pattes et, surtout, un poste de titulaire acquis et bien acquis à l'Inter Milan. Oui, Mateo Kovačić est un peu du genre précoce, un peu du genre ovni. Cet été, son sélectionneur Niko Kovač l'a fait jouer lors des trois matchs de la Croatie au Brésil et pourra compter sur lui pour les prochains matchs en vue de la qualification pour l'Euro 2016. Une valeur sûre.

Attaquants

Hachim Mastour (16 ans / AC Milan)

« À compter de ce jour, Mastour est intégré à l'équipe première rossonera. » Adriano Galliani a présenté le jeune aux joueurs professionnels dans les vestiaires de Milanello et, à la fin de son discours, Mastour a été applaudi et encouragé. Le jour en question remonte au 14 mai dernier, période à laquelle l'Italo-Marocain de 16 ans a rejoint l'équipe A du Milan AC pour le plus grand plaisir des gazettes nationales. Un petit événement qui fut accompagné de quelques critiques, certains jugeant cette signature grotesque et précipitée. Il est vrai que malgré son aisance technique certaine, Hachim Mastour a peu de chances de fouler les pelouses de Serie A cette saison. À moins que Pippo Inzaghi nous fasse une Max Allegri et décide d'aligner son poulain au côté du « Pharaon » le week-end prochain. Sait-on jamais.

Domenico Berardi (18 ans / Sassuolo)

À 18 ans, Domenico Berardi est déjà entré dans l'histoire du championnat italien. Les faits remontent à janvier dernier et au match entre Sassuolo et le Milan AC. Menés de deux buts dans les premiers instants de la rencontre, les coéquipiers de Berardi pensaient vivre un calvaire jusqu'à ce que leur vedette passe en mode nitro et plante quatre pions à un Christian Abbiati médusé. Ce soir-là, Berardi devient le premier joueur à en mettre quatre dans la besace du Milan en un seul match. Résultat des courses, le jeune attaquant italien boucle sa saison avec 16 buts et alimente les rumeurs estivales. Toujours en copropriété entre la Juve et Sassuolo, Berardi démarre une troisième saison consécutive dans les rangs de l'USS et promet de percer encore quelques filets cette année.

Juan Iturbe (21 ans / AS Rome)

C'est peu dire que Juan Iturbe s'est fait désirer lors du dernier mercato. Personnage principal du feuilleton Roma vs Juve, le prometteur attaquant argentin a finalement opté pour la Louve après l'annonce de la démission d'Antonio Conte. Choix payant ou non, toujours est-il que l'ancien pensionnaire du FC Porto est attendu de pied ferme dans la capitale après une saison remarquée au Hellas Vérone (33 matchs, 8 buts). Transféré pour 22 millions d'euros, Iturbe est la recrue la plus onéreuse de la Roma à l'intersaison, loin devant Kostas Manolas (13 millions d'euros) et Arnaldo Sanabria (2,4 millions d'euros). Avec tous les espoirs placés en lui, Rudi Garcia ne s'est pas fait prier pour le titulariser dès le premier match face à la Fiorentina. Il fut transparent, certes, mais accordons-lui un minimum de temps pour nous faire frissonner.

Khouma Babacar (21 ans / Fiorentina)

Quatrième meilleur buteur de Serie B l'an passé avec 20 réalisations sous les couleurs de Modène, le Sénégalais Khouma Babacar constitue une recrue de premier choix pour l'effectif de Vicenzo Montella. Passé par le Racing Santander et Padova entre 2012 et 2013, Babacar revient en terres florentines après un prêt de quelques années. Son ratio buts/matchs joués de la saison passée a poussé Montella à l'aligner d'entrée de jeu à côté de Mario Gómez face à la Roma il y a dix jours. Même si son compteur but est resté bloqué à zéro, on ne devrait pas tarder à le voir lever les bras au ciel dans les prochaines semaines.

Simone Zaza (23 ans / Sassuolo)

Pour un rookie, on a connu plus jeune. C'est sûr. Il n'empêche qu'avec ses 18 buts inscrits en 35 rencontres avec Ascoli (Serie B) et la dizaine qu'il a plantés l'année dernière avec Sassuolo, la convocation en Nazionale, puis sa titularisation face aux Pays-Bas sont loin d'être illégitimes. À l'instar de la doublette folle (désormais dissolue) Cerci/Immobile du Torino, celle de Sassuolo emmenée par Zaza et Berardi a de quoi faire voler en éclats quelques défenses de Serie A. Lors de la première journée du championnat, Sassuolo a fait match nul 1-1 face à Cagliari. Simone Zaza a planté, à trois minutes de la mi-temps. Quatre jours plus tard, le même homme fêtait sa première sélection en équipe nationale. Au bout de dix minutes de jeu, Zaza provoque un pénalty et l'expulsion du défenseur hollandais. De Rossi transforme, la Squadra s'impose 2 à 0 et Simone, lui, nage dans le bonheur.



Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Juste pour info le Genoa ne jouait pas en série B en 2012 (série A depuis 2007) et Perin a été meilleur gardien de série B avec Padoue ;)
Aux connaisseurs de la Serie A : quelqu'un pourrait m'éclairer sur le départ de Ricky Alvarez à Sunderland ? Je le trouvais plutôt bon et ça m'a étonnée de voir l'Inter le laisser partir
Et d'ailleurs il aurait pu ésperer mieux que Sunderland, non ?
DocteurHappy Niveau : CFA
Et Scuffet ??? Le baby Gigi !
ClchnrAtm7 Niveau : DHR
O merde... Comment ils vont faire pour différencier Ucan et Rabiot sur le terrain ?
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Note : 1
Et y'a encore le fameux sanabria à la roma!!
Sinon choqué que baldé keita de la lazio ne soit pas mentionné
La Serie A regorge de pierres précieuses qui ne demandent qu'à être polies et traitées avec attention


Andrea Poli!!!
Jean-Marc Adjovi-Boco Niveau : District
Il me semble que Cagliari n'est pas un promu ...
Message posté par theobess
Juste pour info le Genoa ne jouait pas en série B en 2012 (série A depuis 2007) et Perin a été meilleur gardien de série B avec Padoue ;)


Il me semblait que c'était Pescara?
Godfather Niveau : CFA
"Paris regrette déjà Coman" ?? Mouais... Ça c'est vous qui le dites. Comment regretter un joueur qu'on a quasiment jamais vu, n'a jamais joué ??
AirForceOne Niveau : CFA2
Et Schuffet le goal de l'Udinese c'est du pipi de chat.
Il ne faut pas oublier Paul qui n'a QUE 21 ans
Et Cagliari n'est pas un promu
Message posté par Godfather
"Paris regrette déjà Coman" ?? Mouais... Ça c'est vous qui le dites. Comment regretter un joueur qu'on a quasiment jamais vu, n'a jamais joué ??

Moi je ne le regrette pas du tout !! Il a pas voulu attendre, qu'il se casse les dents à la Juve et finisse dans un club de seconde zone en prêt ou bradé, ça lui fera les pieds.

Sinon avez vous remarqué que Pirlo a tellement la classe qu'il cache un gros chat dans ses cheveux ??? :)
Note : 4
Message posté par Estrella
Aux connaisseurs de la Serie A : quelqu'un pourrait m'éclairer sur le départ de Ricky Alvarez à Sunderland ? Je le trouvais plutôt bon et ça m'a étonnée de voir l'Inter le laisser partir
Et d'ailleurs il aurait pu ésperer mieux que Sunderland, non ?


Alvarez n'a jamais réussi à s'imposer à l'Inter, faute à un poste mal défini (Mezzala, Trequartista, secunda punta...). Aussi il n'a jamais su se montrer décisif et régulier malgré les opportunités qu'il a eu. Trop emprunté dans jeu, pas assez intuitif.

Maintenant, le voir partir alors que l'effectif est aussi limité en nombre (offensivement surtout), c'est incompréhensible, surtout sous forme de prêt. L'explication est surement à aller chercher du coté de la volonté absolue du club de diminuer la masse salariale et de rapporter le plus de liquidités possibles.
Merci !
J'ai du le voir plus beau qu'il ne l'était :)
Et Keita de la Lazio alors ? Il est plus que prometteur du haut de ses 19 ans.
Milan_forza18 Niveau : CFA
j'entends dire que la sérieA n'est pas ou plus aussi sexy qu'avant mais même en n'ayant plus autant d'argent dans les transfert ou salaire elle reste le dernier championnat avec de l'histoire est ses clubs mythique! Le championnat restera tjr le plus dur pour tout joueur!
Il est quand trop classe ce maillot de l'As Roma!!
Scuffet, à peine 18 ans, de loin le futur gardien titulaire de la Squadra si Gigi ne décide pas de remporter la coupe du monde à 40 voire 44 ans
Note : 1
Sime Vrsajko...
Quand je pense que ces salauds du FC Porto ne veulent pas me le lâcher pour moins de 70M en 2019.... Football manager, y a que ça de vrai
Xavlemancunien Niveau : CFA
Où est passé Eric Maggiori ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'Espagne et son vieux
17 32