Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Les pépites de la Premier League

Zouma, Hazard, Oscar, Schürrle… Ok. Mais derrière, à Chelsea, ça pousse déjà, comme nous allons vous le montrer. L'Academy des Blues tourne actuellement à plein régime, même si quelques petites pépites s'apprêtent aussi à éclore aux quatre coins de l'Angleterre. Rencontre avec ces royal babies.

Modififié

Gardiens de but

Jordan Pickford (20 ans / Bradford, prêté par Sunderland)

Ben Williams a beau avoir 32 ans et plus de dix ans de carrière derrière lui, il n'est que le numéro deux à Bradford en League One. Le titulaire, c'est Pickford, qui lui rend 12 ans et 3 centimètres (1,88 contre 1,85). Car le petit jeune, qui appartient à Sunderland, est l'un des plus prometteurs gardiens du Royaume, avec déjà plus de 30 sélections au compteur. Et si son équipe pointe à la cinquième place du championnat, c'est aussi un peu grâce à lui.

Jack Butland (21 ans / Stoke City)

À seulement 21 ans, le CV de Butland est impressionnant. Une formation à Birmingham, un passage à Cheltenham pendant deux ans, puis un départ pour Stoke City, qui ne cesse de le prêter depuis 2013. D'abord à Birmignham, qu'il connaissait déjà donc, ensuite Barnsley et Leeds United. Et en même temps qu'il découvrait la géographie de son pays natal, il a arpenté toutes les sélections de jeunes au point de devenir le gardien titulaire de la Grande-Bretagne lors des Jeux olympiques de Londres. Tout ça au milieu de Bellamy, Ramsey, Sturridge, Cleverley et Giggs. High level.

Défenseurs

Eric Dier (20 ans / Tottenham)

Sans doute le plus portugais des Anglais. À 10 ans, Eric a ainsi découvert les charmes de Lisbonne, grâce à sa mère, venue travailler dans la restauration à l'occasion de l'Euro 2004. Son daddy fut, lui, professionnel au tennis. Pas manchot non plus, surtout avec ses pieds, le jeune défenseur central a fait toutes ses classes au Sporting, évoluant même près d'une trentaine de fois avec l'équipe première. De quoi susciter l'intérêt des sélections portugaises de jeunes, mais surtout de convaincre les Spurs, qui lui ont offert cinq ans de contrat cet été. Profitant de l'absence sur blessure de Kyle Walker en ce début de saison, il n'a pas tardé à se montrer indispensable avec le but de la victoire face à West Ham. Well done.

Nathan Ake (19 ans / Chelsea)

La saison dernière, il a remporté le championnat de sa catégorie d'âge avec les U21 de Chelsea. Et il en était même le capitaine. Tranquille. Solide et appliqué, il a convaincu José Mourinho, même s'il partira sans doute quatrième dans la hiérarchie des défenseurs centraux, derrière Terry, Cahill et Zouma. Mais preuve que le Special One compte sur ce défenseur dont les dreadlocks rappellent celles de Ruud Gullit, il a eu le droit de récupérer un numéro de maillot crédible. Cette saison, il portera le 6. Comme Ricardo Carvalho ou Marcel Desailly avant lui, mais aussi Oriol Romeu. Oriol who ?

Tyler Blackett (20 ans / Manchester United)

Il a signé chez les Red Devils à l'âge de 8 ans. Depuis, c'est une montée en puissance linéaire. Et avec le départ de Patrice Évra cet été et la blessure de Luke Shaw, c'est lui qui s'est retrouvé en première ligne dans la défense à trois de Louis van Gaal. Sans grande réussite pour le moment, il faut dire. Trois matchs, deux nuls, une défaite. On ne peut pas dire qu'il ait débuté dans les meilleures conditions. Néanmoins, ça ne l'a pas empêché d'être rappelé chez les Espoirs pour la double confrontation face à la Lituanie et la Moldavie lors du dernier rassemblement. Avec deux succès à clé. C'est au moins ça. À lui de faire mentir la tradition qui veut que le numéro 42 de United ne réussisse pas forcément chez les Red Devils. Richardson, Rossi, Barnes, Eckersley, Eikrem et même Pogba peuvent en témoigner.

Nathaniel Chalobah (19 ans / Burnley, prêté par Chelsea)

Comme la plupart de ses compères à Chelsea, Nath fait partie des jeunes pousses que Stamford Bridge rêve de voir éclore. Mais ce ne sera pas pour cette saison puisqu'il est prêté pour un an à Burnley, tout juste promu dans l'élite. Si pour le moment, il n'a pas encore pu porter le maillot des Clarets, cela pourra être le cas dans les prochaines semaines vu que l'ancien club de Tyrone Mears a toutes les peines du monde à effectuer la bascule entre Championship et Premier League. Quatre matchs officiels disputés, trois défaites, dont l'une retentissante face à Sheffield Wednesday en League Cup. De quoi peut-être obliger Sean Dyche à effectuer quelques changements dans son onze de départ…

Milieux de terrain

Seko Fofana (19 ans / Manchester City)

Mêmes origines ivoiriennes, même club, même poste. Les similitudes existent bel et bien entre Yaya Touré et Seko Fofana. Ce jeune Français est actuellement en train de faire son trou avec les U21 des Citizens et s'entraîne régulièrement avec les pros. Même s'il n'a pas encore goûté à l'équipe première, il a déjà découvert la pelouse de l'Etihad Stadium et y a même brillé face à Sunderland la saison dernière. Couvé par Patrick Vieira, son coach, il avait été découvert par City lors du fameux Tournoi de Montaigu. Et si Nedvěd, Pirlo ou encore Pogba y ont brillé par le passé, on ne peut que lui souhaiter le même avenir.

John Swift (19 ans / Rotherham, prêté par Chelsea)

Une coupe de cheveux sortie tout droit des sixties, un nom d'agent secret et une peau blanche typique de nos voisins anglais. Mais, John Swift n'est pas roux. Ouf ! Ce qu'on peut vous dire par ailleurs, c'est que c'est l'une des jeunes pousses des Blues, sur lesquelles José Mourinho garde un œil attentif et qui peut se targuer d'avoir déjà une minute (oui, oui, une !) de temps de jeu en Premier League ! Aujourd'hui prêté – comme 25 autres joueurs de Chelsea - à Rotherham en Championship, il va pouvoir emmagasiner de l'expérience. Petit bémol pour lui, il ne pourra pas affronter Portsmouth, son club de cœur et sa ville natale, qui végète toujours en League Two.

Izzy Brown (17 ans / Chelsea)

Pour le moment, jouer à Chelsea en équipe première, ça va être compliqué pour « Easy » Brown. Ce milieu de terrain offensif a pourtant réalisé le triplé la saison dernière. Il a remporté le championnat U21, la Cup qui va avec et, the cherry on the cake, l'Euro avec les U17 anglais. À son poste, il est actuellement barré par Eden Hazard, Oscar, Willian, Nemanja Matić, Mohamed Salah, voire André Schürrle ou Loïc Rémy. Autant dire qu'on ne le reverra pas en Premier League cette saison. C'est pourtant lui le deuxième joueur le plus jeune de l'histoire à avoir découvert l'élite anglaise, à l'âge de 16 ans et 117 jours, avec West Bromwich Albion. Le recordman, Matthew Briggs (16 ans et 65 jours en 2007), traîne, lui, son spleen à Millwall en deuxième division… Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Lewis Baker (19 ans / Chelsea)

Les Blues ont de la ressource et ce n'est pas JM qui dira le contraire. « Ma conscience me dit que si, par exemple, Baker, Brown et Solanke ne seront pas internationaux anglais dans les années qui viennent, je pourrai m'en vouloir. » C'était le 29 juillet dernier. Autant dire que le technicien portugais les tient en haute estime. Concernant le premier, Lewis Baker, c'est pour l'instant bien parti, puisqu'il squatte les sélections anglaises depuis qu'il a 17 piges. Et aujourd'hui, c'est le capitaine des U20, avec qui il a planté un pion (faut pas le dire, mais sur penalty…) contre la Roumanie il y a moins d'une semaine. Et si le successeur de Lampard à Chelsea, c'était lui ?

Vidéo

Attaquants

Devante Cole (19 ans / Barnsley, prêté par Manchester City)

Lui, c'est sûr, y a du sang de buteur qui coule dans ses veines. Si le paternel, Andy (dis-moi oui), a enchanté les supporters des Red Devils, Devante, lui, se sent mieux avec la tunique bleue sur les épaules. C'est en tout cas ce qu'il avait signifié à son father lors d'un essai chez United lorsqu'il était gamin. Depuis, il a enquillé les buts avec les Citizens au point de venir titiller gentiment Munir El-Haddadi, révélation de la dernière UEFA Youth League, la Ligue des champions des prépubères (6 buts contre 9 pour le Barcelonais). Prêté jusqu'en janvier à Barnsley, en League One, il a déjà planté deux fois en quatre matchs. Un top scorer en puissance, on vous dit !

Dominic Solanke (16 ans / Chelsea)

Originaire du Nigeria, mais international anglais, Solanke est un mix entre Brown Ideye (puissance), Ahmed Musa (finesse technique) et Peter Odemwingie… pour la peau claire. Comme la plupart de ses coéquipiers à Chelsea, il squatte les sélections de jeunes et plante quasiment à chacune de ses sorties. La saison dernière, avec les U18 des Blues, il a régalé à base de 20 buts en 26 matchs. Et dire qu'il fêtera ses 17 ans dans quatre jours. Malgré cela, Adidas lui a déjà mis le grappin dessus et lui a même fait tourner une pub. Si la marque aux trois bandes l'a déjà adoubé, ça veut déjà tout dire…

Jérémie Boga

Klagenfurt Stadium, le 23 juillet dernier. José Mourinho n'en croit pas ses yeux. 83e minute : Jérémie Boga vient d'inscrire un but maradonesque en partant de son camp et en éliminant 7 adversaires après un relais avec Branislav Ivanović. C'est que l'ancien gamin de l'ASPTT Marseille a de l'or dans les pieds. Véritable numéro 10, il sait distribuer et même marquer, donc. Des capacités qui n'ont pas échappé aux sélectionneurs français, même s'il n'a pas pu retourner à Clairefontaine depuis 2012. La faute à une blessure et au refus de Chelsea à l'époque. Ça devrait vite changer…

Serge Gnabry (Arsenal)

Les suiveurs de la Premier League connaissent déjà son nom. En 2012, il a tout connu. Première apparition en équipe première, forcément, en Cup pour démarrer, c'est toujours la stratégie d'Arsène. Ensuite, ce fut des débuts en championnat, puis en Ligue des champions. Mais depuis, pas grand-chose. « Il était venu s'entraîner avec nous, se remémore Cédric Evina, ex-Gunner. Il était tout petit, mais on voyait déjà qu'il avait du talent et une bonne technique balle au pied. » Malgré un talent indéniable, il n'a pas confirmé. Son dernier match remonte à mars, face au Bayern Munich. Cet Alex Oxlade-Chamberlain bis a tout de même eu des propositions de prêts cet été. Toutes refusées. Actuellement blessé, il poursuit sa rééducation et espère sans doute secrètement que Giroud ne revienne pas de sitôt ou que Podolski continue à être aussi inefficace devant le but. Il pourra alors peut-être grappiller du temps de jeu… Allez, t'es un gagnant, Serge !



Tanguy Le Séviller
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 il y a 2 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 7
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 54 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17