Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Éliminatoires Euro 2016
  2. // Groupe A
  3. // J8
  4. // Turquie/Pays-Bas (3-0)

Les Pays-Bas ont vécu l'enfer

Solidaire, inépuisable, infranchissable. Dans un match capital, la Turquie a marché sur les Pays-Bas (3-0) grâce à un Arda Turan de gala (un but, une passe dé'). Les Turcs chipent la troisième place, synonyme de barrages, aux Oranje qui, pour la première fois depuis 32 ans, pourraient bien manquer l'Euro.

Modififié

Turquie - Pays-Bas
(3-0)

O. Ozyakup (8'), T. Arda (26'), B. Yılmaz (85') pour Turquie


L'image en dit long. L'arbitre vient à peine de siffler la mi-temps et Arda Turan, pris de crampes après un énième tacle rageur, est en grande difficulté pour rejoindre les vestiaires. Preuve du rythme insoutenable imprimé par la Turquie dans un match aux allures de mort subite. Une bonne heure plus tard, les grimaces ont disparu du visage du néo-Barcelonais. Auteur d'une passe décisive et d'un but, le capitaine, interdit de compétition avec le Barça jusqu'en janvier, a offert un sursis aux Turcs. Plongeant dans le même temps les Pays-Bas dans une crise majeure. Car, distancés au classement par l'Islande et la République tchèque, Robin van Persie, Wesley Sneijder, Memphis Depay and cie se dirigent sur le même chemin que leurs aînés Ronald Koeman, Ruud Gullit, Frank Rijkaard et Marco van Basten, non qualifiés pour l'Euro 1984... en France. Il restera deux matchs aux Turcs et Néerlandais pour accrocher une troisième place synonyme de barrages. Pour l'heure, avantage Turquie.

La Torku Arena, l'enfer sur terre


« Bienvenue en enfer » semblent dire les 42 000 âmes de la Torku Arena. Dans une ambiance bouillonnante, les Turcs profitent des doutes néerlandais. Ils harcèlent le porteur de balle et sautent à la gorge des Bataves dès l'entame de match. Eux aussi sont dos au mur, condamnés à gagner après un très mauvais début de campagne. Et ça paye. Après une nouvelle récupération de balle, Arda Turan lève la tête, ouvre son pied droit et met Oğuzhan Özyakup sur orbite. Le milieu de Beşiktaş, né aux Pays-Bas, a hésité entre les sélections turque et néerlandaise. Mais pas devant le but. Très mal couvert par la défense des Oranje, Ozyakup plonge la Torku Arena dans un état second d'un subtil ballon piqué (1-0, 8e). Le départ parfait, tout comme le coup franc d'Hakan Çalhanoğlu, spécialiste du genre, déposé sur la tête non cadrée de Serdar. Ultra dominatrice au milieu, la Turquie ne lâche pas le steak. Les lignes de passes sont coupées, la défense est alignée et les Pays-Bas asphyxiés. À l'image de Daley Blind et Jasper Cillessen. Pressé sur une touche, le premier se fait chiper le ballon par Arda Turan à l'entrée de la surface. Quant au second, il se troue sur la frappe du milieu barcelonais qui fait le break (2-0, 26e). Les Bataves sont cliniquement morts. Narsingh, Sneijder et Depay tentent bien de relancer la machine, mais butent tous les trois sur Volkan Babacan, irréprochable dans ses bois.

Burak Yılmaz les a dégoûtés


Deuxième match, deuxième calvaire donc pour Danny Blind. Lâché par Bruno Martins-Indi jeudi soir face à l'Islande, le nouveau sélectionneur des Oranje sort un Stephan De Vrij à l'agonie au retour des vestiaires. Coaching presque gagnant. Seul au point de penalty sur un joli service de Depay, Georginio Wijnaldum, le nouvel entrant, foire complètement sa tête et du même coup une occasion précieuse de revenir dans la partie. Les Turcs ont levé le pied et autorisent désormais Sneijder et sa bande à combiner aux alentours de la surface. Sans danger. Les Oranje sont toujours aussi brouillons, toujours aussi absents, encore sonnés par le scénario de la rencontre. Malgré tout, la tornade de la première période semble passée. Seuls subsistent quelques éclairs de Burak Yılmaz. La Torku Arena fait beaucoup moins de bruit, mais elle flaire déjà le gros coup réalisé par ses joueurs. Les hommes de Danny Blind se jettent vers l'attaque, usent et abusent de longs ballons dans la surface. Tous mal négociés, tous renvoyés par le bloc rouge ou interceptés par Volkan Babacan. À Burak Yılmaz le mot de la fin. Impressionnant depuis le coup d'envoi, l'attaquant de Galatasaray en a fait voir de toutes les couleurs à la défense néerlandaise. Servi par Caner après une faute non sifflée sur Van der Wiel, le buteur turc contrôle dos au but, se retourne dans la foulée et trouve la lucarne de Cillessen (3-0, 85e). À ce rythme-là, les Pays-Bas regarderont l'Euro sur le canapé. Comme toi.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 4 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 40 Hier à 15:30 Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 8 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 1
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Finnbogason relance l'Islande ! 3 samedi 16 juin Le premier but en Coupe du monde d'Agüero samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 samedi 16 juin Pogba délivre les Bleus 8 samedi 16 juin La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 samedi 16 juin L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 samedi 16 juin Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien