1. // Mercato 2015
  2. // Analyse

Les paradis exotiques, vrai ou faux bon plan ?

Gignac au Mexique cet été, Valbuena à Moscou il y a un an. Les destinations exotiques ne sont plus l'apanage des joueurs en fin de carrière et à la recherche d'un très beau dernier contrat. De là à devenir une solution de premier ordre pour les agents qui doivent caser un client ?

Modififié
576 16
« La vraie question c'est "Est-ce que Gignac avait autre chose ?", comme Mathieu Valbuena il y a un an. Lui n'avait rien d'autre que le Dynamo Moscou capable de s'ajuster au niveau de rémunération demandé. Qui aujourd'hui peut mettre 4 millions nets sur Gignac en Europe ? Le top 10, mais ces clubs n'ont pas besoin de Gignac. » Pour Christophe Hutteau, ancien agent de Mathieu Valbuena, les signatures de plus en plus régulières de gros poissons dans des pays « exotiques » n'ont rien d'illogiques. « Ce n'est pas un choix sportif, mais avant tout financier » quand un joueur en pleine force de l'âge décide de monnayer son talent en Europe de l'Est, au Moyen-Orient ou en Chine. Des choix de carrière qui surprennent, voire suscitent des critiques, mais que l'agent de Lorik Cana ou Ismaël Bangoura respecte : « L'argent est tabou en France, mais ce n'est pas condamnable de vouloir signer un dernier gros contrat afin de mettre sa famille à l'abri. Chaque joueur a cette réflexion. » Asamoah Gyan à Shanghai SIPG pour 15 millions annuels ou Demba Ba à Shanghai Shenhua pour 14 millions, un pactole digne de Zlatan Ibrahimović pour deux trentenaires qui auraient pu rendre pas mal de services en Europe occidentale.

Six mois d'avance sur salaire


Au-delà de ces chiffres qui donnent le tournis et feraient passer les Émirats arabes unis ou la Chine pour des eldorados, une signature dans un pays lointain est également une prise de risques pour les joueurs concernés. « Aucun pays n'est aussi sûr que la France, où c'est idéal, carré, avec une Fédération qui veille, tout comme la DNCG » estime Alain Gauci, qui a placé Brice Jovial aux Chengdu Blades en 2013. Pour limiter les risques, Gauci préconise « d'aller sur place en amont et de se créer un réseau de bons collaborateurs, de gens de confiance » afin de ne pas emmener ses clients droit dans le mur. Mais sans forcément aller au bout du monde, il faut se méfier et demander des garanties pour ses joueurs : « Par exemple actuellement, mieux vaut demander six mois d'avance sur salaire avant de signer en Grèce, sinon c'est très chaud. » Pour Christophe Hutteau, les joueurs peuvent néanmoins se reposer sur la FIFA, dont toutes les fédérations dépendent. À condition de ne pas tomber dans des pièges basiques : « En Grèce par exemple, où on essaie souvent de vous faire signer deux documents, un contrat officiel et un contrat officieux. Le second est intéressant financièrement, mais pas reconnu par la FIFA. S'il y a un litige, la FIFA ne se base que sur le contrat officiel, c'est pourquoi je dis toujours qu'il ne faut signer qu'un seul contrat. C'est sûr qu'il y a un travail juridique à faire avant de signer dans un pays inconnu. » Mais toutes les précautions ne permettent pas d'anticiper tous les imprévus, notamment la faillite d'un club, même si Alain Gauci précise que « pour prendre l'exemple de la Chine, si un club ne peut plus payer ses joueurs, il va quand même payer en priorité ses étrangers. »

« Si le joueur n'y va que pour l'argent, l'échec est assuré  »


Au-delà des aspects financiers et juridiques, les agents doivent également avertir leurs clients sur ce qui les attend au niveau de la vie quotidienne, afin de minimiser le fameux « choc culturel » qui explique de nombreux fiascos, comme ceux de Guillaume Hoarau à Dalian Shide ou Nicolas Anelka à Shanghai Shenhua. « Le joueur doit avoir envie d'y aller, mais pas seulement pour l'argent, même si c'est 80% de la motivation pour aller dans ces pays. Si le joueur n'y va que pour l'argent, l'échec est assuré » analyse Gauci, fier de l'exemple heureux de Brice Joviel : « Lui se plaît en Chine, il ne veut pas revenir. La plupart des gens pensent qu'un joueur s'exile seulement pour l'argent, mais c'est faux, il y a aussi un choix de vie. » Une vision que partage Christophe Hutteau pour qui « aujourd'hui, neuf joueurs sur dix se renseignent sur le pays d'accueil, car c'est important, ils ont des familles à charge » . À son arrivée à Monterrey, André-Pierre Gignac avait ainsi donné l'impression de connaître l'histoire des Tigres et de savoir à quoi s'attendre question ambiance.

La ferveur mexicaine, l'ambition chinoise, le haut niveau russe


Et sportivement, signer au Mexique, en Russie ou en Chine, est-ce une manière de remiser les ambitions sportives au placard. Pas forcément, selon Hutteau, pour qui « il y a plusieurs catégories de pays "exotiques". On ne peut pas mettre la Russie sur le même niveau que l'Inde, voire la Chine. » Notamment parce que les pays d'Europe de l'Est permettent de disputer la Ligue des champions ou la Ligue Europa, et parce qu'un championnat comme la Premier League russe « compte une dizaine de clubs de très haut niveau et quelques anciens vainqueurs de la Ligue Europa » . Les Émirats arabe unis, la Chine ou la MLS américaine n'offrent pas les mêmes possibilités question niveau de jeu, même si Alain Gauci remarque que ces destinations ne sont plus réservées aux joueurs en fin de carrière, mais aussi à des jeunes premiers, car « les Chinois et les autres ne sont pas bêtes, ils veulent des joueurs à leur meilleur niveau » , une évolution qui s'explique notamment par l'arrivée de grands entraîneurs occidentaux beaucoup plus exigeants. Et quand bien même ces destinations ne permettent pas de disputer la Ligue des champions, elles peuvent apporter un nouveau statut et une aura d'icône aux footballeurs qui y tentent leur chance. Notamment Gignac au Mexique selon Hutteau : « Les stades sont pleins, la ferveur est grande et le niveau très bon, il suffit de voir l'équipe nationale mexicaine. Si c'est le cas, il aura fait coup double. » On peut imaginer que s'il plante 30 buts en championnat et gagne la Libertadores, l'ancien buteur de l'OM deviendra une référence continentale. Ce qui, à y réfléchir, est au moins aussi classe qu'un salaire à quatre millions d'euros annuels net.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Complètement d'accord ! Le championnat chinois suit la mls et deviendra la référence en Asie très bientôt
J'suis d'accord avec lui sur le fait que l'argent est tabou en France. On dénigre des tas de joueurs pour leurs choix de carrière mais il faut aussi se dire que t'es footballeur pendant une vingtaine d'année maximum, après il faut assurer ses arrières.
Après c'est sûr que nous, supporters de foot, on voit en premier plan l'aspect sportif parce-que c'est tout ce qui nous intéresse au final, mais un gars comme Brice Jovial n'avait pas spécialement de grosses perspectives d'avenir dans les hautes sphères du foot européen donc son choix se comprend tout à fait.
Même pour Demba Ba, qui est bien meilleur que Jovial sans être un top player, il se met à l'abri pour toute sa vie en signant en Chine.
Go_Scousers Niveau : CFA
Message posté par Hateem361
J'suis d'accord avec lui sur le fait que l'argent est tabou en France. On dénigre des tas de joueurs pour leurs choix de carrière mais il faut aussi se dire que t'es footballeur pendant une vingtaine d'année maximum, après il faut assurer ses arrières.
Après c'est sûr que nous, supporters de foot, on voit en premier plan l'aspect sportif parce-que c'est tout ce qui nous intéresse au final, mais un gars comme Brice Jovial n'avait pas spécialement de grosses perspectives d'avenir dans les hautes sphères du foot européen donc son choix se comprend tout à fait.
Même pour Demba Ba, qui est bien meilleur que Jovial sans être un top player, il se met à l'abri pour toute sa vie en signant en Chine.


Pour un joueur qui gagne 1 million en 1 an, il faut 69 ans à un type qui gagne 1200 euros par mois pour atteindre la même somme. Alors des joueurs qui gagnent 4 millions par mois, excuse moi de dire qu'ils sont à l'abris des soucis financiers car ils ne gagnent pas ça une fois seulement, mais plusieurs années de suite.
Après, c'est une question de gestion de patrimoine mais ce n'est pas comme s'il existait des personnes qualifiées pour s'occuper de ça...

Donc non l'intérêt financier genre: "je veux mettre ma famille à l'abri" n'est pas un argument face à un vrai challenge sportif.
Message posté par Go_Scousers


Pour un joueur qui gagne 1 million en 1 an, il faut 69 ans à un type qui gagne 1200 euros par mois pour atteindre la même somme. Alors des joueurs qui gagnent 4 millions par mois, excuse moi de dire qu'ils sont à l'abris des soucis financiers car ils ne gagnent pas ça une fois seulement, mais plusieurs années de suite.
Après, c'est une question de gestion de patrimoine mais ce n'est pas comme s'il existait des personnes qualifiées pour s'occuper de ça...

Donc non l'intérêt financier genre: "je veux mettre ma famille à l'abri" n'est pas un argument face à un vrai challenge sportif.


Des joueurs qui gagnent 4 millions par mois il doit pas y en avoir beaucoup...

Outre ca un footballeur n'a pas le meme train de vie qu'un mec au SMIC et c'est logique. Donc oui si il gere son argent comme un smicard il serait a l'abri mais c'est pas le cas.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Cet article vient de m'apprendre l'intérêt/l'importance d'un agent de joueur.
Fekir-ben arfa69 Niveau : District
Faut arrêter avec l'expression "mettre sa famille à l'abris" quand on parle d'un joueur de football, c'est totalement absurde, les mecs touchent des dizaines de milliers d'euros minimum par mois, c'est pas des smicards que je sache. Ils n'ont qu'à faire attention à leur train de vie au lieu de réclamer une hausse de salaire qui peut être mérité je dit pas le contraire
Bald&bearded Niveau : CFA2
Les footballeurs sont des salariés comme les autres. Perso on me propose de quadrupler mon salaire pour un taf un peu moins interessant à l'étranger je signe des 2 mains.

On peut trouver ca dommage mais on a rien à y redire.
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Message posté par Bald&bearded
Les footballeurs sont des salariés comme les autres. Perso on me propose de quadrupler mon salaire pour un taf un peu moins interessant à l'étranger je signe des 2 mains.

On peut trouver ca dommage mais on a rien à y redire.


Exactement. Si un apprenti se forme et évolue ensuite dans une même entreprise pendant 10 ans, si du jour au lendemain il peut se barrer dans un pays où il gagnera bien mieux sa vie, personne ne lui dira rien.

C'est sur que le foot, c'est le sport qu'on aime, qu'il y a des supporters, une histoire, une passion. Mais c'est pas pour autant qu'il faut penser comme des tartuffes et à demander plus d'éthique pour les footballeurs que pour nous-mêmes
Pour la fin du chapitre on peut se dire aussi < il ne marque que 10 buts à la saison et perd la libertadores sa famille se fait enlever par les farcs et il donne 12 millions d'euros pour les récupérer >
Note : 1
En tout cas l'émergences de nouveaux championnats et de nouveaux grands clubs est une bonne chose pour le football mondial.

Il faut un peu de renouvellement dans le paysage du football, on voit tout le temps les mêmes clubs déjà bien au dessus de la concurrence acheter tous les talents mondiaux.
On joue au football dans le monde entier et c'est bien que d'autres clubs commencent à avoir plus d'argent et à investir pour eux aussi s'améliorer et devenir de très grands clubs à l'échelle internationale.

Voir des clubs comme le Zenit avec son staff technique et ses joueurs me fait plaisir, j'aime savoir qu'ils peuvent aujourd'hui avoir la préférence de joueurs comme Hulk, Criscito, Danny ou Witsel face à des clubs réputés plus gros.
Voir des talents commencer à se regarder les championnats émergents qui dépensent beaucoup pour installer un football de qualité, plutôt que de vouloir absolument aller dans des clubs déjà établi dans lequel leur temps de jeu n'est pas garanti me plaît.
Voir des joueurs qui ne trouvent pas de solutions dans le circuit traditionnel, tenter l'aventure et profiter de leur passion pour s'éclater et voyager, j'approuve.

Un peu de changement ne fera pas de mal, le football doit profiter au plus grand nombre, et voir des grands club et des gros matchs dans tous les pays, c'est ce qu'il peut y avoir de mieux pour un fan de football, du moins c'est mon avis.
L1Triangle Niveau : DHR
Message posté par Bald&bearded
Les footballeurs sont des salariés comme les autres. Perso on me propose de quadrupler mon salaire pour un taf un peu moins interessant à l'étranger je signe des 2 mains.

On peut trouver ca dommage mais on a rien à y redire.


Je comprends ce que tu veux dire, mais je suis pas tout à fait d'accord, eux leurs jobs c'est leur passion et comme dit plus haut si tu ne fais pas "l'abruti" avec ton pognon que peux t'il t'arriver ? Que tu t'exile a 30-35 ans, ça je peux le comprendre, t'as fait le gros de ta carrière ou tu l'a souhaité (ou non) et tu vas prendre un peu de thune ailleurs... Bon je suis assez ok avec ça.

Mais quand tu pratiques un truc qui te passionne, pourquoi le faire ailleurs que la où ça te plait ? (oui on a pas toujours le choix) mais voir certains transfert, récemment Sterling genre, je trouve ça dégueulasse et surtout à cet âge la.

Quand ton taff c'est pas ta passion que tu ailles chercher de la maille ailleurs c'est assez logique et encore tu dis ça, mais en serait tu capables ? Je prends mon exemple personnel, après 9 mois passé en Australie, je me suis rendu compte que mon job la bas était payé 2-3 fois mieux, avec un cadre de vie qui me plait, Soleil, gens agréable au quotidien, pays très très sportif, de belles nanas, et enfin une possibilité d'investir dans la pierre beaucoup plus intéréssante qu'ici.

Et pourtant je ne suis pas encore reparti, ça ne saurait tarder mais dans ta vie t'as des attaches, des trucs a finir, bref c'est pas le monde du Football.

Pavé César.
L1Triangle Niveau : DHR
Et quand je dis a la fin "c'est pas le monde du Football" je veux dire eux aussi ont des attaches etc, mais quand tu palpes aller 50 000-80 000/mois, donc un joueur "moyen" de L1 (je vous cite djamel bakar avant que vous me demandiez des exemples), envoyer chaque mois 15-20000 euro a ta famille tu peux te le permettre, autant que de prendre ta femme en voyage avec toi sans qu'elle n'est rien a branler à la maison...Wait...

Bref need une fonction Edit, désolé pour le double post les gars.
Message posté par j'y suis giresse


Exactement. Si un apprenti se forme et évolue ensuite dans une même entreprise pendant 10 ans, si du jour au lendemain il peut se barrer dans un pays où il gagnera bien mieux sa vie, personne ne lui dira rien.

C'est sur que le foot, c'est le sport qu'on aime, qu'il y a des supporters, une histoire, une passion. Mais c'est pas pour autant qu'il faut penser comme des tartuffes et à demander plus d'éthique pour les footballeurs que pour nous-mêmes


On ne peut rien exiger, juste éspèrer.

Bon, il y a quand même un paramètre non négligeable, c'est que pour devenir des joueurs de foot pro ou sportifs pro en général, ces mecs ont eu besoin:

- de terrains de foot payés par la collectivité
- de clubs de foots amateurs subventionnés par la collectivité
- de sections sport-études ou apparentées, souvent soutenues par la collectivité
- d'infrastructures permettant le foot pro (stade avec tribune), en général subventionnées par la collectivité

Mais c'est aussi vrai pour un ingénieur qui part bosser à l'étranger.
Comparer notre vie ( lambda ou classique ) a un footballeur est absurde , d'un point de vu professionnel !
L'impot sur la fortune , on aura seulement le privilège de le payer en gagnant a l'euro millions ..

Quand a signer un dernier bon contrat , ça fait pareil du cursus de footballeur , ni moins ni plus .
Ensuite on peut privilégier une destination vis a vie de sa situation familial , ( enfants ) , comme touristique ( Mexique , Mls )
Message posté par zoto
Pour la fin du chapitre on peut se dire aussi < il ne marque que 10 buts à la saison et perd la libertadores sa famille se fait enlever par les farcs et il donne 12 millions d'euros pour les récupérer >


Euh... les FARC à Monterrey.... comment t'expliquer...
"mettre la famille à l'abri"...
Connard! y'a des gens qui ne gagneront jamais ce qu'un joueur peut gagner en 1 mois! Et ce n'est pas pour ça qu'ils sont forcément malheureux!
Le jour où l'on comprendra qu'accumuler de l'argent pour accumuler c'est complétement vain...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
576 16