Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. //
  3. // Liste des Bleus de l'étranger

Les oubliés de Laurent Blanc

En délicatesse avec leur santé ou tout simplement laissés sur le carreau, ils sont plusieurs à être passés à la trappe hier, à 18 heures, quand Laurent Blanc a annoncé les douze premiers joueurs qui iront probablement à l’Euro. Petit recensement.

Modififié
Jérémy Mathieu (Valence) :
Avant, on brûlait les roux. Aujourd’hui, on se contente de les oublier. Un net pas en avant qui n’arrange pas vraiment Jérémy Mathieu. Exilé en Espagne depuis maintenant trois saisons, l’ancien Toulousain multiplie les bonnes prestations avec Valence, sans pour autant faire parler de lui. Une discrétion naturelle qui ne pousse pas à la curiosité et qui n’aide pas, quand on sait que huit des douze joueurs retenus par Laurent Blanc évoluent en Premier League. A ceux qui se demandent si l’ex-Sochalien est un taulier à Valence, on répondra que le rouquin a été titularisé à trente-sept reprises cette saison, soit sept de plus que Gaël Clichy, avec lequel il était en balance, selon Laurent Blanc. Pourquoi pas, mais le fait est que beaucoup de Français auraient envoyé Jérémy et Gaël à l’Euro…

Djibril Cissé (QPR) :
Il a tout essayé, le Djib. Changer de coupe de veuch', changer de club, planter des pions, prendre des cartons rouges… En vain. Auteur de cinq buts en sept rencontres en Premier League depuis son arrivée chez les Queens Park Rangers, l’ancien du Pana s’estimait «  au top de sa forme  » avant-hier, à quelques heures de l’annonce de la liste d’un Laurent Blanc qui n’a donc pas reçu le message. Depuis cette annonce, pas un mot du Djib sur Twitter, simplement quelques photos de la collection à venir de sa ligne de vêtements Mister Lenoir. En attendant, les supporters de Manchester United sont contents. Ils savent que Djibril est le genre de mec capable de claquer un doublé contre City juste pour saouler Laurent Blanc.

Abou Diaby (Arsenal) :
Le vrai coup dur de cette liste. Logique, mais extrêmement difficile à digérer quand on connaît les errements actuels de ceux qui occuperont probablement son poste au mois de juin. Trop souvent blessé et à court de compétition, le milieu de terrain d’Arsenal s’attendait certainement à être laissé sur le carreau hier. Mais ce n’est pas sans de gros regrets que les millions de sélectionneurs français se passent de leur meilleur milieu de terrain. Etincelant lors de chacune de ses sorties sous le maillot bleu, l’homme de cristal n’a joué que quatre bouts de matchs cette année. Insuffisant pour prétendre sérieusement à une convocation, mais extrêmement frustrant quand on sait ce que le gaillard est capable d’apporter. Le coup de poker aurait été beau.

Lassana Diarra (Real Madrid) :
Seulement vingt-cinq matchs cette saison pour un Lass qui n’a pas trouvé mieux que de s’embrouiller avec le Mou. Là encore, beaucoup de regrets quand on se rappelle des prestations du Madrilène sous le maillot bleu. Intrinsèquement, la tête d’ampoule partage le titre de meilleur milieu de terrain défensif de l’EdF avec l’autre oublié, Abou Diaby. Mais à force de squatter les sièges confortables de Santiago Bernabeu, que ce soit sur le banc de touche ou en loge, le kid de la rue Ramponeau terminera sa saison dans un canapé. A regarder les matchs des Bleus qu’il aurait même pu dépanner sur le flanc droit de la défense.



David Trezeguet (River Plate) :
Les Français en rêvaient, Laurent Blanc ne l’a pas fait. Pourtant, le roi David, qui retrouve une énième jeunesse en Argentine, a tout essayé. Buts à la pelle, forme physique, sourire et enthousiasme, Trezegoal fait le bonheur des fans de River Plate depuis qu’il a quitté l’Europe. Pas vraiment décidé à faire de la concurrence à Olivier Giroud, Laurent Blanc aurait pu se rappeler les bons souvenirs de l’Euro 2000, et faire plaisir à tout le monde. Mais non. David va pouvoir s’offrir de belles vacances avant, peut-être, un retour sur le devant de la scène footballistique européenne. Il nous manque, le con !

Jérémy Toulalan (Malaga) :
Une saleté de blessure a eu raison de son envie de disputer l’Euro. Comme pour Cabaye à Newcastle, beaucoup se sont demandé ce que la Toule allait foutre du côté de Malaga. Comme pour Cabaye, les sceptiques ont vite opté pour le silence. Titulaire lors des vingt-cinq rencontres qu’il a disputées en Liga avec le club andalou, l’ancien Nantais réalisait d’excellentes performances avant sa blessure. L’homme aux cheveux blancs précoces peut toutefois espérer faire campagne pour 2014 et le Brésil. Il n’a que 28 ans…

Raphaël Varane (Real Madrid) :
S’il y en a bien un qui peut partir en vacances tranquille, c’est lui. A seulement 19 ans, le défenseur central du Real Madrid a vécu une très belle année d’apprentissage au milieu des superstars de l’effectif merengue. Adoubé par le Mou et apprécié par ses partenaires, l’ancien Lensois a disputé treize bonnes rencontres cette saison, dont quatre en Ligue des Champions. Un bon début pour celui qui s’affirme très clairement comme le prochain taulier des Bleus dans l’axe de la défense. Propre, solide dans les duels et intelligent, le petit Varane a l’avenir devant lui. Et ce n’est pas le cas de tout le monde.

Nicolas Anelka (Shanghai) :
Il paraît que Laurent Blanc se cherche un numéro 10. On l’a trouvé. Depuis son arrivée en Chine, Nicolas Anelka a joué à tous les postes, sauf au goal. Entraîneur, attaquant, numéro dix et même milieu défensif, l’ancien joueur des Blues touche à tout et surtout à la lose. Le pire, c’est qu’il va se retrouver avec Selim Benachour à la place de Didier Drogba…



On aurait pu citer :
- Louis Saha (Tottenham), qui après de bons débuts avec les Spurs est rentré dans le rang.

- Thierry Henry (New-York Red Bulls), qui aurait très bien pu faire le voyage s’il n’y avait pas les playoffs NBA.

- Jérémy Perbet (Mons), qui aurait pu en être mais qui est le plus heureux des non-sélectionnés puisqu’il ne pouvait plus annuler ses vacances.

- Sébastien Squillaci (Arsenal), qui, avec une santé digne de ce nom, aurait pu en être.

- Et aussi : Pascal Chimbonda, Peter Luccin, Julien Faubert


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25