1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

Les Oscars de la Ligue 1

Jean Dujardin qui rafle sa statuette, Omar Sy qui balance son sourire à la foule : c'est ça, la France qui gagne. Après ce week-end étoilé, la Ligue 1 a, elle aussi, distribué ses prix.

14 5
Prix du scénario original (OL-PSG)

Du suspense, un cliffhanger de taré, des seconds rôles percutants, un décor sublime, des effets spéciaux utilisés avec intelligence, bref, cet OL-PSG a fait vibrer le septième art. Tourné en extérieur dans le domaine privé de Pathé, ce road-movie a été exceptionnel dans l'intensité. Alors que l'équipe lyonnaise semblait dans le dur depuis quelques mois avec des entrées en baisse, le producteur maison - Bernard Lacombe - a su trouver les mots pour combler les maux de ses acteurs. Résultat, une première mi-temps de folie avec trois buts en moins de dix minutes. Le genre de plan séquence qui calme. Sauf que du côté de la Capitale, on possède la culture Cinecitta. Forcément, ça donne lieu à un scénar' superbement orchestré et un clap de fin signé Guillaume Hoarau. 4-4, merci pour tout. Dommage que les spectateurs payants ont été moins nombreux que les voyous du téléchargement illégal...

Prix de la meilleure adaptation pour "Ce n'est pas moi, c'est l'autre" (Franck Dumas, Jean-Michel Aulas, Didier Deschamps)

"J'en ai marre de me faire entuber. Il y avait un arbitrage maison. Je suis vraiment remonté. Ça commence à faire beaucoup". Ca, c'est Franck Dumas un poil remonté après sa défaite sur le terrain de Nice. Un match en bois. Mais Francky "les yeux bleus" estime que ses mecs ont été injustement privés d'un penalty sur une faute sur Hamouma. Pas content, donc. 471 kilomètres plus au Nord, le Président Lyonnais Jean-Michel Aulas a été beaucoup plus loin après le nul des siens contre le PSG. JMA a même parlé de complot. Carrément. Verbatim : "Je ne sais pas pourquoi nous avons été désavantagés de la sorte, poursuit-il. Je ne sais pas dans quel intérêt, ni s'il y a des intérêts qui dépassent ceux du football à court terme. Mais c'est un peu dommage. Je suis déçu du résultat. Mais je suis surtout déçu de ce qui s'est passé sur le terrain". En attendant la conclusion de l'enquête sur Zagreb-OL, le Qatar n'a pas souhaité réagir à cette intrusion qui ferait passer Kenye West pour une Mathilde Seigner de comptoir. Enfin, jamais deux sans trois avec la belle sortie de Didier Deschamps suite à la défaite de l'OM sur la pelouse de Brest. La Dèche s'estime volé à son tour, et ne se prive pas de le balancer. "Je vais faire court. Il s'est passé ce qu'il s'est passé. Au bout de 30 secondes il y a un penalty et certainement un carton rouge. Vous pouvez dire et écrire ce que vous voulez... J'espère au moins que monsieur Buquet reconnaîtra son erreur. Je n'ai pas le coeur ni la tête à répondre à vos questions, je pourrais dire des choses que je pourrais regretter". Dur.

Prix du meilleur espoir (Montpellier)

Voilà, Montpellier est leader. A force de courir après le PSG, Montpell' a fini par passer devant. Logiquement. Plus question de se planquer maintenant, les Héraultais sont à leur place. La première. Après un énième victoire arrachée en seconde période contre une bonne équipe de Bordeaux (1-0), les ouailles de René Girard démontrent, semaine après semaine, qu'ils seront dans le coup jusqu'au bout. Actuellement, Montpellier est la meilleure équipe de France. Le collectif est rodé, la chance est de leur côté et les têtes semblent solides. Reste à voir comment la bande à Loulou va gérer ce nouveau statut. Du statut de chasseur, le MHSC est passé à celui de chassé. Ce n'est pas la même routine.

Prix du meilleur drame (Sochaux)

Une dernière victoire qui remonte au mois de novembre, une dernière place qui fait mal à la gueule, un Kévin Anin qui préfère crever sportivement sur la Côte d'Azur que dans le Doubs, un attaquant qui chope le paludisme, deux starlettes qui pensent déjà à leur avenir, un entraîneur dépassé, un fond de jeu moyen, de la poisse et une cinquième place acquise l'an dernier qui a finalement tout détruit. Bienvenue à Sochaux, le club où tout va mal. Encore battu à Toulouse, les Doubistes s'enfoncent dans le classement et on ne voit pas comment les ouailles de Bazdarevic vont s'en sortir...

En bref

- Pablo Correa a gagné son premier match en Ligue 1 avec Evian. C'est con, c'est tombé sur le coin de la gueule de son ex.
- Michel Bastos a une nouvelle coupe de cheveux de merde.
- Auxerre - Saint-Etienne était le match le plus affreux de l'année.
- Lisandro a marqué son premier but contre le PSG. Du tibia.
- Un Tibéri a été impliqué sur un but litigieux en Corse. Non, c'est tout.
- Paul Baysse écoute Tryo.
- Mevlüt Erding a marqué son 50e but en Ligue 1.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Paul Baysse écoute Tryo ahah
Et le prix du meilleur acteur à Nene, pour son magnifique plongeon, un peu sur le côté pour que sa soit bien dans la surface. De toute beauté.
Le prix de la mauvaise fois a Poupou61 qui à encore mal au cul après la superbe remonté du PSG !
guss
ouai poupou61, arrêtes de faire du Aulas, t'es moins crédible que lui à la base et lui au moins a de vrais arguments tenables.
"oscar du "best come-back" goes to...lucianno moggi"....my pony,my rifle and me.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
14 5