Advertisement
Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Bayern Munich-Real Madrid (1-2)

Les notes du Real Madrid

Emmené par un Luka Modrić de gala et un Sergio Ramos taille patron, le Real Madrid est venu s'imposer sur la pelouse du Bayern Munich lors de la demi-finale aller (1-2).

Modififié

Real Madrid




Navas (6,5) : À la rue sur le but de Joshua Kimmich, il s'est rattrapé en seconde période en sortant trois frappes de Ribéry. Keylor Navet qui devient Keylor Nav l'as.

Carvajal (4) : « J'ai perdu la tête, depuis que j'ai vu Francky. Je perds la raison, chaque fois que j'vois Ribéry. » Dani Brillant. Remplacé par Benzema (67e), pas loin de marquer le but du K.O.

Ramos (7) : Suspendu face à la Juventus, il est revenu pour interpréter son meilleur rôle : celui du Bon défenseur qui empêche Lewandowski d'avancer et qui est sur toutes les trajectoires de frappes, celui de la Brute qui colle quelques taquets pour récupérer le cuir et celui du Truand qui met un écran à Thomas Müller. Sergio Leone.

Varane (6) : Le retour de son maître Jedi à ses côtés lui a permis de retrouver ses esprits et son football et de repousser les ennemis par la force de son placement. Varane Skywalker.

Marcelo (3 en défense, 8 en attaque) : Dans les cordes lorsqu'il s’agit de défendre et d’assurer le repli défensif, le Brésilien reprend très vite ses esprits dès que le ballon est dans ses pieds où il peut envoyer crochet sur crochet et même enfoncer son adversaire d’un violent uppercut du gauche. Marcelo Cerdan.

Casemiro (4) : La tour de contrôle qui ne voit plus rien à force de se faire chambouler dans tous les sens par les dribbles chaloupés de Franck Ribéry. Casé miro. Remplacé par Kovačić (83e), venu casser quelques reins.

Modrić (7) : Sachez-le, en vietnamien, Modrić veut dire modique. Vu la précision des transversales de Lukita et le caractère soyeux de son pied droit, on est en droit de dire du mal du vietnamien.


Kroos (5) : Insolent de facilité le week-end face aux modestes équipes espagnoles, le sympathique Kroos se fait tout petit lorsque l’adversaire est plus costaud que lui. Toni Yoka.

Isco (6) : ISCO n'est pas un joueur de foot, mais un acronyme : Intermittence. Spectacle. Contrôles. Oublie. Remplacé à la pause par Asensio (7), venu assommer le Bayern Munich en contre-attaque.

Vázquez (6) : Comme Lucas Moura, Vázquez aime courir dans le vide et manquer ses passes. En revanche, à l’inverse de l’ancien Parisien, l’Espagnol se montre intelligent en contre-attaque pour adresser un caviar à Asensio. Comme quoi, tous les Lucas ne se ressemblent pas.

Ronaldo (5) : Pour la première fois de la saison en Ligue des champions, Cristiano termine la rencontre sans inscrire le moindre but. À Turin, il a claqué le retourné de sa vie. À Munich, il a armé son geste et s'est dit que, non, finalement, autant laisser Marcelo finir le boulot.

par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:58 Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 17:42 Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 19 Hier à 15:43 Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 61
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom
Hier à 12:12 Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 66 dimanche 19 août Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25