Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Naples-Real (1-3)

Les notes du Real

Buteur en finale en 2014, Sergio Ramos est un habitué des fins de soirée gâchées. Alors que Naples s’y voyait, l’Espagnol a placé deux coups de tronche pour donner la victoire aux siens. Capitaine plaisir.

Modififié

Real Madrid



Navas (5) : Sale soirée pour le mec du Costa Rica. On a quand même voulu lui coller des corners rentrants. Mertens lui met à l’envers sur le but et il a passé sa soirée dans une zone d’insécurité, à guetter le moindre petit coup de surin dans le dos. Sauvé par son poteau sur une bastos de Mertens. Quelle vie pour un mec qui vient d’un pays où Spielberg a implanté des dinosaures.

Les notes de Naples

Carvajal (6) : Il voit la Vespa de Mertens lui griller la politesse sur l’ouverture du score avant de passer à la pompe à essence pour finir en mode brésilien, sombrero dans la surface adverse et tir au-dessus.

Pepe (6) : Coiffé comme un gamin des ruelles de Gomorra, le Portugais a voulu se fondre dans le décor pour mieux survivre. Mission réussie.

Sergio Ramos (8) : Les petits bolides transalpins ont semé sa grosse berline qui lui sert de Callipyge, mais il a envoyé des amours de balle en profondeur quand on cessait d’appuyer sur sa glotte. Et quand on oublie de lui confisquer son flingue caché autour de sa cheville, il défouraille sur corner. Et deux fois. Sa marque de fabrique, tel un agent dormant des stups. Six mois qu’il est en vacances et le voilà au bon endroit, au bon moment.

Marcelo (6) : Qu'y a-t-il de plus beau qu’un renversement de jeu claqué de l’extérieur du pied ? Rien. Strictement rien.

Casemiro (5,5) : À la rue physiquement en première mi-temps, il n’a pas compris comment il pouvait perdre dix litres de transpiration pendant que Diawara gambadait toujours. Dans un fauteuil après la pause, quand son capitaine avait confondu le Vésuve avec la cuvette des WC.

Modrić (6,5) : Le seul à presser correctement les Napolitains, pas pour rien que son QI football est au-dessus de la moyenne. Pas besoin d’en faire des caisses pour être le patron. Les gens savent. Remplacé par Isco, barbe soyeuse.

Kroos (7) : Johan Micoud lui a donné envie de devenir footballeur, mais ses changements d’aile, à l’aveugle et du mauvais pied, transpirait surtout Andrea Pirlo. Il est au départ de l’action qui amène le corner du but de Sergio Ramos. Un coup de pied de coin qu’il botte comme un daron. Et il est aussi dans le coup du 2-1, toujours sur corner. Deux caviars.


Bale (5,5) : Un contrôle de velours qui suffit pour avoir la moyenne. Le Gallois le plus classe depuis Ryan Giggs et Perceval. Remplacé par Lucas Vasquez.

Benzema (5,5) : Rim-K vient de sortir son album Fantôme. Aucun rapport puisque le Français s’est envoyé dans les featuring et n’a jamais oublié qu’un crew qui gagne, c’est avant tout un collectif. Remplacé par Morata, buteur en fin de match et qui se souvient qu’il s’est enjaillé du côté de la Juve.

Cristiano Ronaldo (5,5) : Le Ballon d’or a trouvé le poteau, beaucoup râlé, beaucoup couru, fait des passements de jambes sans être très influent même si sa frappe repoussée par Reina amène le troisième pion, malgré tout il reste le meilleur buteur de l’histoire de la C1. Alors il s’en fout un peu.



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C1 - Huitièmes retour
Naples - Real Madrid (1-3)




Dans cet article


Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 09:51 DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
À lire ensuite
Les notes de Naples