En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // J6- PSG-Ludogorets (2-2)

Les notes du PSG

Les patrons parisiens du soir ? Lucas et Matuidi. Ce qui est rarement bon signe, quand même. Et comme il n'y a pas grand monde sur le banc, difficile de s'en sortir entre les boulettes de Marquinhos et l'invisibilité de Motta.

Modififié

Paris Saint-Germain



Areola (4) : N'est pas principalement fautif sur les deux buts (quoique...), mais n'a pas non plus fait de miracle sur des actions-où-il-ne-peut-rien. Un Sirigu en plus jeune, quoi. Signe que le PSG n'a pas progressé depuis deux ans ?

Meunier (4,5) : Aussi solide et rapide dans son couloir qu'une vache en période de gestation. Thomas Meuhhhnier. A laissé sa place à Aurier, parce qu'il fallait faire les trois changements.

Marquinhos (3) : L'alerte enlèvement publié depuis Montpellier a été levé, le Brésilien ayant été retrouvé ce mardi. Mais en méforme totale, amaigri et décharné.

Silva (5) : Quoi qu'en pense Daniel Bravo, ce n'est pas Maxwell qui est à incriminer sur le premier pion concédé, le latéral ayant un adversaire dans son dos. Donc oui, Silva est un être humain. Et oui, il peut avoir des sautes de concentration, même si c'est difficile à avouer. A tenté trente-huit têtes sur corner pour se rattraper. Sans succès. Une petite larme et on repart, OK ?

Maxwell (5,5) : Top 3 des choses les plus séduisantes au monde : 1- Scarlett Johansson, 2- la via Garibaldi de Gênes, 3- Maxwell. Mais il y a désormais plus utile dans leur domaine respectif. Il convient de se l'avouer. Remplacé par Kurzawa, aussi offensif que Mathilde Seigner.

Matuidi (6,5) : La mode du Matuidi ailier gauche a été très, très courte. Normal : Blaise n'est jamais meilleur qu'au milieu et n'aime pas quand le changement dure. Le Levi's 501 que tu rachètes tous les deux ans.

Motta (3) : Kluivert a d’ores et déjà confirmé qu’il ne serait plus sur le terrain la saison prochaine. Déjà un souci de réglé.

Di María (4,5) : Compte beaucoup trop sur sa réputation d'élégance. Du coup, il joue maintenant les divas et ne fait aucun effort après sa jolie carrière. Ángel Di Maríah Carey, les fausse notes qui vont avec. Le maquillage ne masque pas tout.

Lucas (6) : A désormais des responsabilités, mais les résultats se font attendre. Le mec qui est dans les petits papiers depuis longtemps et qui devient enfin un des patrons de l'équipe. En attendant mieux. Par défaut, quoi. Un Bruno le Roux en puissance. Suppléé par Jesé. Football Leaks n'a pas dévoilé une clause qui rendrait obligatoire le retour de l'Espagnol au Real en cas de 500 minutes ratées d'affilée, par hasard ? Ah merde, il a réussi son entrée...

Ben Arfa (5) : On a presque cru revoir les conduites de balle du Ben Arfa de Nice. Mais ça n'a duré qu'un temps. Normal : le meneur de jeu était « mort  » à la mi-temps. Hatem Ben Arfatigué.

Cavani (6) : Amis parisiens, ne faites pas les cons. Trouvez-lui un concurrent cet hiver. Parce que ce ne sera pas Ludogorets en huitièmes de finale de C1, hein. Cela dit, son anticipation sur son caramel confirme que le sens du but est quelque chose d'inné.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 156
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom