Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-PSG (3-1)

Les notes du PSG

Une défaite, deux cartons rouges et une certitude : il faut désormais un miracle au PSG pour finir champion.

Modififié

PSG




Trapp (3,5) : Trois frappes cadrées, trois buts. Cécile de France dans un Clint Eastwood.

Aurier (2,5) : Un placement aléatoire, des replis défensifs bordéliques, la tête à droite, le corps à gauche et des centres fragiles. Le coupé-décalé en mondovision. Serge Beynaud était à l’Allianz Riviera dimanche soir. Côté Sensible. Remplacé par Rabiot (65e), rarement désagréable.

Thiago Silva (4) : Solide dans les airs, invisible dans les duels. T'en fais pas Presnel, ton heure arrive.

Marquinhos (5) : Une allumette sur un bidon d'essence. Abdel a tout donné en s'embrouillant avec Balotelli et en claquant le crâne de Dalbert. Sinon, une copie plutôt propre et un but volé à son voisin d'axe. Merci patron.

Maxwell (3,5) : Un plan à trois parfait sur son côté pour s'ouvrir l'appétit, puis la chute. Juste assez pour filer de la confiance à Ricardo Pereira avant de sortir. Trente-cinq ans, ça pardonne pas. Remplacé par Meunier (45e, 5,5), caution sécurité.

Verratti (4,5) : Un disque rayé. Il est arrivé comme un prince avec de la douceur servie dans un regard bleu comme le ciel, puis s’est fait dérégler par son pote Mario qui l’avait comparé un jour à Andrea Pirlo. Le hibou des Abruzzes a ensuite fait joujou en alignant les tacles dans le vide. Marco pâlot.

Thiago Motta (3,5) : Daniel Cohn-Bendit en short. Ou comment cumuler l'expérience et l'incapacité de se placer sur scène. C'était le Motta détestable, celui qui couine, se traîne et file à la douche avant tout le monde à cause d'un coup de boule sur Paul Baysse.

Matuidi (3,5) : Un objet d'étude pour chaque étudiant scientifique. Ce soir encore, Blaise avait l'envie sans le contenu. Résultat, il s'est pas mal agacé sans jamais vraiment entrer dans son match. Juste assez pour faire briller Seri. Grand prince.

Di María (6) : Des courbettes, de l'envie, de l'orientation, du gel dans les cheveux, un peu de plaisir dans la déprime. Thierry Mugler pensait souffler. Puis, l'attentat sur Arnaud Souquet. Chienne de vie.

Cavani (5) : Une poupée enragée. Comme d'habitude, l'Uruguayen a d'abord donné, beaucoup, avant d'envoyer quelques cartouches sur Cardinale et de s'embrouiller avec tout le monde. Bilan : un dos de Baysse, le corps de Favre et un poème déclamé à Balotelli. Joli. Chucky version Salto.

Draxler (4) : Sans aucun doute sa copie la moins consistante depuis son arrivée au PSG. Le prince de Gladbeck a d'abord dansé avant de rapidement patiner techniquement en fermant sa gueule. C'est donc ça la vie de Julian Assange. Remplacé par Lucas (77e). Sacrée pelade.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 21 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 22

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Les notes de Nice