En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nantes-PSG (0-1)

Les notes du PSG

Grâce à une charnière centrale solide et son nouveau milieu à trois Lo Celso-Rabiot-Verratti, le Paris Saint-Germain a fait le job en allant chercher une victoire à la Ranieri à Nantes (0-1).

Modififié

PSG



Areola (6) : Enfant, Alphonse Areola rêvait d'être ramasseur de balles au Parc des Princes. Adulte, le portier parisien n'a réalisé son rêve qu'à moitié puisque celui-ci a eu lieu à la Beaujoire.

Alves (5) : Le problème avec Dani Alves, c'est que lorsqu'il n'est pas décisif sur le plan offensif, nous sommes obligés de regarder sa défense. Et celle-ci laisse clairement à désirer.

Marquinhos (6,5) : Comme Vincent Lagaf’, le défenseur brésilien prouve qu’on peut porter le bouc en 2018 et faire son métier avec brio. Il est bo, il est bo le Marquinho.

Kimpembe (7,5) : Plus solide que l’armée de Kim Jong-un, plus propre dans la relance que le contour des sourcils de Kardashian, et bien moins dangereux que ces deux spécimens, le Paris Saint-Germain vous présente Kim Pembe.

Kurzawa (4,5) : Finalement, Layvin est un Français comme les autres et ses bonnes résolutions n'auront duré que 55 minutes. Le temps de foirer sa passe en retrait pour offrir à Emiliano Sala la plus grosse occasion nantaise du match.

Lo Celso (7) : À cause du fair-play financier, le Paris Saint-Germain n'a pas pu recruter son numéro 6 tant désiré. Grâce au fair-play financier, le Paris Saint-Germain a trouvé en Lo Celso le numéro 6 du futur aussi à l'aise à la récupération qu'aux avant-postes. On dit merci qui ? Merci Platini.

Verratti (7) : Tel un alcoolique, Verratti a eu besoin de son petit jaune pour se mettre à l’endroit. En bon pilier de bar, l’Italien a par la suite avalé les autres jaunes qui gambadaient sur la pelouse. Camro Verratti.

Vidéo

Rabiot (6,5) : Milieu défensif, milieu relayeur, Rabiot est à l'aise à tous les postes où il dirige le milieu de terrain à coups de bouclettes, de crochets courts et de passes précises. L'empereur Hadrien.

Mbappé (5) : Génial sur son inspiration qui permet à Di María d’ouvrir le score, auteur d’une jolie volée en fin de match, Mbappé a surtout raté tous les dribbles ou presque qu’il a tenté. Et pour couronner le tout, le Parisien s’est même mangé un crochet par Nicolas Pallois. Rikyky Mbappé.

Cavani (4) : Alors que les Parisiens ont repris l’entraînement le 3 janvier, Edinson Cavani, lui, n’est toujours pas revenu de ses vacances en Uruguay. À moins que Zlatan Ibrahimović l’ait menacé pour qu’il ne dépasse pas son record de buts. Remplacé par Meunier, venu faire briller Tătăruşanu.

Di María (6) : Son pointu a permis au Paris Saint-Germain d’ouvrir le score, mais l’Argentin a aussi mangé la feuille de match sur un caviar de Rabiot alors qu’il était seul face aux cages vides. Angel et Démons, remplacé par Nkunku.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:35 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3 jeudi 15 février 151 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 2
Hier à 23:25 Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement Hier à 23:23 Suivez SoFoot.com sur Facebook Hier à 21:45 Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 15 février Football Recall, épisode 6 :Real-PSG et le Barça écossais 2
À lire ensuite
Les notes de Nantes