En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Paris-Nice (2-2)

Les notes du PSG

Malgré un Serge puissance max et un Cavani efficace, les Parisiens ont été plombés par une charnière coupable et des ailiers aux abonnés absents.

Modififié

Paris Saint-Germain




Areola (79e) : Hallelujah ! Loués soient les cieux ! Grâce à l’intervention de Saint Mario, père de lui-même et saint patron des explosifs, Alphonse est enfin parvenu à arrêter une frappe cadrée. Il était temps.

Aurier (7) : Alors que Tyreek Hill retourne des punts, Serjorié fait des centres décisifs. Si les problèmes extrasportifs font tache dans les deux cas, tellement de plaisir sur le terrain à force de déboulés.

Thiago Silva (4,5) : « Moi, je prends le ballon de la tête, et toi, tu couvres. »

Marquinhos (4,5) : « Ok, donc je vais au duel dans les airs, et toi, tu couvres. » Comme un problème.

Kurzawa (6,5) : Moins en vue que son homologue de droite, Layvin a néanmoins paru bien plus tranchant que le sénateur dont il a pris le poste. Oui, il a « pris des risques » . Reste à savoir si lui aussi a perdu sa voix.

Krychowiak (6) : Quelconque sans être vraiment mauvais. Des pâtes au beurre. Remplacé par Lucas (5) à la mi-temps, volontaire, mais trop brouillon. Un stagiaire.

Verratti (7) : Un retour qui fait du bien. Beaucoup de bien. Sans lui, le PSG ronronnait, sans liant. En dessinant des triangles, il en a trouvé. Aussi beau que lorsque Pam revient de New York pour retrouver Jim. Remplacé par Ben Arfa (4) à la 75e, pour engluer le jeu de dribbles dans l’axe, alors que la solution était sur les côtés.

Thiago Motta (6) : Oui, il vieillit, et est donc tout lent. Il est en retard, fait plein de fautes, laisse traîner la semelle, prend des jaunes. Il met des coups. Il perd la balle et ne peut pas revenir. En revanche, quand il fait une passe, c’est toujours mon vieux. Un jour, il sera loin, et on chantera : « J’aimerais bien qu’il soit près de moi, Papa. »

Di María (2) : N’aura même pas eu l’occasion de faire son cœur dégueulasse cette fois. On n'avait pas vu un tel plongeon depuis Splash. Ou Dropped. Remplacé par Meunier (non noté) en fin de match sous les sifflets mérités du Parc des Princes.

Matuidi (6,5) : Blaise n’est certainement pas ailier gauche. Pourtant, le poulet sans tête est sans doute le joueur offensif parisien le plus utile (sans compter Cavani). Sinon, cherche à casser son image de gentil garçon en donnant du coup de tête. Guillaume Canet, Blaise Matuidi, même combat. Rock’n’roll.

Cavani (7,5) : Edinson a passé un palier : on est maintenant à deux buts pour un énorme raté. Aime toujours autant les débordements d’Aurier. Edinson, c’est pas une fiotte.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Charles Alf Lafon
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ligue 1 - 17e journée
    PSG-Nice (2-2)




    Dans cet article


    Hier à 11:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
    Hier à 11:24 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    samedi 24 février Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 31 samedi 24 février Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 22 samedi 24 février Les lumières s'éteignent en Argentine 16