Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // 8es
  3. // Croatie-Portugal (0-1)

Les notes du Portugal

En passant leur temps à défendre, les Lusitaniens ont oublié d'attaquer. Du coup, les défenseurs ont été bons, les milieux moyens et les attaquants mauvais. Pepe a même été aussi dangereux que CR7.

Modififié

Portugal


Rui Patrício (0, comme son nombre d’arrêts) : Avec la dernière rencontre, les Portugais étaient prévenus : chaque tir cadré subi équivaut à un but. Les Lusitaniens ont retenu la leçon de ce premier avertissement. Merci le poteau. Incroyable de voir ce gardien en quarts de finale.

Cédric Soares (4,5) : Comme dans la BD, le petit Cédric a fait quelques conneries et a été hyper intimidé lorsqu’il s’agissait de se dévoiler. Ce qu’on ne savait pas, c’est que Chen était croate. Au passage, on a trouvé un latéral droit qui centre moins bien que Sagna.

Pepe (7,5) : Il n’a peut-être pas l’intelligence tactique de Pep (Guardiola), mais il possède en tout cas le vécu et l’expérience de Pépé (ton grand-père). Et lui aussi a fait la guerre. Les relances dangereuses, ça ne lui fait pas peur.

Fonte (6,5) : Les Croates croyaient bien se marrer sur le spot de Fonte. Distraction et rigolade étaient au programme. Que dalle : ils se sont heurtés à un mur trop rude pour eux. Rakitić a même cru qu’il allait y laisser son tibia.

Guerreiro (6) : Splendide faute insifflable dans la surface de réparation dans les derniers instants. Peut-être le meilleur Portugais de cet Euro. Tout de même encore loin du Guerr’hero.

Adrien Silva (5) : Pour voir un vrai Silva jouer au football, il faudra attendre lundi. Celui-là est moins sexy et plus destructeur. A-t-on jamais vu un joueur portugais séduisant de toute façon ? Suppléé par Danilo pendant la prolongation, histoire d'avoir un tireur de péno plus ou moins potable. Ce qui n'a donc servi à rien.

Gomes (5) : Heurelho da Silva Gomes n’était pas brésilien ? Drôle d’idée de devenir joueur de champ après une carrière de gardien. Ça lui a néanmoins relativement réussi. Remplacé par Sanches (7,5) juste après la mi-temps, qui a changé la tronche de son équipe. Une seule question : pourquoi n’était-il pas titulaire ?

William Carvalho (3) : Le mec censé tout casser à chaque grand événement, mais qui te sort finalement la classique : un vieux discours tout pourri. Mal à l’aise avec son corps, il rate à peu près tout ce qu'il tente. +1 pour la moustache.


João Mário (5) : Des bananes croates chiantes à éviter, mais une carapace qui permet de protéger un minimum son couloir. Manque quand même le pote Luigi pour inquiéter Strinić, le boss du niveau 1. A laissé sa place à Quaresma (6,5), qui a encore eu l'occasion d'extérioriser avec son but. Paraît qu’il a depuis peu le même coiffeur que Cristiano Ronaldo. Il lui a aussi piqué le statut de héros.

Nani (5) : On ne saura jamais s'il a foiré sa frappe du pointu, ou s'il a délivré un amour de passe à CR7. Pas grave, c'est au fond. Et ça sauve son match, qui jusque-là avait été très, très compliqué.

Ronaldo (4) : On eu deux Christian aujourd’hui : Jean-Pierre à 18h, Ronaldo à 21h. Difficile de dire lequel a été le meilleur.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 1 heure Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 2 il y a 1 heure Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 12 il y a 2 heures La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 6
il y a 2 heures Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 12 il y a 4 heures Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 15 il y a 4 heures À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 4
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 15:53 La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 98 Hier à 12:43 La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 Hier à 12:34 River Plate devrait quitter El Monumental 14 Hier à 11:41 Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 36
À lire ensuite
Les notes de la Croatie