En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr.B
  3. // Angleterre-Pays de Galles

Les notes du pays de Galles

Un Bale de passage, un Williams pris pour une poire et un Ramsey un peu partout. Le pays de Galles a fait ce qu'il a pu ce jeudi, mais ça ne mérite pas les encouragements.

Modififié

Pays de Galles



Hennessey (6) : Sur les deux buts, il est livré à lui-même comme un militant FO entouré de CRS. Auteur d'une belle parade sur le plat du pied de Rooney

Taylor (3,5) : Pour résister aux accélérations laser de Kyle Walker, il faut être un Jedi. Malheureusement, Neil est Jar-Jar Binks. De toute façon, il n'y a que deux Taylor dans ce monde : le coach des Panthers et le multiple champion du monde de fléchettes.

Davies (5) : Si la défense galloise n'a pas craqué plus tôt, c'est en grande partie grâce à lui. En même temps, c'est plus facile de défendre avec deux jambes et une main.

Williams (3,5) : En commençant par le pire coup d'envoi de ce début d'Euro, difficile pour Williams d'être serein. Passeur décisif sur l'égalisation de Vardy, le capitaine a abandonné son équipe. Gold ne valide pas.

Chester (4,5) : Parqué dans sa surface, il a assisté au concert de Wayne & the Lads pendant toute la rencontre. Le festivalier en crampons s'est même permis un tacle décisif sur le leader de son groupe préféré. Rien d'autre à signaler.

Gunter (2) : Il y a ceux qui tombent pour la patrie et ceux qui sombrent pour la patrie. À la rue - et même au sol - sur le but de Strurridge, il a visiblement tenté d'imiter le garde de la reine d'Angleterre.

Ramsey (6) : Envoyé au tapis par Alli dès la première reprise, Ramsey était présent à peu près partout sur la pelouse. En fait, cette coupe de cheveux douteuse a peut-être un rapport avec l'affaire Festina.

Ledley (4,5) : Il a été élu plus belle barbe d'Angleterre, mais ça, à Lens, tout le monde s'en fout. Remplacé par Edwards (non noté) qui a attendu l'entrée de son pote Jonathan pour faire du triple saut.

Allen (5) : Apparemment, il ne suffit pas d'être petit, d'avoir un bandeau et les cheveux longs pour faire du Luka Modrić. C'est con, parce que Joe a du ballon.

Robson-Kanu (4) : Un match tout en courses, en pressing et sans ballon que n'aurait pas renié Brandão. Manque de bol, c'est l'Euro et pas la Coupe de la Ligue. Remplacé par Jonathan Williams, un bon mélange entre Étienne Didot et Passe-Partout qui n'a pas réussi à être la nouvelle star ou à trouver la clé de la défense anglaise.

Bale (5) : Il est arrivé en retard, il a livré son grand classique, puis il s'est tiré pour le plus grand malheur de ses fans. Pete Doherty.

Par Swann Borsellino et Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88