Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Luxembourg-France (1-3)

Les notes du Luxembourg

Grâce à son penalty transformé face à Hugo Lloris, Aurélien Joachim en est à quatre buts dans ces éliminatoires. C'est autant que Griezmann et Pogba réunis.

Modififié

Luxembourg




Moris (10) : Bah quoi ? Il n'a pas encaissé de but. Bon, s'il est sorti en larmes, ce n'est pas pour fêter cet événement, mais parce qu'il s'est pété le genou. Remplacé dès la 21e minute par Schon (6), qui dans sa battle à distance de penaltys a au moins eu le mérite de toucher le ballon de Griezmann. Pour le reste, celui qui exerce la profession d'instituteur a donné une leçon aux gardiens de Ligue 1. Comment ? En repoussant un tir de Kylian Mbappé.

Jans (6) : Bruges le voulait l'été dernier pour remplacer Thomas Meunier. Claude Puel est fan de lui. La Bundesliga sait très bien qui il est. Pour ses présentations avec le grand public français, il a bien fait les choses, pensant notamment à accorder la couleur de ses joues à celle de son maillot.

Chanot (5,5) : Toutes les parties du corps que peut compter l'être humain ont déjà été fracturées chez Maxime Chanot. Sauf peut-être le coude. Voilà pourquoi il s'en est servi dès les premières minutes pour tamponner ce vicelard de Giroud. Bon, l'Olivier a planté son doublé. Mais Chanot l'a regardé dans les yeux. Comme un homme. Puis les deux gaillards ont fini par échanger leur maillot. Comme des hommes. Le début d'une bromance ?


Martins (6,5) : Colocataire de Mouctar Diakhaby dans le centre-ville de Lyon, il est aussi garde du corps d'Antoine Griezmann dans le centre-ville de Luxembourg.

Malget (4,5) : Si Didier Deschamps avait bien révisé son Luxembourg, il n'aurait jamais mis Ousmane Dembélé en face d'un homme qui sait que les crampons ne servent pas qu'à décorer les chaussures. A couru derrière les chevilles de Dembélé comme un chasseur derrière du petit gibier. En vain.

Philipps (6) : Le FC Metz ne sait pas s'il a le niveau pour la Ligue 1. Sinon, dans la vraie vie, quand il se retrouve 90 minutes en face de N'Golo Kanté et de ses copains, bah il fait le boulot proprement.

Gerson (4,5) : Fin 2015, la presse espagnole l'avait surnommé « El Duro » , car il était reparti de Logroño seulement après avoir envoyé Álvaro Morata et David Silva à l'infirmerie. Hier, c'était plutôt « El Mollo » . Un hommage au grand Yohan ?

Mutsch (4,5) : Pour sa 92e sélection, le Jérémy Toulalan luxembourgeois a été un peu discret, comme en témoigne sa peau laiteuse. Sûrement un problème de compression sanguine à cause d'un brassard de capitaine trop serré. Remplacé peu après l'heure de jeu par Bohnert. Et quand le Bohnert est dans le pré, en général, cela signifie que Karine Le Marchand est en train de tripoter une vache.

Da Mota (6) : Responsable du penalty de Joachim et de celui de Griezmann. Il n'y a pas de petits métiers : celui de Dan da Mota consiste à nettoyer les grandes surfaces. Remplacé par Gerson Rodrigues (81e), qui a fait danser Dembélé grâce à un gros coup de postérieur.

Bensi (5,5) : Benzzzzzz... Non, pas lui. Pendant que Karim était à Madrid sous un plaid et devant une bonne vieille comédie romantique, Stefano Bensi envoyait deux-trois skills dans la face à Laurent Koscielny. On se console comme on peut.

Joachim (7) : Son penalty correspond à son quatrième but dans ces éliminatoires. C'est deux fois plus que Griezmann. Deux fois plus que Gameiro. Deux fois plus que Pogba. Deux fois plus que Payet. Keskya ?

Par Matthieu Pécot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Coupe du Monde 2018
Qualifications
Luxembourg - France (1-3)




Dans cet article


Hier à 10:09 Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16