En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Les notes du champion d'Angleterre

Honneur aux champions qui, portés par un Terry héroïque et un Hazard en feu, ont marché sur la Premier League. Mais il fallait un peu plus que cela...

Modififié
Courtois (8) : À 23 ans, le Belge est devenu le plus jeune joueur de l'histoire à remporter 3 championnats dans différents pays. Le genre de mec qui te fait méditer sur ta propre vie. Puis pleurer dans ton oreiller.

Čech (5) : Le bras toujours aussi long que celui de Sepp Blatter, mais une année au chômage forcé. C'est moche, la vieillesse.

Jamal Blackman (THUG LIFE) : Un combo prénom - nom à faire des featurings avec Jay-Z. Ou à être un personnage de Hé Arnold. Seul l'avenir nous révélera son vrai destin.

Azpilicueta (7) : Heureusement pour lui, et pour la communauté ratophile, Éric Di Méco avait retenu la leçon et n'a pas parié qu'Azpi se ferait sucrer sa place par Filipe Luís. Une vraie saison de patron.

Filipe Luís (5) : Louis Philippe ne détrônera malheureusement jamais César dans les livres d'histoire. CQFD.

Cahill (8) : Il vit avec John une plus belle bromance que Chandler et Joey. Et tout le monde sait que l'amour donne des ailes.

Terry (10) : Aux dernières nouvelles, Kevin Spacey aurait abandonné House of Cards pour préparer le biopic du capitaine des Blues. Le pire, c'est que ça passerait.

Zouma (7) : Zen, la Zoum Zoum, pour sa première saison en Angleterre, s'est offert un rôle de couteau suisse, dépannant même au milieu pour les gros matchs, tout en se payant une réputation de Marcel Desailly 2.0 auprès des fans. On a vu pire, pour un môme de 20 ans.


Ivanović (9) : Sûrement le meilleur à son poste en Europe cette saison. Mais toujours cette fâcheuse impression que Branislav saurait parfaitement cacher un corps dans les bois. KGB style.

Matić (8,5) : Le Serbe est au milieu de terrain ce qu'est le Big Mac au monde du fast-food. Une putain de révolution. Matić frère.

Obi Mikel (5) : Il y a les goûteurs de Coca Cola, les écrivains de carte de vœux, et puis John Obi Mikel. Une des plus belles planques de ces 10 dernières années. Tickets restau et treizième mois inclus, bien sûr.

Fabrégas (XIV) : Le Roi Soleil a illuminé sa cour de sa grâce et de la volupté de ses passes pendant toute la première partie de saison. Oui, sauf qu'ensuite, il a laissé son tocard de frère jumeau lui piquer sa place. Sans même retirer son masque de fer.

Ramires (2h 4min 41s) : Eliud Kipchoge a parfaitement préparé le Marathon de Londres, qu'il a d'ailleurs remporté haut la main. Bravo champion !

Loftus-Cheek (?) : Il a un nom stylé. Limite trop. Pourrait être ce gamin bilingue insupportable qui chope toutes les filles au lycée en se prenant pour le nouveau Pete Doherty. Pour le reste, on verra plus tard.

Oscar (3,6 grammes) : Toujours efficace, mais il ne nous fera jamais grimper aux rideaux. Un mauvais plan cul qu'on rappelle après avoir un peu trop forcé sur la bibine.


Hazard (10) : « Les blancs ne courront jamais un 100 mètres sous les dix secondes. Les petits joueurs techniques ne tiendraient pas une saison en Premier League. » Certaines fausses vérités ont la vie dure. Heureusement, Eden a l'ascension aussi facile que Jean Dujardin. Un Golden Boy à la City, what else ?

Cuadrado (2) : Depuis son arrivée à Londres, Otis a décidé d'arrêter le football pour se contenter de sa situation de scribe sur le banc. Mais c'est une bonne situation, ça, scribe ?

Willian (7) : À défaut de créer des beats mondialement connus, Will I An a claqué une grosse saison avec les Blues, et si ses stats ne sont pas impressionnantes, il a été essentiel à la création du jeu offensif. Mazel Tov !

Schürrle (Jeune cadre dynamique) : Le mec qui quitte son poste à Facebook pour retrouver le frisson d'une petite start-up prometteuse. Ambitieux, sans être vicieux. Respect.

Diego Costa (666) : Le diable s'habille en Prada ? Bah non, il met des gants Adidas. Même en été. Pour mieux étouffer ses proies.

Rémy (5,5) : Un type qui a esquivé le bourbier Liverpool au dernier moment pour se retrouver champion chez les Blues. En clair, cet été, vous pourrez retrouver Loïc Rémy sur les routes de Saint-Jacques de Compostelle, puis Fatima, à genoux en train de remercier le Seigneur. Et son agent, par la même occasion.

Drogba (11) : Le gladiateur a vieilli, mais a parfaitement distillé ses petits conseils aux jeunes loups affamés de sa meute de combattants. Une belle fin de carrière pour le double D.



Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 25 minutes 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 2 il y a 1 heure Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger
Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 35 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 85 lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40