En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Lyon-Beşiktaş (2-1)

Les notes du Beşiktaş

Impeccable pendant 82 minutes, le Beşiktaş a fini par craquer sur le finish. Malgré cela, le bloc équipe peut être fier de son match. Marcelo, Özyakup et Babel sont les plus hauts gradés.

Modififié

Beşiktas



Fabri (6, -2 pour la toile) : Un homme vert au milieu du parc OL, ça fâche toujours un peu. En terres ennemies, il s’est d’abord montré d’une sérénité à toute épreuve. Et puis il s’est emmêlé les pinceaux quand la mayonnaise est montée. Vraiment de quoi être vert.

L’OL s’offre le droit d’y croire

Gökhan Gönül (5,5) : Il fait des grands coucous pour qu’on lui passe la balle, mais il fait aussi des passes en retrait dangereuses au moment où on la lui donne. Le footballeur turc, imprévisible et fou.

Mitrović (6) : Pas vraiment inquiété, mais sorti du match un peu trop en avance. Mi-figue, mi-trop vite. Remplacé par Neycip Uysal (65e), un bon capitaine de remplacement pour gagner du temps.

Marcelo (7) : Un ciseau retourné pour faire chauffer un dessus de marmite turque déjà bouillante. Des interventions toujours très sereines, et une bonne tête de sorti de prison. En clair, cet homme est un habitué des rendez-vous sous haute tension. Marcelo Cerdan.

Tošić (6) : Avec Sochaux, le Serbe aura vécu les années fastes lyonnaises et un stade Gerland où il était presque impossible de sortir vainqueur. Forcément, il y avait ce soir une petite revanche à prendre. C’était presque réussi.

Özyakup (7,5) : En bon frappeur de corner, le roi des Aigles a montré la voie à suivre pour ses camarades. Après le but, il est même allé calmer un parcage qui commençait à s’embraser. Le cerveau de l’équipe sur et en dehors du terrain, avec un objectif bien en tête à Stockholm. One guy, one kup. Remplacé par Tolgay Arslan (73e), trop gay pour Arsène.

Hutchinson (6,5) : Il ne portait ni la barbe ni la chemise à carreaux que l’on donnerait à tout bon Canadien, mais force est de constater que le bonhomme est un sacré bûcheron quand il s’agit de gratter des ballons au milieu de terrain.

Adriano (6) : Le Barça, c’était pour les titres. Cette année, Adriano vit au cœur du club le plus chaud d’Europe, et on ne parle pas de la température sur les plages. En fait, le mec est pas loin de réaliser la carrière parfaite. Du coup, il garde la pêche.

Babel (7) : Tout rouge, et une flopée de petits produits laitiers en stock pour mettre la marchandise dans les filets. Sauf que cette fois, le mini Babel s’est avéré être aussi gros qu’une tomme de Savoie.


Talisca (6,5) : Le petit coup d’œil qui va bien pour faire disjoncter un quart du stade. Une sanction terrible, d’autant que le bougre a bien failli remettre ça plusieurs fois. Messieurs prenez-prenez garde, vous êtes relé-relégables. 94, c’est Talisca.

Vidéo

Cenk Tosun (5,5) : Le sens du sacrifice, à prendre des taquets et claquer des allers-retours sans compter. Un gars dévoué. Mais ça en reste là. Remplacé par Gökhan Inler (87e), arrivé trop tard pour densifier le milieu.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa



    Par Antoine Donnarieix, au Parc OL
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    C3 - Quarts
    Lyon-Besiktas (2-1)




    Dans cet article


    Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 21
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18