Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Bayern Munich-Real Madrid (1-2)

Les notes du Bayern

Les Bavarois ont réussi à se réorganiser rapidement malgré les sorties sur blessure précoces de Robben et Boateng. Mais par manque de réalisme, ils ont fini par se faire renverser par la houle madrilène. Pourtant, un grand Franck Ribéry tenait remarquablement la barre.

Modififié

Bayern Munich




Ulreich (4,5) : Certains militaient pour qu'il soit le numéro un allemand en Russie, en cas de défection de Neuer. Impuissant sur les deux buts. Malgré sa belle parade face à Benzema, Sven risque de glisser dans la hiérarchie. Ulreich Ramé.

Kimmich (7) : Le latéral a giclé en contre pour faire culbuter d'une feinte de regard Keylor Navas comme un amateur. Merci qui ? Merci Jacquie et Kimmichel.

Boateng (✙) : Vouloir rendre hommage à Sammy Traoré en demi-finale de Ligue de champions, c'est admirable, mais cela nécessite d'avoir les adducteurs solidement accrochés. Ou aucun adducteur du tout. Remplacé par Niklas Süle (33e, 5) qui lui ne peut que se grimer qu'en John Cena.



Hummels (5,5) : Il a globalement réussi à éteindre Cristiano Ronaldo et à apporter le danger sur les coups de pied arrêtés offensifs, sans que cela ne paye à la fin. De quoi filer le bourdon, pour être complètement raccord avec la traduction germano-française de son patronyme.

Rafinha (4) : Alors qu'il partait sur une jolie coupe au carré, l'habituel coiffeur bavarois s'est rendu coupable d'un coup de sabot malencontreux sur le second but madrilène. De quoi réfléchir à deux fois avant de pousser la prochaine fois les portes du salon Rafinhi'tif.

Javi Martínez (5) : Du courage pour monter au front et défendre les droits de ses camarades, mais n'a pas pu empêcher le train Marcelo de partir en direction du petit filet. Philippe Martinez. Remplacé par Coco Tolisso (75e, non noté), dépourvu comme un étudiant passant les exams après deux mois de blocage.

Robben (✙) : Présent juste le temps de finir l'apéro, avant de sortir au bout de sept minutes sur blessure. Robben & nuts. Remplacé par Thiago Alcántara (5) qui avait sorti couteau et fourchette pour se payer une belle tranche de Real, sans pour autant pouvoir finir son assiette.

Müller (4) : Souvent bien placé, mais toujours avec un petit peu de retard qui l'empêche d'être décisif. Quand c'est plus l'heure, c'est Müller.

James Rodríguez (6) : Passeur décisif et étincelant dans ses prises de balle, il était parti pour finir comme le meilleur Madrilène du match. Le seul employé du Real Madrid déçu ce soir.

Ribéry (8) : Ok, il rate un face-à-face tout cuit à 1-0, mais il faut se creuser la tête pour se souvenir d'un Francky aussi saignant. Encore 180 minutes à ce niveau et c'est tout un pays qui les suppliera, Didier Deschamps et lui, de s'asseoir autour d'une table. Malin, il a même essayé de libérer une place en savatant Varane. Ribérimontada.

Lewandowski (4,5) : Un vrai point de fixation, mais qui a manqué de mordant, même s'il a croqué comme jamais l'égalisation. Si Jupp cherche du Fixodent...



Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:58 Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 17:42 Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 13 Hier à 15:43 Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 55
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:12 Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 59 dimanche 19 août Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25
À lire ensuite
Les notes du Real Madrid