En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Atlético-Bayern (1-0)

Les notes du Bayern

Sans trop d'inspiration offensive, les Munichois n'ont pas tant déçu que ça malgré la défaite. Car si le match a été un modèle du genre, c'est aussi parce que le Bayern a joué le jeu. Ça mérite donc des encouragements.

Modififié

Bayern Munich



Neuer (5,5) : Il les attendait, ces retrouvailles avec Griezmann, son bourreau 2016. Tellement qu'il en a oublié les autres menaces. Et ne s'attendait certainement pas à ce tir laser de Carrasco. Le poteau de Torres lui avait pourtant laissé une Nueur d’espoir...

Lahm (4,5) : Capitaine Philipp est toujours là. Et oui : les stars de la droite ne veulent jamais laisser la place aux jeunes. Sauf que le jeu devient trop offensif pour lui. À tel point qu'il en perd son rôle. Lahmour ne dure qu'un temps.

Un PSG brouillon fait craquer le Ludogorets

Boateng (5) : Son frère peut pleurer : avec le match que Jérôme a sorti, ce dernier a sûrement fait une croix sur sa prime de match et ne pourra pas aider Kevin, victime de problèmes d'argent. Ses trois vers de terre sur la tête ne doivent pas être étrangers à sa glissade sur le but. Suppléé par Hummels.

Martínez (6,5) : Qui sera le patron de la charnière munichoise 2016-2017 entre Hummels et Boateng ? Javi Martínez. Ça, personne ne l'avait vu venir. Sauf K-Maro. « Yes... Hey Martínez, you're ready ? Donne-moi ton cœur... »

Vidéo

Alaba (6) : Sûrement le seul latéral gauche du monde (avec Marcelo) qui serait titulaire indiscutable au PSG. Car quand David Alaballe, c’est tout Munich qui s'enflamme. Quand il ne l'a pas, en revanche...

Alonso (Cuvée 81) : C’est dingue comme Xabi ressemble à du bon vin. Une robe toujours élégante, une sensation toujours florale au fil des années... jusqu'à ce qu'on l'oublie dans la cave lors d'une pause et qu'il devienne trop tard pour le consommer.

Vidal (5,5) : Le plus colchonero des Munichois. Le genre à aller faucher alors que le ballon n'est plus sur le terrain. Aleix, prends-en de la graine. Enfin, pas trop non plus.

Alcántara (5) : « Ils défendent mieux que nous, mieux que Barcelone, mieux que toute autre équipe dans le monde. » Ah bah forcément, si tu pars perdant avant le match, tu n’iras pas loin. Sauf si tu compenses par cette intelligence et cette technique au-dessus de la moyenne. Mais va jusqu'au bout de ton idée, garçon. A laissé sa place à Kimmich, qui a un peu plus de mal à marquer quand c'est l'Atlético en face.

Müller (4) : C’est bien beau les blagues. Mais attention de ne pas en devenir une. Si elle est très dure à trouver, elle n'est pas forcément bonne. Remplacé par Robben, qui n'a pas fait sa spéciale crochet-frappe. Et qui n'a donc pas marqué.

Vidéo

Ribéry (6) : Depuis le début de la saison, il enchaîne les mauvais gestes et les actions décisives au pays. Sur la grande scène européenne, il a décidé de ne faire ni l'un ni l'autre. Il a juste bien joué, en décrochant pour toucher le cuir.

Lewandowski (4,5) : Le want dans le dow, pas franchement digne d'un bon w(hi)ski, l’avant-centre n'a pas fait ce qu’il sait faire. À savoir marquer des buts.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions



    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 11:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
    Hier à 11:24 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    samedi 24 février Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 31 samedi 24 février Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 22 samedi 24 février Les lumières s'éteignent en Argentine 16
    À lire ensuite
    Les notes de l'Atlético