En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Bayern

Les notes du Bayern

Ce mercredi soir, le Bayern Munich a eu le ballon, mais a laissé de côté le légendaire pragmatisme allemand et s'est fait dépasser en contre-attaque.

Modififié

Bayern Munich



Ulreich (4) : Un mec costaud, pas très beau à voir dans son sport, éternel numéro deux derrière un robot plus évolué que lui. Jan Ulreich.

Le PSG réussit son grand test

Kimmich (6) : Toujours disponible dans son couloir droit, il a été une des rares satisfactions côté allemand. L'arbre qui cache la forêt. The Joshua Tree, quoi.

Süle (4) : Un mec qui attend sa chance depuis des lustres et maintenant qu'il l'a, on ne sait pas trop ce qu'il en fait. Niklas Hulot.

Martinez (7) : À l'attaque pour envoyer une grosse demi-volée, en défense pour faire un énorme sauvetage devant Cavani. Bref, il a été au four et au moulin pour tenir son équipe à bout de bras, en vain. Ravi, Martinez.

Alaba (3) : OK, il revient de blessure, ça peut servir d'excuse. Mais il s'est fait mâcher comme un vulgaire chewing-gum tout le match par Kylian Mbappé, notamment sur le troisième but. David Malabar.

Tolisso (3) : Malgré toutes ses qualités, Corentin en est encore au stade larvaire du joueur capable de performer dans les grandes écuries européennes. Coco l'asticot. Remplacé dès la mi-temps par Rudy (5), qui est venu se chauffer avec Verratti et louper ses corners. Rien de plus.

Alcántara (4,5) : Positionné devant la défense, Thiago a encore été impérial de justesse dans le placement, la gestion du rythme, et la passe. Sans fioritures. Ah non, merde, c'est un autre Thiago, ça...

Vidal (5,5) : Attention, chien méchant. Un fou furieux, qui quel que soit le score, court de partout, aboie, tacle et mord les mollets. Livin la Vidal loca.


Müller (4) : Il y a trois ans, Thomas Müller était un joueur inélégant, pas impressionnant techniquement, peu rapide, peu puissant. Mais il avait le talent de réussir à être décisif malgré tout ça. Aujourd'hui, il est juste inélégant. Remplacé par Robben (69e), qui n'a pas eu l'occasion de caler sa spéciale. Aucun intérêt.

Lewandowski (6) : Avant le match, les Munichois se sont dit : « Lewa nous portera. » Du coup, ils ont tout misé sur lui en multipliant les centres. Même s'il s'est démené partout sur le front de l'attaque, cela n'a pas suffi.

James Rodríguez (4,5) : Ah bah tiens, encore un mec qui n'a rien fait depuis 2014. Avec deux ailiers de 33 et 34 ans toujours blessés, il est temps de changer d'époque. Remplacé à la mi-temps par Coman (5), qui est venu courir très vite sur son côté. Comme d'habitude, toute la journée.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Eh ouais, le PSG a battu le Bayern 3 à 0 !




Dans cet article


Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
il y a 4 heures Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 21
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 90