En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Barça-PSG
  4. // Les notes

Les notes du Barça

Emmenés par un Neymar de gala et malgré un Messi en dedans, le Barça a claqué sa remontada. Bulletin de notes pour l'histoire.

Modififié

FC Barcelone



Ter Stegen (non noté) : Les autres étaient tellement occupés à faire leur promo de l'autre côté du plateau qu'on en a presque oublié qu'il était là. Du coup, au seul moment où la caméra s'est posé sur son visage pâle, il a levé le bras pour faire un peu de figuration. Pierre Tchernia aux Enfants de la télé.

Umtiti (7,5) : À Barcelone, la France a filé : Dugarry, Dehu, Christanval, Digne, Mathieu, des étudiants ivres qui vomissent dans les rues et les beaufs qui prennent des selfies sur la Rambla alors qu'ils pensent que Gaudi est un coureur cycliste. Du coup, merci à toi, Sam, d'avoir redoré notre blason en terre catalane.

Piqué (6) : Whenever, Wherever, c'était sa causerie d'avant-match pour dire que tout était possible. Même envoyer des relances pour Thomas Pesquet et des tacles par derrière sans prendre de rouge.

Mascherano (6) : La dose d'expérience invisible qui fait la différence et qui transforme quelque chose de quelconque en quelque chose de grand. La sauce du Big Mac.

Busquets (6,5) : Plus de coups de pelle et de râteaux bien sentis en 90 minutes que Magloire en une carrière de présentateur.

Rakitić (6,5) : Face à un Rabiot rachitique, le Croate a été Ivanhoé. Remplacé par André Gomes (non noté) qui va devoir consulter un cardiologue après avoir joué la finale de l'Euro et ce match en moins d'un an.

Iniesta (7,5) : Les cheveux se perdent, les muscles aussi, mais le talent ne disparaîtra jamais. Des passes que lui seul peut faire dans le monde et moins de déchets qu'un vegan adepte du compost. Un monstre. Remplacé par Arda Turan (6) qui aura eu le mérite de déclencher le changement Aurier-Draxler.


Messi (5,5) : On a longtemps tanné Messi avec les hormones. Maintenant, il va falloir passer au Viagra, car ça, c'est ce qu'on appelle un coup de la panne. Un petit penalty en guise de préliminaire, puis plus rien.

Rafinha (6) : Le pote que tu ne voulais pas inviter à la soirée parce que tu en as un peu honte, mais qui, finalement, est plutôt bonne ambiance. Remplacé par Sergi Roberto (10), parce que quand même, c'est mieux quand ton meilleur ami arrive et qu'il débouche le champagne.

Neymar (8,5) : Mal dans sa peau depuis quelques semaines, il s'est pointé, revanchard, pour régler ses comptes. Avec des crochets et des accélérations en guise de pied de biche, il a fait disparaître avec maestria le PSG dans la forêt du Camp Nou. Alors que les enquêteurs recherchent les restes du couple Marquinhos - Kurzawa ainsi que ceux de leurs enfants, Thomas Meunier et Thiago Silva, la voiture de Neymar aurait disparu du parking catalan. Putain d'affaire Troadec.

Suárez (7) : Dans chaque match qui marquera l'histoire du football, il faudra un salopard dans le camp des vainqueurs. Oui, c'est ça, le sport.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C1 - Huitièmes de finale
FC Barcelone - PSG (6-1)




Dans cet article


Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs