En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Demies
  3. // Galles-Portugal

Les notes des Gallois

Une première mi-temps à tester la solidité de son mur de défense avant d’être transpercé par une équipe portugaise au mastic.

Modififié

Pays de Galles



Hennessey (4) : Comme dans la chanson de Fernandel : « Il a peu vu le ballon, mais il s’est tapé deux pions, Hennessey, aussi. »

Chester (4) : Il a régulièrement défoncé Renato Sanches avant de se faire marcher dessus par CR7. Et oui, James, c’est moins facile quand on joue contre des adultes !

A. Williams (5) : Les cuisses de Serena, la puissance de l’écurie de F1 et le charisme de Hank, mais un marquage aux environs de Vénus lors du 2e but portugais. Will I am (not always).

Collins (5) : À la fois la deuxième lame du rasoir Williams et un gros ours en manque de câlins qui a tenté de récupérer le maillot de Ronaldo plusieurs fois dans le match. Toujours présent physiquement, pas le mec qui se défile, Collins. Remplacé par J. Williams à la 67e, qui a pesé de tout son poids sur la rencontre, c’est-à-dire peu.

Gunter (4) : Une première mi-temps passée à fermer méticuleusement des espaces à la manière d’un concessionnaire Renault et une deuxième à penser à Rachel Green, l’amour de sa vie qu’il n’attrapera jamais. Pas plus qu’Adrien Silva.

Allen (4) : Régulièrement pressé, il s’est retrouvé dans un rôle d’Allen chargé peu confortable qui l’a amené à perdre beaucoup de ballons. Un mauvais Allen.

Ledley (3,5) : Solide en matière de placement, il a probablement moins perdu d’argent après le Brexit que de duels ce soir. Des coups de pied arrêtés pas si laids, cependant. Remplacé par Vokes à la 58e, sa meilleure action. That’s all, Vokes.


King (3,5) : Très souvent au pressing, mais il aurait probablement été plus utile sur le terrain.

Taylor (3) : Un mec qui porte bien son nom. Un maillon de la chaîne. Mais qui, au final, sort des Ford T plus souvent que des Cadillac.

Bale (5,5) : Ramsey dans les tribunes, il a compris ce que pouvait ressentir Robinson Crusoé avant de rencontrer Vendredi. S’il choisira désormais Je marche seul de Goldman à chaque karaoké, il pourra se satisfaire du titre de porte-manteau le plus rapide du monde.

Robson-Kanu (3) : Un match de hotline : beaucoup d’appels, mais personne qui ne décroche jamais. Mais bon, on ne peut pas vivre le pinacle de sa vie à tous les matchs.

Par Sylvain Gouverneur
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 7 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 12 il y a 7 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 85
À lire ensuite
Les notes du Portugal