En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Juventus-Tottenham (2-2)

Les notes de Tottenham

Grâce à une attaque en feu et Moussa Dembélé hallucinant, Tottenham a pu rattraper ses deux erreurs défensives pour aller chercher le match nul sur la pelouse de la Juventus (2-2).

Modififié

Tottenham



Lloris (5) : Lâché par ses défenseurs sur le premier but et les deux penaltys concédés, Hugo Lloris n’a pas eu la main assez ferme pour arrêter les patates de Gonzalo Higuaín. Avant de se montrer plus solide face à Bernardeschi et Mandžukić. Hugo tout seul.

Les notes de la Juve

Aurier (3) : En visionnant son Périscope, Mauricio Pochettino pensait avoir recruté le meilleur latéral droit du championnat de France. Des passes ratées, des errements défensifs et une faute bête dans la surface de réparation plus tard, l’Argentin a compris qu'il s'était fait berner. Serge le Mytho.

Sánchez (4,5) : De l’huile dans le moteur, mais pas assez de puissance face aux larges épaules de Gonzalo Higuaín, ni assez de chevaux pour rattraper la fusée Douglas Costa. Harley Davinson, la version AliExpress de l’Harley Davidson.

Vertonghen (6,5) : Lâché par ses coéquipiers de la défense, Vertonghen a mis les bouchées doubles pour faire en sorte que Tottenham rallie la ligne d’arrivée sans trop de dégâts. Jan Ullrich, les seringues en moins.

Davies (4) : Une faute débile dans la surface de réparation sur Federico Bernardeschi, des passes faciles manquées et des trous d’air défensifs. Ben l’Oncle Soûl.

Dembélé (8,5) : Si son homonyme a été rejeté par le PSG avant de s’envoler au Celtic, le Belge aurait, lui, toute sa place dans la capitale française où il pourrait régler le débat de la sentinelle. Des ballons grattés dans tous les sens et des passes dans les intervalles toujours vers l’avant. Le grand bonhomme en Moussa.

Dier (5) : Si Moussa Dembélé joue toujours vers l'avant, son complice du milieu, lui, préfère remiser vers l'arrière afin de ne pas prendre de risque. Un style rétrograde qui n'est plus en adéquation avec le football moderne. Éric Zemmour.

Eriksen (7) : Vingt minutes discrètes passées à faire les mauvais choix tout seul dans son coin. Avant de se recentrer et offrir au public des passes soyeuses, des crochets renversants, des frappes de mulet et un coup franc malin pour permettre à Tottenham de repartir avec le match nul. Christian Audigier qui se transforme en Christian Dior.


Lamela (5) : C’est une certitude, Lamela a du talent. Mais l’Argentin souhaite trop amuser la galerie et ses prises de risques ne sont que rarement payantes. Erik Judor.

Alli (0 puis 6) : 70 secondes. C’est le temps que dure la sextape du milieu anglais apparu sur les réseaux sociaux récemment. 70 secondes, c’est aussi le temps qu’il lui a fallu pour lâcher le marquage de Gonzalo Higuaín. Avant de renfiler sa cape de Prince Alli en délivrant une passe décisive et provoquant le coup franc de l’égalisation.

Kane (7) : Malgré de très bonnes intentions, Kane a dans un premier temps galéré à battre Gianluigi Buffon, mais a réussi à mettre le ballon au fond à sa troisième tentative. La magie d'Harry Potter agit toujours.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 1 heure OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4 il y a 1 heure BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 27 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 16
À lire ensuite
L'argent de Poche