Advertisement
Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr. F
  3. // Islande-Portugal (1-1)

Les notes de Portugal-Islande

Machine bien huilée en première mi-temps, le Portugal a calé suite à l’égalisation islandaise pour finalement concéder le match nul. Deux Portugal, deux visages, mais une seule note.

Modififié

PORTUGAL



Rui Patrício (6) : Le gardien bicolore a passé la première mi-temps à compter les spectateurs. A consacré la seconde à sauver la patrie.

Vieirinha (2) : À la récréation, il était choisi en dernier au moment de composer les équipes. On comprend mieux pourquoi. Maillon faible.

Carvalho (3) : Une copie aussi pâle qu’un enfant de la lune : lent, mal placé et souvent fautif. La prestation du Monégasque de 38 ans ne plaide pas en faveur de l’emploi des seniors.

Pepe (5) : Pas aidé par son comparse, il a essayé de colmater les brèches en défense. Malgré quelques absences, un inattendu casier vierge lui permet d’atteindre la moyenne.

Guerreiro (6,5) : Costaud défensivement, intéressant sur le plan offensif. Le futur ex-Lorientais est aujourd’hui le meilleur représentant de Hé oh la gauche.


Danilo (5) : La sentinelle longiligne rend une copie propre dénuée de fantaisie. Mais quand on a les jambes de Dhalsim, on peut légitimement faire mieux.

André Gomes (6,5) : La technique, c’est nous. La passe décisive, c’est nous. Le dilettantisme, c’est nous. Portugal ici André Filipe Tavares Gomes. Remplacé par Éder (84e) qui a pu voir le match de plus près.

João Mario (4,5) : Actif en level 1. Incapable de tuer le boss et de sauver Princesse Peach. Remplacé par Quaresma (76e) qui a trouvé le moyen de se mettre en valeur comme ses tatouages dignes des meilleures saisons de Ink Master.

João Moutinho (6) : Contrairement à ce que les gens pensent, il n’y a pas que des maçons au Portugal. Il y a aussi des architectes. De bons plans, des fondations solides, mais pas assez de finitions. Remplacé par Renato Sanches (71e) qui a dilaté le milieu islandais sur des accélérations et passes lumineuses. Une entrée qui donne envie d’en voir plus.

Cristiano Ronaldo (4) : Teint cireux et pomme d’Adam de sortie, CR7 a mal négocié certaines occasions. À l’image d’une tête mollassonne en fin de match. Rien n’est perdu, les 4 points sont convertibles chez Point Soleil.

Nani (7) : Bon dans les duels, Super Nani a imposé ses règles et donné la leçon aux têtes blondes. Première mi-temps marquante sur M6, plus en retrait ensuite sur NT1.

ISLANDE



Frères Hanson (6) : En première mi-temps face à l’attaque défense, on a bien cru que la prestation des Islandais se résumerait à l’hymne national. L’égalisation de Bjarnason a récompensé les efforts. Si chaque année, il y a un crime par an en Islande, cette équipe-là n’était pas loin du hold-up.

Par Adrien Rodríguez-Ares
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:58 Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti il y a 1 heure Avant Bielsa, Leeds pensait à Conte et Ranieri 10
Hier à 17:42 Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 22
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Hier à 15:43 Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 61 Hier à 12:12 Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 66
À lire ensuite
Islande, terre en feu