En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Nantes (2-1)

Les notes de Nantes

Après avoir ouvert le score par Emiliano Sala, les Canaris ont levé le pied. Dès la 3e minute, donc. Seul frisson jaune : Amine Harrit.

Modififié

FC Nantes



Riou (6) : Un crâne dégarni, un brassard de capitaine parce qu’il n’y a personne d’autre possible, deux buts dans la musette... mais une présence rassurante et quelques arrêts à aller chercher. Pas si loin du Riou de la fortune, donc.

Dubois (4,5) : Léo est jeune et élégant. Reste qu’à son âge, on n’a pas encore l’expérience pour toujours faire de gros matchs. Et que contre Njie, Dubois la tasse.

Kwateng (4) : Selon les notes de FIFA 17, Enock mérite un 68 au marquage, un 69 en tacles, un 60 en centres et un 74 en agressivité. Preuve que le jeu est réaliste. Une première titularisation en Ligue 1 difficile.

Vizcarrondo (4) : Le brouillon raté de Rafael Márquez a annoncé qu’il comptait terminer sa carrière au FC Nantes. En tant que titulaire ? Bah bon courage, supporters des Canaris.

Lima (4,5) : Très à l’ouest. Au niveau du championnat péruvien, quoi. A beaucoup voyagé face aux dribbles japonais.

Gillet (5) : Le Belge ne sait toujours pas ce qu’il est venu faire dans cette galère. Il en est même à regretter Lucas Deaux, qu’il avait vu jouer quand il était à Bastia. Du coup, il se met au niveau de ses partenaires. Le Gillet devrait se permettre de porter un peu plus la balle, quitte à tricoter.

Rongier (12 minutes) : Un nez pété et c'est tout. Blessé, comme souvent, il a été remplacé par Thomasson (4), qui s'est fait allumer en direct pour ne pas avoir écouté les consignes avant d'entrer en jeu. Du coup, il a laissé sa place en fin de match à Kačaniklić. Syndrome Kondogbia pour lui.

Harit (7,5) : « Viens avec moi / Qu’on s’en aille / Pieds nus dans le sable / Danser toute la nuit / Près de moi mon cœur te réclame / En chair et en âme. » Amine a gagné le droit de se détendre et se faire plaisir. Sa reconversion dans le football est une franche réussite. Fait autant de bien aux yeux qu'il ne faisait de mal aux oreilles.

Thomsen (0/10) : Comme la note de son œil droit. Une mauvaise vision de jeu, incapable de cibler précisément ses partenaires pour réaliser une bonne passe. À croire que ses problèmes de vue sont contagieux, tant il a paru invisible.

Sala (6) : El Matador porte assez bien son surnom, même si son coup de patte n’a pas réussi à tuer son adversaire. Marcelo Salas avec le talent en moins. Et un peu de volonté en plus.

Stępiński (4,5) : « Je suis agréablement surpris par sa maturité et la vitesse à laquelle il s’est adapté. D’habitude, les joueurs issus des pays de l’Est sont froids et distants. Mais lui, il parle bien l’anglais, et c’est un véritable latin ! Il est très ouvert d’esprit. » Vraiment, Monsieur Kita ? Et peut-on le convaincre de proposer autre chose que des têtes ? Suppléé par Bammou, bah pas mou du tout.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ligue 1 - 7e journée
    Marseille-Nantes (2-1)




    Dans cet article


    il y a 7 heures Tony Chapron est en arrêt maladie 37 il y a 10 heures Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 21 il y a 11 heures Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 8
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 19
    À lire ensuite
    Les notes de Marseille