Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Monaco-Leverkusen (1-1)

Les notes de Monaco-Leverkusen

Dominés quasiment tout le match, les joueurs de la Principauté n'avaient pas envie de respecter la Ligue des champions face aux Allemands. Hormis quelques exceptions, comme Subašić ou Fabinho. Et surtout Glik, sauveur du Rocher.

Modififié

AS Monaco



Subašić (6,5) : Toujours aussi serein. Son calme et son efficacité en deviendraient presque attirants. «  You got me lifted, shifted higher than a ceiling / And ooh wee it's the ultimate feeling / You got me lifted feeling so gifted / Suba how you get so fly ? / Suba Suba how you get so fly. » Ne mérite pas de se faire tirer comme ça, à bout portant.

Vidéo

Raggi (4) : Pas aussi séduisant que son portier, et une lenteur gênante à ce niveau. Sans compter ses promesses non tenues en fin de rencontre. Un mix entre Andrea et Virginia, donc.

Glik (7,5) : « Personne ne m'a rien offert dans l'existence. (…) Ma vie a toujours été assez dure. » Du coup, ne comptez pas sur lui pour offrir des cadeaux. Sa qualité défensive et ses efforts de relance valent bien une petite chanson à l'image de son jeu : simple. Puis ne parlons pas de cette frappe, qui gonfle encore sa note...

Le petit hold-up de Monaco

Vidéo

Jemerson (5) : Compliqué de se montrer avec un monstre à ses côtés qui ne laisse que des miettes. Difficile de devenir Blackenbauer quand on n'a rien à manger. Alors, l'arrière central fait exprès de prendre du retard sur son concurrent direct pour être obligé d'intervenir au dernier moment.

Sidibé (6) : Vous vous souvenez de ce Djibril Sidibé qui a commencé sa carrière professionnelle dans le club de la Principauté dans les années 2000 ? Non ? Bah si l’international continue de se prendre autant de coups, il risque de connaître le même sort. Et ne pas pouvoir exprimer cet énorme potentiel.

Fabinho (6) : Comme d’hab', le Brésilien a été le patron du pâle entrejeu monégasque. Une fusion entre Fabiano et Ronaldhino qui aurait choisi de mettre ses qualités au profit de la défense. Comment ça, on exagère ?

Bakayoko (3,5) : Vous vous souvenez de cet Ibrahima Bakayoko qui a passé quatre ans à l’OM ? Oui ? Bah avec des performances comme ça, l’international risque de connaître la même carrière. Et les mêmes moqueries. Remplacé par Mbappé, plus sexy que son nom.

Lemar (5,5) : S'il cadre sa frappe avant la mi-temps, il devient le héros du match. Mais non : son soir, ce n'est pas Lemardi.

Moutinho (3,5... n'en déplaise aux yeux) : Il est transparent. Sauf que quand il touche la balle, sa qualité technique est telle que tout paraît facile. Un Joãyo malheureusement beaucoup trop dur à trouver.

Bernardo Silva (3,5) : Jürgen Klopp a déclaré récemment qu’il adorait sa « magnifique attitude sur le terrain » . Il parlait de David Silva ? Ah d’accord. On a un moment cru que Jürgen avait avalé la trompette. A laissé sa place à Boschilia, dont la coiffure devrait être interdite en C1.

Germain (4) : Un petit coucou au coup d'envoi et s’en est allé. Ce n'est pas faute d'avoir couru. « Bonjour ma cousine, bonjour mon cousin Germain... » Suppléé par Carrillo, qui est moins bon que Falcao.


Bayer Leverkusen



Leno (5) : Bernd s'est ennuyé ferme dans ce match. Surtout en deuxième mi-temps lorsqu'il a fini de compter les spectateurs dans le stade pour passer le temps. Pas sûr qu'il ait vu la frappe de Glik se loger dans la lucarne.

Bender (5,5) : Milieu de terrain, il a assuré l'intérim dans le couloir droit sans broncher et rend une copie plus que solide. Capitaine modèle.

Tah (5,5) : Au-delà de sa solidité dans les duels, il s'est surtout fait remarquer pour l'énorme tampon qu'il a infligé à Sidibé en première mi-temps. John attentat.

Toprak (5) : La machine n'aura pas tenu jusqu'au bout, usée et fatiguée après la béquille reçue par Fabinho en début de match. Ömer Patrak.

Henrichs (6) : Créatif offensivement et parfois inattentif défensivement alors qu'on s'attendait à tout le contraire façon Arne Friedrich. Un imposteur. « Henrichs ? Un postiche ? »


Vidéo

Volland (5,5) : Annoncé milieu droit sur la feuille de match, il a rapidement compris qu'il serait bien plus efficace partout sauf à ce poste. Parce que les Anglais ont beau penser l'inverse, le Volland à droite, ça n'a aucun sens. Remplacé par Mehmedi à la 72e minute, qui a eu besoin d'un seul ballon pour faire la différence.

Aránguiz (6,5) : Ça fait approximativement six mercatos qu'on l'annonce à l'OM. Et on peut dire sans trop se mouiller qu'il mettrait Zambo-Anguissa sur le banc sans le moindre problème.

Kampl (6,5) : Après Griezmann il y a quelques mois, voici une deuxième preuve qu'on peut très bien jouer au foot avec une belette morte sur la tête. Sûrement le plus précieux ce soir, tant il a régné dans l'entrejeu.

Brandt (4) : Le problème quand on fait dans l'électroménager, c'est qu'on risque de faire un four. Remplacé par Kiessling peu après l'heure de jeu, la tour de contrôle infernale.

Chicharito (6) : Fidèle à lui-même : généreux dans les appels, mais toujours là pour traîner dans la petite surface et la mettre au fond des filets. Le petit pois qu'on aime. Remplacé par Baumgartlinger, dont le grand saut n'a duré que quelques minutes.

Çalhanoğlu (5,5) : Techniquement, on est sur quelqu'un qui peut faire à peu près tout ce qui lui plaît. Les bonnes courses, les bonnes passes, et le ballon qui colle au pied. Çalhano-glue.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions



    Par Florian Cadu et Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    jeudi 21 juin 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
    Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10 jeudi 21 juin Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 jeudi 21 juin La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
    À lire ensuite
    Le petit hold-up de Monaco