Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // OL-Monaco (3-2)

Les notes de Monaco

Si Monaco a toujours été dans le match, il le doit en grande partie à un Rony Lopes en feu. Mais cela n'a pas suffi.

Modififié

AS Monaco





Subašić (4) : Brassard autour du bras, le portier qui collait des coups francs directs du temps de la Ligue 2 en a pris un dans le museau sur le buzzer. Avant ça, il a été sauvé trois fois par ses montants. Certains regardent passer les trains, Suba regarde passer les ballons.

Touré (4) : Surnommé « sauce piquante » au centre de formation de l’ASM, le latéral droit s’est contenté de saler son match au minimum. Pour la vraie bouffe relevée, on attendra les Turcs de Beşiktaş, mardi.

Glik (5) : Il a sorti les ailes pour contrer une frappe lyonnaise dans la surface sans être sanctionné. Quand on a la gueule d’un bourreau d’un film médiéval, on est au-dessus des lois. Il n’a jamais été perturbé par Mariano, Dominicain aux cheveux peroxydés qui doit s’ambiancer sur Despacito. Pas le genre de truc à faire marrer Kamil.

Jemerson (5) : « Blackenbauer » était sans doute encore jetlagé de son voyage au Brésil. Dans son lit, sous sa couette, en première période. Du coup, on sait qui dort près de la fenêtre dans le couple Glik-Jemerson.

Kongolo (4) : C’est la nouvelle mode. Quand on veut montrer à son entraîneur qu’un poste ne nous convient pas, on fait n’importe quoi. On appelle ça faire une « Rabiot à Sofia » . Le Batave a confirmé que latéral gauche à Monaco n’était pas vraiment sa tasse de thé. Plutôt drôle par moments. Terence Hill.

João Moutinho (4) : Jean Moutin n’est pas Jean Moulin, alors il a fait le minimum à Lyon. Sa seule folie, le fluo de ses pompes.

Meïté (5) : Le bizut affichait six minutes de jeu en Ligue 1 au coup d’envoi, mais une envie de bien faire. Grand et costaud, il préfère jouer au ballon que mettre des taquets. Tout se perd.


Rony Lopes (7) : Portugais né au Brésil d’une mère angolaise et doté d’un corps de Turc. Un mélange suffisant pour planter un but, être impliqué sur le deuxième et être le meilleur joueur de son équipe dont le cosmopolitisme est la marque de fabrique. Le meilleur Lopes du match.

Traoré (6) : Des jambes de poulet, une crête de coq et une frappe de mule. Le meilleur Traoré du match.

Lemar (4) : seul rescapé du carré d’as du milieu de l’an dernier pour ce match, le gaucher était visiblement sous Xanax pour disputer cette rencontre. Ne pas se retourner. S’éloigner un peu plus. Du Michel Sardou dans le texte.

Keita (6) : On connaissait les joueurs à deux prénoms, voici Baldé Keita, l’homme aux deux noms de famille et aux jambes de feu. Vingt minutes pour comprendre la morphologie de la charnière Yanga-Mbiwa-Diakhaby et le reste du match pour faire tourner en bourrique ses deux suiveurs du soir. Potentiellement la vente la plus onéreuse de l’été prochain.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 14:20 Inceste, homosexualité, sacrifice de sa mère : Shiva N'Zigou déballe tout 151
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 16 août Gervinho vers Parme 18 jeudi 16 août Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti jeudi 16 août Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 jeudi 16 août Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 30
jeudi 16 août Un match de Liga prochainement joué aux States 65