En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-Marseille

Les notes de Monaco

Un score de tennis, et plusieurs cogneurs qui ont smashé sur les Marseillais. La soirée monégasque a vite tourné au festival et Monaco repart avec la performance de cette quatrième journée.

Modififié

AS Monaco



Subašić (6,5) : Attentif même quand il n'y avait pas de vrai danger, a dû intervenir à quelques reprises, une surveillance qui a connu une faille malgré tout. Un vigile de supermarché.

Sidibé (7) : Parfois juste en première mi-temps, s'est chauffé dans le deuxième acte. Le principe du crescendo expliqué aux nuls. Remplacé par Touré, entré pour le tour d'honneur.

Glik (7) : Il court derrière, il court devant, il marque en deux minutes, il défend en allant plus vite que tout le monde. Glik Glik, avec les attaquants marseillais qui se sont relayés dans le rôle du Coyote.

Jemerson (6) : Sympathique, utile et décomplexé. Jemeni Cricket. Sauf que le truc bizarre sur sa tête, ce n'est pas un haut de forme jaune et bleu, mais ses cheveux.

Jorge (5,5) : Pour réussir à Monaco en s'appelant Jorge, il vaut mieux s'appeler Mendes. Tant pis pour le défenseur brésilien qui n'a négocié ni bons transferts ni bons ballons.

Moutinho (6) : Discret, pas directement impliqué sur les six buts, mais un boulot de l'ombre pas négligeable. En même temps, il faut bien que quelqu'un joue le rôle du type en retrait quand le reste de la bande a envie de flamber. Et finalement, le casino a quand même sauté.

Fabinho (7,5) : Bien en rythme et efficace, le petit Fabien profite des derniers jours d'un été où on aura énormément parlé de lui. Desfabinho. Et en bonus, « Monsieur 100% » a même repris du service sur le deuxième penalty.

https://www.youtube.com/watch?v=kJQP7kiw5Fk

Lopes (7) : Hyper à l'aise quand il avance sur le terrain, précis, technique, virevoltant. Mais quelques fois brouillon devant le but. Comme un élève qui passe toute la terminale à 17 de moyenne, puis qui chope son bac avec 13/20.

Lemar (8) : A fait la misère à tous les Marseillais qu'il a croisés. La grosse misère, la vraie, celle qui tache fort. À croire qu'il aimerait bien changer le L de son nom pour un N.

Diakhaby (6,5) : Une gentille heure de jeu couronnée par une belle activité et un but. A même eu l'honneur de parler à Paganelli à la mi-temps. Remplacé par Youri Tielemans, arrivé quand Monaco était déjà en orbite. Sans doute son côté Youri Gagarine.

Falcao (8) : Trois tirs, deux cadrés, deux buts. Les sixième et septième en quatre matchs de Ligue 1 cette saison. Plus destructeur avec un ballon que le roi des Marcheurs blancs avec un javelot. Et comme Falcao voulait être à l'heure pour le dernier épisode de la saison de GOT, il a laissé Carillo gérer le dernier quart d'heure.


Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
À lire ensuite
Les notes de Marseille