En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Lyon (0-0)

Les notes de Marseille

En un sens, Marseille s'est rassuré défensivement contre Lyon grâce à une charnière Hubočan-Dória étonnamment solide. En revanche, le milieu Zambo-Vainqueur a pris l'eau, tandis que le duo Gomis-Leya a été trop timide. Une histoire de couples.

Modififié

Olympique de Marseille



Pelé (5,5) : Moins précieux que la goal-line technology pour l'OM, il a quand même apporté sa pierre à l'édifice dans ce clean-sheet.

Sakai (5) : Son apport offensif a été nul, tellement il a été obsédé par l'idée de défendre son couloir. Ça a presque tourné à l'obsession. Comme le Hobbit avec son anneau. Frodon Sakai.

Hubočan (6) : Ce n'est pas le défenseur le plus esthétique de la Ligue 1, mais sa solidité fait du bien au bloc marseillais. Et puis, si sa carrière de footballeur s'arrête brutalement, il pourra toujours se reconvertir en boucher sans trop de problèmes.

Dória (6,5) : Pas non plus le roi de la relance, le Brésilien a le mérite de défendre simplement : grosse présence, bon placement, solidité au duel et basta. Une manière ludique d'apprendre la vie aux gosses qui rêvent de devenir défenseurs. Dória l'exploratrice.

Bedimo (4) : « J'me présente, je m'appelle Henri. J'voudrais bien plaire au Vélodrome, être aimé. Être beau, gagner le public. Puis surtout, être ovationné. Pour pour tout ça, il faudrait que j'réussisse un centre. »

Vainqueur (4,5) : On voit bien qu'il est encore un peu juste physiquement. Et associé à Zambo, ça fait beaucoup trop de joueurs limités au milieu de terrain.. Remplacé par Machach à un quart d'heure du terme, qui a failli prouver qu'il méritait son prénom sur la dernière action du match.

Zambo Angissa (3,5) : Comme Lou Bega, André-Frank n'a qu'un seul fait d'armes à son actif. Pour l'un, c'est un tube inter-planétaire en 1999, pour l'autre ce sont ses tacles en retard. Zambo No. 5.

Thauvin (6) : Cette saison, Flotov semble avoir retrouvé ses coups de reins dévastateurs. Malheureusement, il a dû partir de trop loin à chaque fois et n'a pas pu se montrer décisif. Remplacé par Njie peu après la 70e minute, qui n'a pas su convertir le cadeau habituel de Morel.

Sarr (4) : C'est assez dingue de dégager à la fois une impression de belle maîtrise technique et une incapacité totale à l'exploiter.

Leya Iseka (3) : Très peu trouvé par ses partenaires, il n'a absolument pas pesé sur le match. Quasiment invisible. Remplacé par Cabella à l'heure de jeu, qui sera précieux lorsqu'il sera de nouveau à 100%.

Gomis (5) : Il pèse énormément sur la défense dans le jeu dos au but, mais sa maladresse technique peut parfois agacer. Ça rappelle étrangement un attaquant brésilien qu'a connu l'OM. Gomisao.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ligue 1 - 5e journée
Marseille-Lyon (0-0)




Dans cet article


Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
À lire ensuite
LOL...impico