Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Marseille (2-4)

Les notes de l'OM

D'abord secoués, les Marseillais se sont ressaisis pour faire de Nice leur petite chose, aidés par un grand Mandanda et une grinta personnifiée par Ocampos.

Modififié

Marseille




Mandanda (8) : Placer une belle claquette, mais ramasser le ballon au fond des filets sur le corner suivant, ça n'a plu que moyennement au maillot jaune. Alors, il a sorti le joga bonito sur sa ligne, écartant absolument tout, dont un penalty d'Alassane Pléa. Un match en or.

Sakai (5) : Maintenant que l'OM a un latéral gauche, Hiroki est gentiment snobé à droite. Mais le Japonais voulait jouer, alors il a fait des une-deux involontaires avec Rami dans sa propre surface. Ça passe ou Sakai ? Ça passe.

Rami (6,5) : Tout juste rappelé en sélection à la suite de la blessure de Koscielny, Rami s'est posé en candidat à mieux. Au tacle derrière, à l'orientation haute et même à la percée pour une passe presque décisive à Germain, il a donné de sa personne pour être l'élu. Édile Rami.

Rolando (5,5) : Il suit tellement le ballon qu'il en oublie Balotelli sur l'ouverture du score. Leçon retenue, il a planté ses yeux dans ceux de Souquet pour lui ordonner de se relever. Le reste du temps, il a joué au Rami, les combinaisons en moins.

Amavi (5) : On l'a d'abord vu disponible. Puis on l'a vu relancer abominablement sur le but de Seri. On l'a alors vu en dedans, avant de ressortir la tête de l'eau. Finalement, on l'a aussi vu prendre le bouillon face à Saint-Maximin. Bref, on l'a beaucoup vu. Qui a vu Évra ?

Zambo Anguissa (6) : Son principal fait d'armes : envoyer le centre qui a abouti au premier but d'Ocampos. Autrement dit, faire croire toute une ville. Puis il est revenu à des tâches plus sombres, fuyant la lumière et ajustant le premier Niçois à portée de crampons. Rambo Anguissa.

Luiz Gustavo (7 puis 2) : Il a commencé avec des fautes et beaucoup de blabla. Puis il est venu jaillir dans les pieds niçois et armer des grosses frappes décisives. Un Gustave haut, mais envoyé à la cave par M. Bastien sur un déménagement dans les pieds de Lees-Melou. Résultat, le Brésilien n'a même pas eu l'occasion de prendre son jaune hebdomadaire.


Thauvin (7) : Monté en puissance jusqu'à amener le premier pion d'Ocampos puis provoquer le CSC de Lees-Melou, Flotov n'a pas eu le loisir de soigner sa feuille, sorti à la suite de l'expulsion de Luiz Gustavo. Fallait pas daber. Remplacé par Grégory, Sertic du banc pour provoquer un penalty et faire briller encore un peu plus Mandanda.

Payet (7,5) : Des orientations, des ouvertures, des corners tirés entre deux bouteilles d'eau : le capitaine est aussi le patron du jeu olympien, à défaut d'être directement décisif ce soir. Dimitri pas payé, et remplacé par Sarr (85e) pour une petite dizaine de minutes de jeu. Mieux vaut Sarr que jamais.

Ocampos (7) : Lucas n'est pas un homme. Non, c'est un clébard enragé avec un gros filet de bave aux lèvres et une énorme dalle. S'il a utilisé, pour une fois, des outils classiques pour marquer (un pied, une tête), il a surtout permis à son équipe de déchiqueter la défense niçoise. Le dogue argentin.

Njie (5) : Courir, il sait faire. Placer des extérieurs sympas, il sait faire. Les bons choix, il sait moins faire. En même temps, si ses coéquipiers s'en chargent pour lui, pourquoi s'emmerder ? Remplacé par Germain (78e), qui ne rime toujours pas avec but en Liguain.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Eric Carpentier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 79
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 14:14 La statue de Falcao 32 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 48