Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Manchester United-Saint-Étienne (3-0)

Les notes de MU

Les gars de Mourinho s'en sortent avec un score généreux, grappillé grâce à trois buts pas toujours mérités de Zlatan. Du coup, ça donne un 3-0 et une qualification en très bonne voie pour les huitièmes de finale, mais personne ne pensera à lancer des fleurs à United après ce match.

Modififié

Manchester United



Romero (4,5) : A passé son match à regarder les ballons passer à côté de son but. Mais tout le monde a bien vu que si un seul de ces tirs avait été cadré, il n'aurait pas été dessus. Morale : quand on survit à une fusillade, c'est plus souvent parce que les tireurs visent mal que parce qu'on est surhumain.

Valencia (5,5) : Galérait à percer le premier rideau stéphanois en début de match, alors il a balancé des transversales vers l'avant, souvent avec succès. Envoyer les catapultes quand l'assaut à pied par le pont-levis a raté, les stratégies militaires du Moyen-Âge peuvent encore servir.

Bailly (6) : Le CSA, quelques centaines d'associations, des pétitions et des confessions d'anciens collaborateurs dans les médias ne suffisent pas à stopper Hanouna. Pour stopper Hamouma, Mourinho s'est dit qu'Éric Bailly allait suffire. Et à part quelques ratés, globalement, ça a fonctionné.

Smalling (4,5) : S'est reposé sur son partenaire de charnière, en se disant qu'on ne remarquerait pas qu'il n'était pas dans un grand soir. Quel dommage que le football soit le sport le plus populaire au monde et que quelques millions de personnes aient décidé de passer leur jeudi soir devant le match.


Blind (5) : A traversé le match sans faire trop de bruit. S'il voulait s'en tirer sans qu'on ait grand-chose à lui reprocher, c'est gagné. Pour rassurer en phase éliminatoire de Coupe d'Europe, ça va être plus compliqué.

Fellaini (3) : A fait n'importe quoi pendant 45 minutes, entre placement nul, pressing de feignant et passes d'alcoolique. Puis la blague a pris fin avec l'entrée en deuxième mi-temps de Jesse Lingard, qui a simplement apporté une plus-value en jouant au football.

Herrera (6) : A failli coûter très cher dès la troisième minute avec une passe en retrait vilaine comme tout. Ensuite, un match fait de phases propres et de décisions intelligentes qui ont alterné avec des moments plus compliqués. Ander bipolherrera.

Mata (3,5) : Aussi vif qu'un Matardé mental pendant 70 minutes. Mauvais de chez mauvais, puis remplacé par Marcus Rashford qui a amené le deuxième but en faisant quelque chose que Mata n'avait pas envie de faire ce soir : courir.

Pogba (6,5) : Parfois cinquième défenseur, parfois quatrième attaquant, passeur, dribbleur, et tireur. Une carte de visite complète, à laquelle il manquait juste la mention « buteur » . En même temps, quand on s'amuse à viser la transversale quand on a une tête tout seul devant le but...

Martial (7) : L'air dégingandé d'Averell Dalton, l'hyperactivité de Joe. Si Ma' Pogba était partagée entre les deux équipes car ses deux rejetons étaient sur le terrain, Ma' Dalton aurait été fière de voir que Martial rendait hommage à toute la fratrie aux rayures jaunes et noires. A bien mérité son ovation quand il a été remplacé par Ashley Young.

Ibrahimović (5,5) : Un premier but sur un coup franc immonde alors qu'il n'y avait pas faute, un deuxième en marchant alors que la balle lui arrive dans les pieds comme par magie, un troisième sur penalty. Alors oui, il a encore marqué trois buts à Ruffier. Mais ce soir, celui qu'on a envie d'applaudir, c'est Steph'.

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ligue Europa
Seizièmes de finale
Manchester United - Saint-Étienne (3-0)




Dans cet article


Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50 Hier à 12:40 Rooney à la Maison-Blanche 22
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Les notes de Saint-Étienne