En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-St-Étienne (0-0)

Les notes de Lyon

Un grand Fekir, un Valbuena encore plus petit que d'habitude et un bon axe central. La recette de Lyon était simple ce dimanche soir, même si l'esprit de Bruno Génésio a longtemps semblé perturbé.

Modififié

Olympique lyonnais



Lopes (6,5) : Le Parc des Princes ouvre à nouveau ses portes aux ultras ? Lyon va plus loin en en mettant un dans ses cages. Impérial face à Pajot, Anthony est encore meilleur en célébrations de but. Merci Joël Bats.

Lyon griffe les Verts

Rybus (6) : Une énigme.

Morel (5) : Il a découpé du bois, pris quelques courants d'air et vu des petits ponts. Un week-end à la campagne comme un autre pour Jérémy.

Mammana (6,5) : Mammana à eux est un gangster. La faute d'ancien quand il faut, la montée rageuse avec un peu d'anti-jeu, les tacles glissés dans la surface. L'Argentin est comme Corneille : il fait tout avec classe, et ça marche à chaque fois.

Nkoulou (7) : Depuis qu'on lui a pris un baby-sitter pour s'occuper de Morel, Nicolas a le temps de se consacrer à sa vie personnelle et de rappeler aux observateurs qu'il a été, il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, un super défenseur central.

Tolisso (5,5) : Comme si Génésio avait débouché un Château Latour pour faire un Calimocho. Excellent depuis le début de la saison au milieu, Corentin s'est retrouvé latéral droit et a rappelé au monde que les derbys n'étaient pas encore son truc. Constamment mis en difficulté par Monnet-Paquet, il a aussi manqué de réussite offensivement. Cela dit, l'important est peut-être ailleurs : Geoffrey Jourdren s'est encore affiché ce week-end.

Tousart (6) : Le jeune qui monte, qui en a dans la tête et dont on sait qu'il est très bon sans trop savoir pourquoi. Lucas Pouille.

Valbuena (4,5) : Il a pris des coups, il en a mis, mais offensivement, il ne sert à rien : un pao à la boxe. Remplacé par Ghezzal (69150) qui a représenté le quartier, ouais, le quartier.

Darder (6,5) : Une leçon de réalisme à Ruffier, une leçon de français à Paga. Le mec fait dans l'humanitaire.

Ferri (5) : Un coup d'éclat en envoyant le plombier de secours Tolisso en orbite, puis des fautes pour casser le jeu. Un bilan trop maigre. Ferri Hatcher.

Fekir (7,5) : Le sentiment permanent qu'il joue contre des types moins forts que lui. Peut-être pour ça qu'il oublie Darder sur sa première occasion. Certainement pour ça qu'il arrive à lui offrir la balle de but sur la seconde. Bon retour parmi les mortels, Nabil. Remplacé par Kalulu, qui met vachement moins d'ambiance sans Charly.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici



    Par Swann Borsellino
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ligue 1 - 8e journée
    Lyon - Saint-Étienne (2-0)




    Dans cet article


    PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 1
    il y a 3 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 9
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20
    À lire ensuite
    Lyon griffe les Verts