Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Lyon (2-0)

Les notes de Lyon

Jamais dans le bon sens, les Lyonnais ont concédé une défaite logique sur la pelouse de l'Allianz Riviera. Quand tu perds et que le gardien reste ton meilleur joueur, ce n'est jamais bon signe.

Modififié

Olympique lyonnais



Lopes (5) : Sa défense dans la lune, il n'a rien pu faire sur les deux buts. Il s'est bien débrouillé par ailleurs, faisant preuve d'inventivité pour sortir ses partenaires d'un mauvais pas. Insuffisant, et à la fin, tintin pour lui et son équipe. Saperlilopes.

Les Niçois domptent Lyon sans se fouler

Morel (4) : Ses sorties de balle étaient semblables à des vannes de Youtubeurs pré-pubères : manquées. Il n'a pas oublié ses classiques en fond de scène, mais pour envoyer du jeu et des sorties saillantes, il vaut mieux miser sur François.

Mammana (4) : Ni bon, ni mauvais, juste fade et sans relief. Le pote invisible. Napoli n'est pas près de tenter une nouvelle approche pour ce membre du harem lyonnais. C'est con, les tifosi avaient une chanson toute trouvée pour celui qui a quand même su stopper un ancien Milanais. « Oh Mammana, sais-tu pourquoi mon cœur est amoureux ?! »

Vidéo

Yanga-Mbiwa (2) : Dès la 3e, Mapou a dit « pas poussé » , alors l'arbitre n'a pas sifflé. Mais à la mi-temps, c'est Génésio qui l'a poussé vers la sortie. Remplacé par Ghezzal qui, au-delà d'une accélération, n'avait plus rien dans le moteur malgré une fiscalité avantageuse.

Ferri (2) : Il a eu une heure pour faire le malin au milieu de terrain, mais ce soir, Jordan n'a pas ferrire. Remplacé par Lacazette, hors jeu et pas content.

Gonalons (3) : Le shérif avait des envies de dégainer dans tous les sens, mais l'ensemble n'a pas été plus dangereux qu'un pétard enrayé. Maxime a fait Gonalons feu.

Darder (3) : En retard sur ses interventions, lent dans ses transmissions, endormi sur ses accélérations, l'Espagnol n'était pas sorti de sa sieste. Sergi, il va falloir se réveiller dare-dare.

Tolisso (4) : Il n'a pas été assez malin pour ne pas laisser filer Baysse à la 5e minute. Ensuite aligné en pointe après l'expulsion de Fekir, il n'a jamais réussi à trouver la trace du but. Plus Rantanplan que Corintintin pour cette sortie.

Rybus (4) : La guerre, l'ex du Terek Grozny connaît. Mais l'Allianz Riviera a pour lui été le théâtre d'opérations inconnues au bataillon. Un bleu-bite qui aurait mieux fait de dégainer son maillot blanc en guise de drapeau.

Gaspar (3) : Même sans Melchior et Balthazar, il a déposé un cadeau à Balotelli en le chargeant en pleine surface. Balo n'a pas pris la myrrhe, ne voulant pas embaumer trop tôt des Lyonnais sans vie. Dans la foulée, Jordy s'est effacé pour Rafael, mais la musique n'a toujours pas pris.

Fekir (un rouge) : Pendant 27 minutes, il a semblé jouer sur des clous en guise de crampons, ne sachant pas où mettre ses pieds. Et quand il s'est cogné sur Baysse, il n'a pas su éviter un rouge ardent. Plus Nabil que fakir.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici



    Par Eric Carpentier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ligue 1 - 9e journée
    Nice-Lyon (2-0)




    Dans cet article


    il y a 6 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    il y a 4 heures Neymar lance son propre jeu de foot 58 il y a 7 heures La statue de Falcao 25 il y a 7 heures Un Ballon d'or créé pour les femmes 39 il y a 10 heures Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    Les notes de Nice