Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Lyon-Dinamo Zagreb (3-0)

Les notes de Lyon-Dinamo Zagreb

Qui a dit que l’OL allait souffrir de l’absence de Grenier, Fekir ou Lacazette ? La jeune garde des Gones a montré ses muscles et prouvé le contraire, en faisant souffrir les gars de Zagreb d'un bout à l'autre de la rencontre.

Modififié

Olympique lyonnais



Anthony Lopes (5,5) : Plus soudain que Soudani, le champion d’Europe a passé un début de soirée peinard. La barre est venue à sa rescousse à deux reprises, entre-temps, Fernandes lui a écrabouillé l’avant-bras. Le sang de leurs morts il mangera qu’il a promis Joe.

Mapou Yanga-Mbiwa (6) : Le « cauchemar » du match contre Bordeaux est digéré. L’ancien Montpelliérain s’est même permis une reprise de volée cadrée... Un peu écrasée, faut pas pousser non plus.

Nicolas Nkoulou (6) : De mieux en mieux au fil des matchs avec sa nouvelle équipe. On rigole moins, les Marseillais, là.

Jérémy Morel (6,5) : Un défenseur central dans l'âme. À trente-deux ans, Momo devient un gars sûr.



Rafael (6) : Remettez une pièce dans la boîte à centres et vous aurez une passe décisive. Pas pour rien qu'il a joué aussi longtemps à Manchester United !

Maxime Gonalons (non noté) : 
Sonné par un coup de tête – involontaire – du vigoureux Benković, le capitaine a dû céder sa place à la demi-heure de jeu. Résultat : un baptême du feu en C1 parfait pour Lucas Tousart (6), pour qui même les centre ratés se sont transformés en changement d’aile opportuns.

Maciej Rybus (6,5) : « Si j'aurais su, j'aurais pas venu. » Oui, mais depuis, Petit Rybus a bien grandi.

Jordan Ferri (7) : Serein avec le brassard autour du bras. L’appel en profondeur qui va bien et le piqué soyeux pour planter le 2-0. Sûr que son homonyme, Luc, a apprécié, même s'il vomit son mépris du sport dans des chroniques puantes.

Corentin Tolisso (7,75) : Cet été, le petit Corentin aurait pu quitter la maison. Mais il s’est rétracté. Un dégonflé, le Tolisso ? Un garçon lucide surtout. C’est quand même sympa de mettre les pieds sous la table en rentrant afin de déguster les petits plats de maman. Au menu : un super but de la tête et une passe décisive. Bien élevé, il a laissé le dessert à Rachid Ghezzal dans le dernier quart d’heure, accueilli par le public avec une pincée de sifflets.

Sergi Darder (5,5) : Très bon techniquement. Mais cette année encore, Sergi est parti pour recevoir un « se repose sur ses acquis » sur son bulletin.

Maxwel Cornet (7,5) : Quand on l’a vu tenter la Madjer en première période, on s’est dit que l’attaquant lyonnais en voulait trop. Et puis on a vu la suite. En fin de compte, le remplaçant de Lacazette sort un match de patron, comme sur le troisième but, où il va chercher la balle comme un mort de faim. Le Cornet plein, il cède sa place à Aldo Kalulu.


Dinamo Zagreb


Adrian Šemper (5,5) : Il a dix-huit ans, c'est la rentrée de terminale, Šemper devait donc choisir ses activités EPS pour cette année. Ambitieux, il a coché « Ligue des champions au Parc OL » . C'est dommage, il restait de la place en 3 fois 500 mètres et en acrosport.

Josip Pivarić (3,5) : Lorsque quelqu'un est à ce point à la rue, il y a des numéros à appeler pour l'aider. Au choix, le SAMU social (04 78 38 20 98 pour le centre de Lyon), le Secours populaire (04 72 77 87 77), ou Emmaüs (04 78 78 10 90). Faites vite, il en a besoin.

Gordon Schildenfeld (4) : Quand on est sportif et qu'on joue avec le numéro 23, on fait obligatoirement penser à Michael Jordan. L'athlète absolu, félin, aérien, magnifique. Schildenfeld n'est rien de tout ça, et compense par un football viril qui sent sous les bras. Dennis Rodman, c'était le numéro 40. Mais Dennis Rodman, lui, savait défendre.

Filip Benković (4) : Jamais dans le rythme, mais il s'en foutait. Benković était là pour exécuter le contrat passé avec Malcolm, et venger le Bordelais en assommant Gonalons. Ce qui a été réglé en 20 minutes. La légendaire efficacité des hommes de main venus de l'Est.


Petar Stojanović (5,5) : A parfois réussi à déchiffrer Rybus, et a même eu quelques ambitions sur son couloir droit, sans pour autant amener de réel danger. Plus claque-doigt que Petar.

Jonas (6) : S'est donné du mal, sans être récompensé. « Dites-moi, dites-moi même, qu'on a perdu à cause d'un autre que moi, mais pas à cause de moi, dites-moi ça, dites-moi ça. » Michel Jonas nous avait manqué. Sorti à la 84e, pour laisser l'inspecteur Gojak chanter le dernier couplet.

Paulo Machado (5) : Coincé au milieu de ce milieu de terrain brouillon, il a cherché au milieu de ses tatouages et a fini par y trouver les plans du Parc OL pour se faire la belle à la 67e. Remplacé par Mario Šitum, sympathique second rôle de sitcom, qui a tapé une transversale pour se montrer, et peut-être apparaître dans un prochain épisode.

Domagoj Pavičić (4,5) : Né à Zagreb, formé au Jarun Zagreb, puis au NK Zagreb, acheté par le Dinamo Zagreb, prêté au Lokomotiva Zagreb. Forcément, quand il sort de Zagreb, tout bouge autour de lui et Pavičić ne sait plus quoi faire.

Ante Ćorić (4,5) : 50 petites minutes anonymes, puis s'en va. Mais où est donc Ćornićar ? Son remplaçant, Ivan Fiolić est sagement resté dans le même registre. Encore une belle imitation pour Liane Fiolic.

Junior Fernándes (3) : Un jour, un narcotrafiquant lui a sans doute dit : « Junior, tu vas aller abattre cette balance de Paquito, puis tu récupères la came, et tu la donnes à Eduardo. » Et Fernándes a parfaitement rempli sa mission. Puis un soir, un entraîneur lui a dit : « Contre Lyon, tu prends les bonnes décisions et tu marques. » Et il s'est planté.

El Arabi Hilal Soudani (4) : Le Soudan est en difficulté, Soudani l'est encore plus. Son raté hallucinant seul à un mètre du but vide passera peut-être dans le bêtisier du 31 décembre de Karine Ferri. Entre un fou rire de Sophie Davant et la vidéo d'un reporter norvégien qui se fait uriner dessus en direct par un chien coquin.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Florian Lefèvre et Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5
    À lire ensuite
    Les notes de Tottenham