En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // OL-AS Rome (4-2)
  4. // Notes

Les notes de Lyon

Handicapé par une défense en mousse, l’OL s'en tire avec une victoire obtenue aux tripes. Pas sûr que cela suffise pour le retour, mais suffisant pour rendre hommage à Lopes et Lacazette.

Modififié

Olympique lyonnais



Lopes (7) : Impeccable sur la mine de Nainggolan, peu critiquable sur ses buts encaissés, impérial pour le reste. Anthony était prêt pour la castagne, mais ses cousins de la défense l’ont planté à l’heure du rendez-vous fixé. Lopes du 69.

Morel (5) : Son duel avec Salah se résume à comparer Adrian Solano et Martin Fourcade en ski de fond. Les intentions sont bonnes, mais dans le contenu, c’est panique à bord.

Diakhaby (4,5) : Le problème de la jeunesse, c’est la fougue. Désireux de croquer dans cette rencontre sans faire de calcul, Mouctar s’est vu pousser des ailes. Et puis l’esprit de Steven Gerrard l’a ensorcelé. Un joueur de poker qui place un all-in d’entrée de jeu, ce n’est jamais bon signe.

Mammana (4,5) : Vendu comme une pépite venue tout droit d’Argentine, le gars est en réalité un Pépito venu tout droit d’Argenteuil. Les ravages de la traduction sur internet. Remplacé par Fekir (70e), plus jouissif qu’un sex-toy.

Rafael (3) : Ce trublion s’est laissé emporter par ses ascendances brésiliennes avec des montées en veux-tu en voilà. Au bout d’un moment, il faut aussi défendre. Certes, il dévie la balle sur le premier but lyonnais, mais ce n’est pas la base du travail d’un latéral. Remplacé par Jallet (6, 46e) plus pragmatique.

Gonalons (5) : Moi, si j'étais un homme, je serais capitaine, d'un bateau vert et blanc. Ah mince, là c’était juste blanc. Un boulot à moitié fait, donc.

Vidéo

Tousart (5,5) : Même si des matchs comme ceux-là le font grandir, difficile de comprendre sa titularisation quand Darder toque au portillon. Ses passes se sont appauvries en qualité au fil du temps... Après, il sait déjà comment faire des fautes utiles quand il galère.

Tolisso (7,5) : Un homme qui tient la dragée haute à une légende romaine doit être tenue au respect. « Pourquoi tu t’affiches, frère ? » Pour poser une lourde dans le petit filet ma gueule.

Valbuena (7) : Toujours aussi bon brosseur de coup de pied arrêtés. Ça provoque, ça engendre des fautes et ça donne envie de s’accrocher dans la vie. Petit Vélo, mais gros, gros cœur.

Lacazette (8) : Voilà, son but contre un gros poisson européen est arrivé, et peut-être au meilleur des moments. Sans compter, le buteur de l’OL s’est arraché sur chaque ballon, a pressé comme un sagouin et a gardé le peu d'énergie restante pour motiver sa horde. Alexandre Le Grand.

Ghezzal (6,5) : Sous le feu des critiques, Rachid reste fidèle à lui-même : nonchalant dans la forme, mais susceptible de petites sucreries qui laissent à penser que l’OL pourrait le regretter un jour. Remplacé par Cornet (74e), venu participer à ce bon délire.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Antoine Donnarieix, à l'OL Land
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    C3 - Huitièmes de finale
    Lyon - AS Roma (4-2)




    Dans cet article


    il y a 11 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 il y a 12 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88