En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Liverpool-Man. United (0-0)

Les notes de Liverpool

Après un début de match passé sans trouver ses milieux de terrain, Liverpool est monté en puissance et est allé titiller United pendant toute la deuxième mi-temps.

Modififié

Liverpool FC



Karius (5) : Heureusement qu'il n'a pas été plus sollicité, parce qu'on le sentait fébrile sur chaque intervention. Était à deux doigts de se trouer, et donc d'être renommé Karie.

Un derby sans flamme

Milner (6) : Pas toujours aussi sexy que ceux qui l'entourent, mais est tout de même un élément important de la réussite de son équipe. Après tout, les Kardashian n'en seraient pas forcément là sans Khloé. Changé pour Moreno, teint en blond comme Kim l'été dernier.

Lovren (7,5) : Manchester a essayé de l'éviter, de le contourner, a tout fait pour ne pas croiser son chemin. Mais ce salaud a un don pour être partout à la fois, et les Mancuniens sont toujours tombés sur lui. Un morceau de Lego sur le parquet de ta chambre quand tu vas uriner la nuit.

Matip (6) : Aligné, coulisse bien, relance droit devant, un peu raid, mais solide et toujours prêt à stopper un tir. Bref, un défenseur de babyfoot.

Clyne (5) : Une prestation tranquille. Impossible à affoler. Bravo pour le sang-froid, mais n'a pas toujours haussé son niveau de jeu quand le match s'emballait. Le genre à dire « Vous inquiétez pas, tout va bien les gars » parce qu'il a la flemme de sortir de son hamac alors que le Vésuve est déjà en train de vomir de la lave.

Henderson (5) : Dégage la sérénité et la tranquillité d'un père de famille, mais aussi la prudence et le côté frileux de maman. L'incarnation du couple modèle défendu par la Manif' pour tous.

Coutinho (7) : À l'aéroport, quand il passe au contrôle d'identité, Coutinho sort un ballon et tape 50 mètres en 3 secondes en enchaînant trois roulettes et huit passements de jambes, pour terminer par une passe de l'extérieur du pied. Rassuré, le douanier lui répond : « Ha, vous êtes brésilien ! Bienvenue ! »

Can (5) : On a l'impression qu'il veut aller de l'avant, mais ses mouvements ont surtout fait reculer son bloc. Michael Jackson en plein moonwalk.

Mané (4,5) : Tête brûlée, impulsif, imprévisible. Ne prenant pas que des bonnes décisions, préférant agir avant de réfléchir, mais visiblement plein de bonnes intentions. Denzel Washington dans Mané on fire.


Firmino (5,5) : Plus de balles perdues que dans une fusillade à Compton, mais autant de kilomètres parcourus que lors de la course-poursuite avec les flics qui va avec. A laissé sa place à Origi, qui a tenu les murs du hood pour les cinq dernières minutes.

Sturridge (4) : A failli réussir son contrôle dans la surface. A failli recevoir de bons ballons. A failli bien combiner. A failli peser sur le jeu. A failli faire un bon match. Désolé pour le spoil, voici le « Top 5 fails » du prochain zap de Spion. Remplacé par Lallana, qui a rendu une vidéo Youtube plutôt animée.

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League



    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Premier League - 8e journée
    Liverpool-Manchester United (0-0)




    Dans cet article


    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9
    À lire ensuite
    Chine : l’alerte rouge