Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Liverpool-Roma (5-2)

Les notes de Liverpool

Un duo Firmino-Salah stratosphérique, mais une défense qui s'est laissée griser par les exploits des mecs de devant. Du Liverpool dans le texte : aussi mirifique que stressant. Mais n'est-ce pas pour ça que ce club est si excitant ?

Modififié

Liverpool FC




Karius (5) : Il a passé le premier quart d'heure à capter tous les ballons aériens, prenant de plus en plus d'altitude. Mais Loris a failli se brûler les ailes sur la frappe de Kolarov qui a fini miraculeusement sur la barre. Le mythe d'Ikarius.

Alexander-Arnold (7) : Par son algorithme très sophistiqué, il a réussi à rendre tendance une association de deux prénoms que personne n'aurait eu l'idée d'accoler. Google Trent.

Lovren (6) : En voilà un homme déroutant et dérouté. Capable du meilleur, comme lorsqu'il fait trembler la barre d'Alisson, comme du pire, lorsqu'il passe au travers sur le but de Džeko. Avec l'entrée de Max Gonalons, son ancien coéquipier à Lyon, il ne savait plus où donner de la tête. Dejan Louveren.


Van Dijk (6,5) : Les Romains ont essayé de franchir la montagne néerlandaise. Mais ils sont tombés sur ce type avec sa doudoune rouge posté sur le col. Sauf que la blague a fini par être un peu scabreuse et l'avance des Reds a fondu comme neige au soleil. #StopRomainsAlpes

Robertson (7) : Si à Liverpool, on a l'habitude de ne jamais marcher seul, Robertson permet à ses coéquipiers de ne jamais courir seuls. Il a passé son temps à bousculer les Ritals. Scousi !

Henderson (8) : Captain Hendo n'a pas donné sa part aux chiens, même si ce punk de Nainggolan a essayé de s'accrocher à sa manche. Wes Henderson.

Milner (6,5) : Le poumon de cette équipe a frôlé l'embolie, sa main dans la surface offrant une bouffée d'oxygène aux Romains.


Oxlade-Chamberlain (✙) : Jürgen avait bien fait chauffer le moteur avant la rencontre, le niveau d'huile était parfait. Mais Alex a eu à peine le temps d'envoyer un missile et de découper Kolarov, que la machine s'est grippée et a dû se faire sortir par la dépanneuse au bout d'un quart d'heure. Oxydé-Chamberlain. Remplacé par Wijnaldum (17e, 8), qui a réussi à s'exprimer avec beaucoup moins de lettres. Mot compte triple.

Salah (10) : Comme beaucoup de ses ancêtres au moment de bâtir les pyramides, Mo a l'obsession des angles droits pour construire ses chefs-d'œuvre. C'est pour ça que la lucarne lui va si bien. Même si on a pu admirer les ondulations du Nil sur son second but de la partie et 43e de sa saison. Surtout qu'il sait arroser ses généraux pour asseoir un peu plus son pouvoir. Le Prince d'Égypte. Remplacé par Danny Ings (74e), rougeot comme un Anglais dans le désert.

Mané (7) : On le pensait changé, vu sa manière de croquer. Mais il a quand même réussi à faire danser la Roma. Stromané.

Firmino (9,99) : Peut-être le moins artiste des attaquants brésiliens ? Mais qui s'en fout de la samba quand le garçon envoie une telle prestation, soldée par deux passes décisives et deux buts. Il rate le 10, juste parce qu'il évolue à côté du futur Ballon d'or. Remplacé par Klavan (92e), parce que Klopp a flippé.

Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 41 Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 25 Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 24
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23 Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 203
À lire ensuite
Les notes de la Roma