En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr.A
  3. // France-Suisse

Les notes de la Suisse face à la France

Un bon Sommer aidé par sa barre, un Xhaka sexy chocolat et quelques plots à côté. La Suisse était contente de son 0-0 et ça se voit.

Modififié

Suisse



Sommer (6) : Pourrait être bien meilleur avec quelques centimètres en plus, mais a le mérite d'avoir la barre avec lui.

Lichtsteiner (5,5) : La Confusion des sentiments. Tantôt croqué par Coman, tantôt intéressant offensivement. Stefan Zweig.

Schär (5,5) : Bon de la tête, solide au duel, pas dégueu à la relance. Le Fabian classique : Cancellara.

Djourou (5) : Parce qu'un tracteur, c'est presque comme un Schär. En moins bien.

Rodríguez (5,5) : Rigoureux en attaque, libertin en défense. On comprend mieux son JM tatoué dans le cou.

Xhaka (6) : La salade à côté de la fondue. Un peu de légèreté pour faire digérer la lourdeur. Sa patte gauche devrait rassasier quelques fans d'Arsenal la saison prochaine...

Berhami (4) : Un enfant traîné en soirée par ses parents. Inutile et inexistant, il a fait en sorte de se faire remarquer en crevant un ballon.

Džemaili (5,5) : Le problème quand on passe sa rencontre à râler après l'arbitre dans un match de district comme celui-ci, c'est qu'il fait exprès de vous oublier sur le penalty que vous méritez à la dernière seconde. Dangereux dans ses projections offensives, il aurait certainement plus être plus décisif s'il n'avait dépensé autant d'énergie à se plaindre.

Shaqiri (5) : Le dernier mec qui a glissé dans la région avec des cuisses pareilles, c'était sur Paris-Roubaix. Remplacé par Gelson Fernandes, juste parce que Matuidi entrait en jeu.

Mehmedi (5) : Le mec a lancé la mode du maillot déchiré ce dimanche soir, mais l'a payé d'un high-kick de Rami en pleine gueule. Toujours dur la vie de pionnier.

Embolo (5,5) : Pas vraiment une Breel, mais pas vraiment Kanté. Remplacé par Seferović juste pour que Rami et Koscielny puissent prendre Haris en sandwich. Mais sans croûte, évidemment.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88
À lire ensuite
Les notes de la France