En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Suède-France (2-1)

Les notes de la Suède

Sans être impressionnante devant, mais solide derrière, la Suède finit par remporter une précieuse victoire dans la course au Mondial russe. Lindelöf et Durmaz sont les gros poissons scandinaves.

Modififié

Suède




Olsen (6) : Impuissant sur la reprise de Giroud où il se fait fumer, ses queues de poisson se sont avérées utiles devant Griezmann, et sa chair orangée prend beaucoup de place dans l’aquarium suédois. Un saumon sauvage de qualité.

Les notes des Bleus

Lustig (5,5) : Un garçon lucide sur ses capacités, qui fait le travail demandé sans user d’une grande créativité, mais toujours avec l’assurance du résultat. Propre.

Lindelöf (7,5) : Un homme qui voit son coéquipier célébrer un titre national en scooter dans le vestiaire devient immunisé contre toute surprise sur un terrain de football. Selon toute vraisemblance, Manchester United détiendra bientôt le futur pilier de sa défense.

Granqvist (6,5) : Dans les vapes sur le bijou de Giroud, le capitaine s’est chargé d’agresser le buteur de l’équipe de France. La mamie qui te donne des sous pour Noël, mais qui va te fatiguer toute la journée à répéter tes phrases plus fort.

Augustinsson (6,5) : Le fils d’Augustin s’est bien montré sur son côté gauche, un peu grâce au laxisme défensif de Sidibé, mais surtout parce qu’avoir un nom d’empereur, ça donne des envies de conquête.

Ekdal (4,5) : Au vu de son expérience et de sa capacité à maintenir le mythe Hambourg en Bundesliga, on s’attendait à voir le joueur faire parler sa bouteille ce soir. Et que dalle. Remplacé par Larsson (77e), sans dreadlocks.

Johansson (5,5) : Quand on possède le même nom de famille qu’une actrice américaine, il faut savoir être le facteur X de son équipe pour concrétiser le Match point. Du coup, on reste un peu sur notre faim.

Durmaz (7,5) : Sous la tutelle de Dupraz, le Toulousain s’est trouvé dans le même couloir que Mendy, histoire de se venger des bouillons pris en Ligue 1. D’abord sur ses gardes, il s’est ensuite réinventé pour trouver la bonne équation. Jimmy Neutron. Remplacé par Claesson (77e), classe.

Forsberg (5,5) : Certes, ses coups de pied arrêtés sont assez redoutables, mais il en faudra bien plus à Emil pour passer devant le grand frère Peter en matière de popularité : 2 coupes Stanley, 2 titres mondiaux et 2 titres olympiques. Bonne chance.

Toivonen (666) : Quand on possède un prénom à rappeler le sponsor des grandes années du RC Lens, il y a de quoi manier le sang et l’or à la perfection. L’esprit criminel sur TF1, c’était lui ce soir.

Berg (4) : Meilleur buteur du championnat grec, donc ? Eh ben ça nous fait une belle jambe. Remplacé par Guidetti (89e), qui voulait passer le bonsoir à Kurzawa.



Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 23 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16
mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7