Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr. B
  3. // Slovaquie-Angleterre (0-0)

Les notes de la Slovaquie

Venus pour arracher le match nul, les Slovaques, guidés par un monstrueux Škrtel, ont pu compter sur un Kozáčik des grands soirs et des éléments défensifs tous à la hauteur. Difficile soirée pour les attaquants en revanche.

Modififié

Slovaquie



Kozáčik (7,5) : Pas con, le portier a choisi la Slovaquie quand il a vu que son concurrent en Tchéquie s'appelait Čech. Coup de bol pour sa sélection, pas de chance pour Vardy et ses amis.

Pekarić (6) : Grosse présence offensive, auteur d’un bon retour en début de match, mais s'est fait manger physiquement. Toujours en train de chouiner, il a même versé des larmes pour un petit coup de coude, un nez pété et quelques gouttes de sang. À faire marrer ses copains centraux.

Škrtel (8) : « Les joueurs anglais, je les connais tous. D’ailleurs, j’ai parlé avec le staff à ce propos et on a bien travaillé la vidéo. On les a vraiment bien supervisés. Ça va être un match spécial pour moi, mais je n’ai plus d’amis dès que le match est commencé. (…) Si je dois tacler mon pote de Liverpool, je n’hésiterai pas. Je suis là pour lutter pour mon pays.  » Une bonne note en communication, une belle appréciation en travaux pratiques (sauf en test de vitesse) et un sauvetage à l’heure de jeu qui mérite la mention.

Ďurica (7) : Flippant et costaud comme un robot. Le mec asocial pas vraiment enclin à te servir l’apéro. Loin Ďu ricard.

Hubočan (5) : Un type qui n’a peur de rien et qui ne s’emmerde pas à trop réfléchir. Sûrement depuis sa perte de neurones sur cette action.

Vidéo

Pečovský (6) : La gueule d’un militaire et la rigueur qui va avec. Sérieux, sans folie et il ne vaut mieux pas vu l'allure de ses frappes et de ses tacles. Pas le genre de gars avec qui tu passes des vacances organisées à l’arrache. A laissé sa place à Gyömbér, un défenseur qui a suivi les mêmes consignes.

Kucka (5,5) : Homme de base de l'AC Milan, il s’est installé dans l’équipe lombarde dès sa première année. On sait désormais pourquoi. Sa fabuleuse faute après avoir perdu son premier ballon augmente son score, surtout qu’il s’en sort sans carton. Une maîtrise technique au-dessus du lot.


Hamšík (l'art ne se note pas) : Le Monde l’a surnommé la « crête pensante de la Slovaquie » . Marek est une machine à fantasmes, il faut juste penser à appuyer plus souvent sur le bouton On et ne pas s'embêter avec les retours défensifs. De l’Hamour.

Mak (3,5) : Formé à Manchester City, il n’a pas été gardé et n’a jamais joué en Premier League. On sait désormais pourquoi. Aussi bon qu’un Makdo.

Weiss (4) : Formé à Manchester City, il n’a joué que quatorze matchs en Premier League, avant de se faire renvoyer par les Rangers, l’Espanyol, Pescara et l’Olympiakos. Avec tous ses mauvais choix, on comprend désormais pourquoi. Vladimir l’Edelweiss. Škriniar l'a suppléé. Pour défendre, évidemment.

Duda (4) : Être coincé entre Smalling et Cahill, quelle souffrance... A passé son temps à défendre pour protéger le but de son équipe. Plus Dida qu’Andrzej Duda, même s’il a commencé au centre avant de pencher à droite. Remplacé par Švento, un milieu qui a suivi les mêmes consignes.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 10 heures Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi il y a 6 heures Nainggolan prend sa retraite internationale 68
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 10:19 Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 90
À lire ensuite
Hallfredsson, le husky