En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // OL-AS Rome (4-2)
  4. // Notes

Les notes de la Roma

Un scénario « montagnes russes » et donc forcément des notes mitigées pour les Romains. Nainggolan étant la grosse déception de la soirée.

Modififié

AS Roma



Alisson (7) : Gardien de coupes. Un luxe. Hors de cause sur les buts encaissés, dévie des frappes de Gonalons et Lacazette, claque une tentative de petit Vélo, repousse un tir de Fekir... mais ne peut rien sur le 4-2. N’a rien à se reprocher, meilleur Romain, c'est dire.

Fazio (6) : Un but et un dégagement de la tête qui se transforme en passe dec’ pour Salah, mais aussi la faute qui amène l’ouverture du score lyonnaise et la défense sur Fekir. Sans lui, y a 2-0 pour l'OL, c'était l'équation inutile du soir.

Juan Jesus (3) : Maillon faible, mais on s'en doutait. Sauve d'abord le 2-0, mais complètement désorienté sur le 2-2 et pas mieux sur le 3-2. En même temps, quand Rüdiger est absent, c’est lui ou Vermaelen, hein...

Manolas (5,5) : Ne fait pas dans la dentelle, mais est quasiment le seul irréprochable derrière en laissant toujours traîner un panard. Dépense son jaune intelligemment avant de risquer un second.

B. Peres (5) : Le Bruno de la Roma. Contraint de défendre à 1 contre 2 face à Morel et Valbuena et le fait plutôt bien. Quelques montées en seconde période à la recherche d'un petit quelque chose qui ne viendra pas.

Emerson (4) : Commence par une Meunier, mais pas dans la surface, ses projections offensives se font au compte-gouttes. Pourtant, y avait moyen face à Rafael et Jallet. Pour le moment, on préfère encore le Puma.

De Rossi (5) : Piégé par Rafael sur la déviation du 1-0, se refait avec son sens du placement, puis les cernes gonflent au fil de la rencontre. On l'avait préféré contre la Belgique en juin. Remplacé par Paredes qui assiste au naufrage final.

Strootman (4) : Sa prestation calque la physionomie du match de son équipe. Dans le dur dès le début, relève la tête et se procure deux belles opportunités avant de plonger.

Salah (6) : L’attaquant de pointe, c’est finalement lui (et Peres s'en est rendu compte...). Profite bien de l'offrande de Diakhaby, mais ne fait pas toujours les bons choix ensuite. Du Salah quoi...

Nainggolan (3,5) : On attend tellement de lui désormais... Un seul coup de Ninja qui est à l’origine du 2-1 de la Roma, mais gros gros coup de fatigue. Les paquets de Gauloises se payent à un moment ou un autre. Remplacé par Perotti, on préférait Perotta en 2007.

Džeko (4,5) : Première mi-temps à la Anelka, en dézonant à tout-va et en le faisant utilement. Bref, très généreux envers ses coéquipiers, mais ça se paye en lucidité. C'est ce qui le sépare des très grands actuels à son poste. Remplacé par El Shaarawy qui aurait peut-être mieux fait de rester en L1.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    C3 - Huitièmes de finale
    Lyon - AS Roma (4-2)




    Dans cet article


    Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 58
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
    À lire ensuite
    L’OL sèche la Roma