En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Monaco-Juventus (0-2)

Les notes de la Juve

Monaco a été écœuré par Gigi Buffon aux fourneaux, Dani Alves au service et Gonzalo Higuaín pour encaisser la note.

Modififié

Juventus




Buffon (7,5) : Son intervention au quart d'heure de jeu face à Mbappé a confirmé sa réputation. Cette année encore, Monsieur Jean-Louis est ce directeur d'école intransigeant avec les fanfarons en culottes rouge et blanc. Et ce jusqu'à ce que la sonnerie retentisse.

Alves (8) : Des talonnades de prestidigitateur, des taloches invisibles pour le commun des arbitres et deux passes dé pour mettre la jolie blonde monégasque en boîte. Dani Lary.

Barzagli (6) : On lui a parlé d'un beau bijou, qui valait cher du côté du Rocher. Un petit gaucher du nom de Thomas Lemar. Ben, il l'a mis dans son sac, l'air de rien. Ocean's Eleven.

Bonucci (7) : Un tigre baladé en laisse, une attitude bien badass et un esprit humaniste pour apaiser tout le monde. Leonardo a su museler les Mordeurs monégasques. King Ezequiel dans The Walking Dead.

Chellini (7) : On lui a parlé d'un diamant à la valeur inestimable. Le futur du foot mondial. Malgré ses mains qui glissent et ses coudes maladroits, il a quand même réussi à mettre Mbappé dans sa besace. Ocean's Twelve.

Alex Sandro (15°C sur la Côte d'Azur) : Gesticuler sur la gauche d'un fond vert, anticiper les zones de dépressions monégasques, il maîtrise. Mais il a oublié de souhaiter une bonne fête à tous les Bernard avant de disparaître au moment du prime time. Catherine Déborde.

Pjanić (7) : On sait enfin pourquoi le rond central est tracé avec un rayon de 9,15 mètres. Car c'est exactement la zone d'influence où le Bosniaque règne en maître. Un espace suffisant pour envoyer ses passes laser ou gratter les ballons qui passent. Mirador Pjanić.

Marchisio (6) : Le côté tape-à-l’œil de la cité princière, très peu pour lui. Claudio a préféré être beau en toute simplicité. Au point de laisser sa place à Rincón à la 80e pour baisser le coefficient d'esthétisme.

Mandžukić (6,5) : Ça bouche un espace, ça dépanne pas mal pour s'appuyer dessus, ça n'apporte pas grand-chose à l'harmonie de la pièce, mais quand il s'agit de s'affaler dessus, ça fait le taf. BZić.

Dybala (7) : Le Festival de Cannes débute dans quinze jours, mais le tapis rouge était ce soir à Monaco, sous les crampons sans sponsor de l'Argentin. Avec un peu de patience, le Prince a de grandes chances de repartir avec la Palme d'or au match retour et avec la belle Charlène dès ce soir.

Higuaín (8) : Il s'est jeté sur les sardines balancées par Dybala et Alves avec délectation. Des glissades pour faire rire les enfants, mais le tiroir-caisse de l'attraction juventini est bien rempli à la fin de la journée. Remplacé par Cuadrado à la 75e, pour faire passer le chapeau dans les tribunes de Louis-II.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 11 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 il y a 12 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88