En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Juventus-Lyon (1-1)

Les notes de la Juventus

Pas assez tranchants, les Turinois ont joué petit bras et récupèrent un match nul. Sans idées devant et bêtement déconcentrée derrière en toute fin de match, la Juve n'a pas montré son visage le plus chatoyant.

Modififié

Juventus FC



Buffon (5) : Deux tirs cadrés, un arrêt, un but. 50% de réussite. Soit 48% de moins que les scores au bac du lycée Buffon, dans le 15e arrondissement de Paris.

Bonucci (6) : Toujours sans pitié, s'est blessé, mais a continué le braquage même sur une jambe. Une résurrection de Keyser Söze. Changé pour Benatia, qui n'a pas apporté beaucoup de sérénité.

Barzagli (5) : Parfait dans le rôle du défenseur solide et un peu énervé pendant 84 minutes, c'est lui qui zappe Tolisso au marquage à cinq minutes de la fin. C'est bête, de ne faire qu'une seule grosse faute et qu'elle vous coûte la victoire.

Alves (5,5) : Un sportif, numéro 23, plus tout jeune, un peu inconstant malgré un indéniable côté « force tranquille » . Et on ne parle pas de Michael Jordan lors de son passage aux Wizards.

Évra (6) : A animé les derniers jours en dansant sur son Instagram déguisé en panda, puis en clown. Ce soir, Patoche avait simplement enfilé son costume de bon footballeur. Et malgré les années, Évra rentre toujours dedans sans soucis.

Sturaro (4) : « Tête de oim j'ai raté toutes mes passes ! Miskine y a rien que j'ai réussi à faire, même les duels c'était la misère, Stur'foullah ! »

Marchisio (5) : Une belle gueule qui n'avait pas envie de se fouler, préférant profiter de la soirée sans trop suer dans ses beaux habits. La Marchise de Pompadour.

Khedira (5,5) : Sami a livré une performance relativement effacée ce soir, mais était tranquillement planqué dans un milieu de terrain turinois sans inspiration. Même pas suffisant pour être un gros poisson dans une petite mare.


Pjanić (4) : Coincé, sans solution, est vite devenu un poids pour son équipe. Pjanique à bord. Logiquement envoyé sur le banc, et remplacé par Alex Sandro, qui avait au moins deux arguments de plus que Miralem ce soir : des jambes prêtes à cavaler.

Mandžukic (6,5) : A profité de l'agressivité d'un jeune Franco-Guinéen pour donner la victoire aux siens. Un candidat FN aux élections municipales.

Higuaín (5,5) : Un but en trompe-l'œil. À part mettre son péno, Higuaín n'a pas fait grand-chose. Du coup, Allegri a préféré un attaquant qui sait marquer des vrais buts contre l'OL, et a envoyé Cuadrado au combat. Pour rien. Cuadradommage.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 57 minutes Dupraz quitte le TFC 38 il y a 1 heure Robinho en route vers Sivasspor 10
    il y a 4 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 15
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7