En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Luxembourg-France

Les notes de la France

Emmenés par un bon Benjamin Mendy et un Olivier Giroud qui intègre le top 10 du classement des buteurs des Bleus, les joueurs de Didier Deschamps ont lutté pour venir à bout du Luxembourg. Bulletin de notes.

Modififié

Équipe de France



Lloris (5,5) : Comme beaucoup de Parisiens en ce dimanche ensoleillé, il s'est posé deux heures sur la pelouse usagée du parc du Luxembourg avec 8000 personnes autour de lui. Manque de bol pour lui, ce soir, Koscielny et Umtiti n'avaient rien de la tour Montparnasse et de la tour Eiffel.

Les Bleus maîtrisent le Luxembourg

Sidibé (5,5) : Même face à une sélection luxembourgeoise pas forcément menaçante, ses étourderies défensives se sont vues. Intéressant par intermittence offensivement, il a toutefois délivré sa première passe décisive en bleu. Touché aux côtes, il a été remplacé par Jallet (5,5) venu assurer le quota de chauves sur la pelouse, plombé par l'arbitre letton, qui fait honte à la profession en ayant des cheveux.

Koscielny (5,5) : Comme Umtiti, il n'a pas forcément été en galère tout au long de la rencontre. Comme Umtiti, il n'avait vraisemblablement pas envie de dégager les ballons qui traînaient dans sa surface de réparation. Comme un gamin à qui une mère dit de ranger sa chambre, mais qui planque tous les jouets sous le tapis et sous le lit.

Umtiti (5,5) : Comme Koscielny, il n'a pas forcément été en galère tout au long de la rencontre. Comme Koscielny, il n'avait vraisemblablement pas envie de dégager les ballons qui traînaient dans sa surface de réparation. Comme tes potes qui veulent bien venir faire la fête chez toi, mais qui partent juste avant l'heure où il faut ranger.

Mendy (7) : Décidément, les Mendy sont inspirés pour leurs premières sélections en Bleu. Treize ans après le grand pont de Bernard face au Brésil de Roberto Carlos, Benjamin a bien profité de son dépucelage. Omniprésent sur son côté gauche où il a rappelé à tout le monde, sauf à Bixente Lizarazu, qu'il avait joué avec Payet sous Bielsa, le Monégasque s'est même fendu d'un délicieux caviar pour Giroud. Comme le disait JUL Cesar : il est venu, il a vu et il a vaincu. Mercé.

Kanté (5,5) : Au football comme au tennis, deux bons joueurs ne font pas forcément un bon double. Perdu dans la paire qu'il formait avec Blaise Matuidi, N'Golo a mis 45 minutes à proposer ce qu'il fait à Chelsea : marcher sur tout le monde. Meilleur en deuxième période, on l'attend désormais avec Rabiot et Tolisso, histoire qu'il montre vraiment à tout le monde qu'il est le patron.

Matuidi (4,5) : Une demi-volée sur le poteau en guise de bonbon, le reste du match en guise de poison. Pas créatif, peu porté vers l'avant et coupable d'une petite faute sur le penalty luxembourgeois, Blaise était perdu. Remplacé par Rabiot (non noté) entré juste pour faire la promo de la saison 2 de Versailles, sur Canal+.

Payet (5) : Quelques éclairs, beaucoup d'erreurs de précision et quelques glissades. C'est con que ce soit un match de foot parce que ça aurait fait une bonne partie de Mario Kart. Remplacé par Mbappé, qui a trouvé une étoile jaune et un champignon dès son entrée en jeu.


Dembélé (6,5) : Il a pris autant de tampons en un soir que le passeport de Bruno Rodríguez et Kaba Diawara en une vie. Cela dit, le gamin est tellement fort qu'il pourrait feinter la douane avec des kilos de coke dans sa valise. Ne lui manque plus que le dernier geste et les défenses du monde entier auront un vrai problème à régler.

Griezmann (6,5) : Si la célébration Drake a pris un coup de vieux dans la gueule après le dernier opus plutôt moyen du Canadien, le Madrilène n'a rien perdu de son extraordinaire vision du jeu. L'éloge de la simplicité, toujours.

Giroud (7) : Et de 2 qui font 23. Comme Michael Jordan, certes, mais surtout mieux que Jean Vincent en Bleu, ce qui offre au Gunner une place dans le top 10 des meilleurs buteurs de l'équipe de France. Cet homme ne renoncera jamais et tant pis si la moitié de la France lui taille des costards sur mesure. François Fillon.



Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Coupe du Monde 2018
Qualifications
Luxembourg - France (1-3)




Dans cet article


Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40