En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // 8es
  3. // France-Irlande (2-1)

Les notes de la France

Modififié

France



Lloris (6,5) : Pris à contre-pied d'entrée sur le penalty, il a ensuite été impeccable, notamment en sortant une énorme parade sur une belle frappe d'Hendrick. Hugo Boss.

Évra (5) : On pensait les Irlandais sympas, il n'y en a pourtant pas eu un pour aider cette personne âgée à passer la ligne médiane.

Koscielny (7) : Même avec de l'espace devant lui, il n'a toujours pas le droit d'avancer balle au pied comme il le fait en club. Mais dans les duels, il domine comme rarement.

Rami (3) : Tellement transparent après sa glissade qui amène le péno irlandais que même les arbitres ne le calculent pas quand il dévie ostensiblement un ballon en corner.

Sagna (6) : En centrant du pied pour Griezmann, il a surpris tout la défense irlandaise.

Kanté (5) : Laissé seul à la retombée des deuxièmes ballons irlandais par la réorganisation du milieu de terrain français, N'Golo Kanté a eu du mal à maîtriser sa doctrine d'idéalisme transcendantal. Et a logiquement été poussé à prendre le carton jaune qui a entraîné sa sortie à la pause. Coman, son remplaçant, a couru très vite jusqu'à sortir en boitant dans les arrêts de jeu, remplacé à son tour par Sissoko.

Matuidi (3, puis 6) : Replacé à gauche après une mi-temps anonyme à droite, il oblige tout de suite Randolph à dégainer une belle parade. Beaucoup plus à l'aise face à des hommes verts cramés et en infériorité numérique.


Pogba (3, puis 6) : Aligné à gauche dans l'espoir qu'il propose le rendement qui est le sien à la Juventus, Pogba a surtout marché sur les platebandes de Payet. Replacé à droite dans un 4-2-3-1 après la sortie de Kanté, il a contribué à l'équilibre retrouvé des Bleus.

Payet (6) : Gêné par un Pogba qui rôdait dans sa zone en première mi-temps, il s'est contenté de briller sur coups de pied arrêtés avant de se libérer au poste de meneur de jeu en seconde mi-temps.

Griezmann (9) : Le seul Français un poil dangereux durant la première période catastrophique des Bleus, il s'est forcément éclaté quand l'équipe a commencé à tourner. Le meilleur joueur de la tête face au but de cette équipe de France mesure 174 centimètres et joue sur un côté. On a tous attendu le but du triplé inscrit du droit, pour qu'il nous fasse « une Platini » .

Giroud (6) : Si tu ne comprends pas bien ce que cette fille ressent quand elle dit que tu es « gentil » , sache que ça ressemble assez à ce que tu exprimes quand tu dis qu'Olivier Giroud « pèse sur la défense adverse  » . T'as tout donné, et à la fin, c'est ton pote qui conclut grâce à ton travail de sape. Remplacé à la 74e par Gignac, qui signe son entrée en frappant sur la barre comme sur un punching-ball de fête foraine.

Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18