Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Amical
  3. // France-Espagne (0-2)

Les notes de la France

Complètement dominés en première période, légèrement mieux après la pause, les Français ont souffert face à l'Espagne. Notamment à cause d'un milieu de terrain un ton en dessous.

Modififié

France



Lloris (6,5) : Très costaud sur sa ligne face à Iniesta, inspiré dans les anticipations. Comme souvent, le portier français n'a rien à se reprocher et a montré qu'il faisait partie des patrons de cette équipe. Hugo Boss.

Jallet (6) : Plutôt irréprochable dans l'engagement dans son couloir droit, Christophe n'a pu faire mieux que de subir les maux bleus.

Koscielny (6) : C'est dommage, Lolo faisait un match d'une incroyable solidité avant la 68e minute. C'est dommage, Lolo était tranquillement en train d'effacer sa réputation de provocateur de penaltys. Pas grave, on t'aime toujours, Lolo.

Umtiti (5) : Sam, c'est celui qui ne boit pas. Donc forcément, c'est un mec qui tire la tronche au fond de la boîte pendant que ses potes font n'importe quoi. Impossible de passer une bonne soirée dans ces conditions.

Kurzawa (4) : Très intéressant offensivement, transparent défensivement. Rien de plus désagréable que ces satanées impressions de déjà-vu.

Tolisso (5,5) : Comme pour toutes les premières fois, ça a été difficile de se sentir à l'aise tout de suite. Une première mi-temps timide, avant de prendre confiance petit à petit en seconde. Ce sera de mieux en mieux en pratiquant. Remplacé à la 80e par Lemar, qui a prouvé en quelques touches de balle qu'il méritait une place plus importante au sein de cette équipe.

Kante (7) : « Omniprésence (nf) : Capacité d'être présent en tout lieu ou en plusieurs lieux simultanément. Exemple : N'Golo Kante sur un terrain de football. » Malheureusement, ça n'a pas suffi ce soir.

Rabiot (4) : Ce soir, le mur d'Adrien n'a pas du tout impressionné ses assaillants. Un marquis bien seul au milieu de sa cour. Remplacé à la mi-temps par Bakayoko (5,5). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est autre chose dans l'apport physique. Mais malheureusement, il est fautif sur le penalty concédé. Difficile de se remettre dedans ensuite. Un premier date parfait, gâché au dernier moment à cause d'une blague de mauvais goût qui ne passe pas.

Mbappé (6) : Dans un match compliqué pour un attaquant, il a été le plus dangereux du trio offensif. Les jambes de feu, et surtout la tête bien faite. Impressionnant vu son âge, et surtout vu son prénom. Remplacé par Giroud à l'heure de jeu, qui a dû toucher deux ballons. Trois max.

Gameiro (4,5) : Toujours autant de courses et d'appels en profondeur. Mais avec beaucoup moins d'efficacité que d'habitude. La G-Squad qu'on n'aime pas, celle qui faisait des concerts à la salle des fêtes de Montauban dans les années 2000. Remplacé pour les dix dernières minutes par Dembélé, toujours aussi remuant.

Griezmann (5) : Toujours autant de mouvements entre les lignes et d'ouverture dans le bon tempo. Mais avec beaucoup moins d'efficacité que d'habitude. La G-Squad qu'on n'aime pas, celle qui faisait un peu trop kiffer la petite Magali de Montauban, ta target des années 2000.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
À lire ensuite
Les notes de l'Espagne