En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr. A
  3. // France-Suisse (0-0)

Les notes de la France

Après une bonne première mi-temps, les Bleus se sont reposés en seconde, se contentant du match nul. Sauf Moussa Sissoko qui a continué de percuter de partout. Le mec heureux de jouer.

Modififié

France



Lloris (6) : Même s'il n'a pas eu grand-chose à faire, il a été très rassurant dans ses prises de balle, et, pour une fois, dans son jeu au pied. Mine de rien, il est clairement dans son Euro.

Pas de Grand Chelem pour les Bleus

Sagna (5) : « Le bonheur, est-ce rester dans sa zone de confort (en se contentant d'assurer une défense impeccable), ou se mettre en danger avec de nouveaux défis (en tentant d'apporter offensivement) ? » Surprenant, ce bac de philo 2016.

Rami (6,5) : Une tentative de décapitation, quelques relances pas trop dégueulasses, mais quelques chandelles, et un nombre impressionnant de duels gagnés au physique. Les bons comptes font les bons Rami.

Koscielny (6,5) : Son meilleur match depuis le début de l'Euro. Il s'est imposé en patron. Kostaud, il a taillé un Kostard à Embolo durant tout le match.

Évra (5) : Le joueur le plus régulier de l’équipe de France. Tous ses matchs sont les mêmes depuis quatre ans. Il est costaud au contact, mais il n'a pas assez apporté offensivement et laisse des corridors dans son dos.

Sissoko (7) : La potatoe inattendue que tu trouves dans ton cornet de frites au McDo. C'est pas ce que t'avais commandé, mais finalement, t'es bien content qu'elle soit là. Une puissance hors du commun et une vraie alternative à Matuidi.

Cabaye (6,5) : Bien calé à l'arrière du milieu de terrain français, le joueur de Crystal Palace a toujours été bien placé, a gratté pas mal de ballons, et a relancé propre. Le Cabaye au fond du jardin.

Pogba (8 en première mi-temps, 5 en deuxième) : En 2007, Éric Besson claque la porte du parti socialiste dont il a été le secrétaire national, pour entrer au gouvernement Sarkozy. Un mec qui a passé sa vie à gauche, mais qui se sent quand même beaucoup mieux à droite. Tout l'inverse de Paul Pogba en équipe de France, impressionnant en phase offensive.


Griezmann (5) : Même s'il a beaucoup donné et qu'il s'est rendu disponible tout au long du match, il n'a pas été très efficace dans la zone de vérité. Antoine Guezmann. Remplacé par Matuidi à un quart d'heure du terme, qui n'a pas eu l'occasion de se mettre en évidence.

Gignac (4) : Si on veut jouer au jeu des comparaisons avec Giroud, la gnaque de Gignac n'a pas suffi. Il a beau avoir été très mobile, il n'a pas suffisamment pesé sur la défense. Et surtout, il n'a pas marqué.

Coman (6) : En première mi-temps, il a encore fait preuve d'une capacité d'accélération phénoménale et a provoqué un nombre incalculable de fautes. Malheureusement, il a rapidement manqué de lucidité. Remplacé par Payet à l'heure de jeu, qui a juste eu le temps de fracasser la barre transversale.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

EURO 2016 - GR. A
FRANCE-SUISSE (0-0)
Les Français terminent premiers




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3