Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Amical
  2. // France-Côte d’Ivoire (0-0)

Les notes de la France

Les deux milieux de terrain ont rayonné dans un match plutôt chiant et durant lequel personne n’aura trouvé les ficelles adversaires. Kanté a confirmé son statut et Rabiot son émergence. Quelque part en Angleterre, Yohan Cabaye pleure sous sa couette.

Modififié

France



Costil (6) : À la sortie d’une dérouillée contre le PSG, le portier tatoué apprenait qu’il retrouvait les Bleus. Dix jours plus tard, le voilà même dans la peau d’un titulaire pour sa première sélection, sauvé par son poteau, par un réflexe devant Pepe et par le manque de précision de Gradel sur une tentative de lob de quarante mètres. Faudrait peut-être appeler à la maison, ça commence à faire beaucoup...

Sidibe (5) : Comme face à la Suède, Sidibé a fait du Cafu. Celui qui joue à Lorient, hein. Pas le plus serein défensivement, mais plus à l’aise de l’autre côté du terrain. Remplacé par Corchia, sifflé comme un vulgaire Fabrice Fiorèse par le public de Lens.

Varane (6) : C’est avec des tresses, un maillot Reebok et entre Eric Chelle et Yohan Demont que Varane s’était dépucelé à Bollaert. Six ans plus tard, c’est en capitaine de l’équipe de France qu’il a retrouvé la pelouse de son club formateur. En bonhomme. Quarante-cinq minutes plus tard, c’est l’autre taulier Koscielny (6) qui a pris le relais, sur un air d’accordéon.

Rami (5) : Jeune papa, Adil est rentré dans le rang. Tout est plus mature, moins exubérant et mieux maîtrisé. Moralité, le Sévillan est devenu comme tout le monde.

Digne (4) : On attendait le Lucas Digne du FC Barcelone, la recrue estivale avec le plus de temps de jeu en Catalogne, on a retrouvé le garçon timide du Paris-SG qui n’osait pas demander à Maxwell de bouger sa caisse quand il se mettait sur sa place de parking en warning pour aller chercher une baguette.

Kanté (7,5) : Le meilleur milieu de terrain du championnat d’Angleterre n’a pas voulu trop tirer la couverture face à la hype Rabiot et au produit marketing Pogba, alors il a joué au football : courses, passes qui cassent les lignes, pressing, orientation et une petite prépa’ physique pour l’Ironman d'Honolulu.

Pogba (8 pour l’extérieur du pied, 4 pour le reste) : À la mi-temps, on l’a vu jongler avec un melon sur un marché. Pendant le match, on a d’abord cherché le garçon sur le pré avant qu’une transversale de quarante mètres distillé de l’extérieur du pied ramène la paix dans le monde. Remplacé à la pause par Sissoko (5), le meilleur joueur de la finale perdue contre le Portugal, à une tête décroisée d’ouvrir le score.

Rabiot (7) : Pour certains, Le Marquis est un film avec Franck Dubosc, Richard Berry et Jean-Hugues Anglade. Pour d’autres, et notamment les admirateurs de la noblesse et du toucher de velours, c’est le mouvement qui prend racine dans les boucles d’Adrien Rabiot. À part sur le côté de ses joggings en cours d’EPS, Adrien n’a jamais eu de pression. Remercions le ciel d’avoir donné aux Bleus ce gaucher. Et Véronique, aussi. Tellement facile... obligé de feindre une blessure pour laisser Lemar fêter sa première sélection.

Dembélé (3) : Dans la vraie vie, Ousmane Dembélé est souvent pieds nus dans ses pompes. Là, il était surtout à côté de ses grolles pendant vingt-cinq minutes avant de se réveiller. Un frémissement et puis plus rien. Remplacé par Fekir (5) à la pause, qui a sorti de sa barbe la meilleure occasion française de la seconde période.

Gameiro (4) : Pas le plus rapide, pas le plus technique, pas le plus joli, pas le plus grand, pas le plus charismatique, mais finalement le Français le plus dangereux dans un schéma qui ne le met pourtant pas vraiment en valeur. Remplacé par Giroud, pas vu, pas pris.

Payet (5,5) : Il était à un crampon de Serey Dié de perdre une jambe après 180 secondes de jeu. C’eut été dommage, tant il a régalé les copains en une touche de balle. À l’approche de Noël, il a déjà distribué ses friandises. Mais comme on est encore que début novembre, c’est forcément gâché.



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 56

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
il y a 9 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 66